9 mois de merde - https://www.celibattantes.fr/

9 mois de merde

Ce soir, intéressons-nous à une période que nous avons toutes connue (et si ce n’est pas le cas, vous la connaîtrez sûrement un jour!). La plus belle chose au monde : l’attente d’un enfant….La plus belle chose oui, mais pas tous les jours soyons franches!

Voici le récit d’une jeune maman qui a découvert son rôle de maman à peu près au même moment qu’elle a découvert sa vie de maman Célibattante. Et oui, ça aurait été trop bête que le papa ne se casse pas 1 mois après la naissance! 



Oui! 9 Mois de merde…mais j’ai pas le droit de le dire.

Voulue, attendue, désirée.

La voilà enfin la ptite graine dans mon ventre. Le ptit chou fleur ou la ptite rose.

Mon bébé est là et je vais être maman !

Non en fait ça y est je suis déjà maman… enfin je crois.

J’émeute la terre entière.

Tout le monde y a le droit !

Je relâche mon petit ventre et le force à gonfler, histoire que personne n’ait de doute sur mon état de bonheur.

Tout va bien, je rayonne….

Un mois…..un seul petit mois de répit et de profond bonheur.

 

La Suite logique : trouver un gynéco. Cela m’a pris beaucoup de temps et d’énergie.

Mais j’ai fini par trouver !

Docteur ROSE.  Waouh c’est sympa comme nom. Ça m’inspire.

Ni une ni deux, le rendez-vous est pris.

Je vais vite déchanter.

Ma mère m’accompagne au premier rendez-vous puisque mon futur ex-mari est en déplacement.

Le Doc ? Un connard.

Oui j’ai bien dit un connard.

Il est Brusque et à peine aimable. Il semblerait presque que je le dérange.

Il refusera d’ailleurs de répondra à mes questions de nouvelle future maman curieuse et anxieuse.

Connard ! (j’aime bien ce mot au cas où vous en douteriez).

Bref le compte rendu du premier examen est ok.

Rendez-vous pris dans 1 mois pour passer les tests sanguins.

Inutile de préciser que j’avais envie d’y retourner comme de me pendre.

J’avais 15 jours pour trouver une autre gynéco et ce n’est pas sans mal que j’y parviens. Mais pas avant 1 mois.

Ok pas grave je préfère attendre que de revoir docteur sans cœur.

Pfffff Docteur Rose !  Y a pas idée de s’appeler comme ça quand on pas de cœur !

Un mois plus tard je rencontre ma nouvelle gynéco (oups d’ailleurs j’ai oublié de prévenir l’autre ). Pas grave monsieur connard l’a bien mérité.

J’ai pris beaucoup de retard dans mes examens, ça ne peut plus attendre.

Résultat 15 jours plus tard.

Je suis déjà enceinte de 4 mois et la première échographie prédirait une jolie petite fille.

Nous l’appellerons Juliette. Un prénom comme une évidence.

Seule la semaine, je vis dans le trou du cul du monde.

 

Dans un corps de ferme dont mon futur ex-mari est littéralement tombé amoureux. Une maison à l’ancienne avec tout le confort de l’époque, les portes grincent et les fenêtres ne se sont pas isolées. Dans le salon une énorme cheminée qui peut accueillir un bon gros cochon, la nuit le chant de tous les animaux de la forêt et en prime une chèvre dans le jardin… Tout va bien.

Oh la la que j’aime les voitures, le bruit et l’odeur de la pollution ! je suis une citadine merde !

Bon toujours est-il que je suis là avec mon petit bidon, les bras en l’air en permanence avec mon téléphone. Parce que bien sûr en plein cœur des bois…. Ca ne capte pas !…. Évidement….

Internet. On en parle ? Ok pas la peine j’ai vite compris qu’aucun opérateur ne prendrai son tracteur pour me donner le monde sur la toile.

Alors je Suis toute seule dans ma petite maison dans la prairie… snif snif….

Que je m’ennuie et que le temps est long….

Personne ne vient me voir pardi ! Le cœur de la foret, c’est pas la destination qu’on se fait tous les jours pour venir se faire payer un café 10 minutes !

Bon rien ne marche. Aller je vais à la ville voir mes parents, internet, les boutiques et mes copines.

La vie quoi !

Aller c’’est parti pour 45 minutes de voiture ! Et oui le bonheur ça se paye.

Je monte dans ma superbe jetta verte, berline 5 places s’il vous plait ! classe ! Pfffff n’importe quoi ! on a pas un sou de côté et on roule depuis toujours dans des poubelles…. Putain il beau mon carrosse.

Et mon prince ? Je me suis faite gruger.

 

C’était son remplaçant ce jour-là … et à défaut de mieux…

Oh la la que je suis méchante !!!! Je rappelle quand même que depuis le début,

je l’appelle mon futur ex-mari…. ce n’est pas pour faire une figure de style.

Doucement par une route digne des sentiers battus je remonte vers la lumière….

Ou les ténèbres….

Le réseau est la …. Mon téléphone vibre… 1 message.

_ Cabinet de gynécologie. Merci de nous rappeler.

Je sais très bien que je n’avais pas rendez-vous.

Mais je cherche dans mon agenda quand même , désespérément, le rendez-vous qui s’est caché , ou celui que j’ai barré par erreur ou ou ou…. Je n’ai pas rendez-vous aujourd’hui……

Quand votre gynéco vous appelle et vous demande de le rappeler en urgence ce n’est pas pour vous parler de vos remontées acides qui vous pourrissent la vie.

Je panique déjà dans la voiture. Je sais. J’ai compris. Mais je ne veux pas y croire.

 

Ma mère… qui appeler d’autre que MA mère… en sanglot, elle me rassure. Elle essaie du moins. Elle m’accompagne chez le gynéco.

L’appel à mon futur ex-mari n’interviendra qu’en 3 eme position… : après le gynéco et ma meilleure amie…. un signe.

Nous voilà toutes les deux dans la salle d’attente, entourées de toutes ses femmes épanouies

le ventre bien rond et lisant PARENT avec le sourire au lèvre.

Tandis que moi je cache mes larmes pour ne pas craquer.

Mon tour arrive : Main dans la main avec ma maman telle une petite fille nous nous asseyons à son bureau.

Des mots sortent de la bouche du doc : bilan sanguin, triple test ; trisomie, amniocentèse …. avortement. Je ne comprends pas…. enfin si.

On va m’enlevé mon bébé.

Le sol s’écarte sous mes pieds.

 

Le doc est sensé me rassurer non ? Elle me prend rdv pour une amniocentèse en urgence.

A ses dires, juste une petite opération de rien du tout : J’arrive le matin je repars le soir. Une futilité… Connasse va ! ( une de plus ).

4 jours plus tard, et 4 nuits blanches , des heures de forum sur internet qui n’auront réussi qu’à me terroriser davantage, nous voilà moi et (enfin) mon futur ex-mari à l’hôpital.

Assis dans un couloir froid. On attend…. quoi ? Tout est sombre et rien ne me rassure

Une infirmière arrive enfin. Elle m’installe dans un bloc.

Le docteur arrive. La panique monte.

Sans un mot, le docteur sort une aiguille grosse comme une aiguille à tricoter.

Il me regarde et me demande si je sais ce qu’il va se passer,

NON je ne sais pas et je veux partir. Je veux oublier, je veux me réveiller !

Il m’explique alors qu’il va enfoncer cette aiguille dans mon ventre afin de prélever du liquide amniotique. Que c’est une opération délicate et qu’il ne faut pas que je bouge.

Il rajoutera qu’une femme sur deux fera une fausse couche après une telle intervention….

Les yeux écarquillés, effrayée je lui demande à quel moment il va m’anesthésier.

M’anesthésier ? LA BLAGUE. J’ai juste oublié que j’étais enceinte et que l’on n’anesthésie pas une femme enceinte.

Un deux trois, on souffle et le corps étranger vient s’enfoncer dans mon ventre dérangeant ma petite fée de son paradis amniotique.

La douleur est insupportable.

 

Je souffle, je broie la main de mon futur ex. Pour une fois, il sert à quelque chose….

Juliette n’apprécie pas qu’on vienne dans son univers et elle tente de se protéger en tapant dans l’aiguille.

Bonne nouvelle : Elle a de très bons réflexes cette petite fille (caractéristique que n’ont pas les enfants trisomiques).

Mauvaise nouvelle, il faut recommencer le doc n’a pas eu le temps de prélever le liquide.

Rhhhhhhh la loooose.

Et c’est reparti.

J’ai peur.

Un peu plus tard dans la soirée je sors enfin et l’attente des 5 affreuses semaines pour avoir les résultats commencent.

Grossesse de merde. Des journées à pleurer.

 

Les hormones ne m’aident pas. Personnes ne m’aide et personne ne peut m’aider.

Peut-être qu’un petit signe du destin, un petit coup de chance, un miracle pourrait se produire….

5 semaines jour pour jour les résultats tombent. Ma petite fille va bien….. Et moi aussi.

Enceinte maintenant de plus de 5 mois il ne me tarde qu’une chose :

faire la plus belle rencontre de ma vie, ma fille.

A milieu de mon 8ème mois et 35 kilos plus tard je n’en peux plus.

Je suis tellement grosse que je ne peux même plus mettre de chaussures.

 

Ma petite tête posée sur mes épaules cache totalement le cou qu’il y a entre les deux.

Ma poitrine. Pardon, mes mamelles ne trouvent même plus de soutien-gorge efficace.

Je suis une grosse vache.

A bout de souffle j’arrive à la maternité pour accoucher sans aucun signe avant-coureur.

Oui moi je me disais que la maternité, c’est comme quand on va au supermarché. On commande, on paye et on s’en va.

Le 02-sept, soit 3 jours avant le terme, j’arrive le pas nom chaland et sans plus aucun espoir qu’il me garde pour m’accoucher.

_ Vous avez mangé ?

_ Oui

_ Quoi?

Un cassoulet

Ya pas idée de manger un cassoulet le jour où on va accoucher ! (connasse ça fait 10 fois que je viens et moi ça fait plus de 15 jours que mes hormones me réclament un cassoulet William Saurin ! Ouiiiiiii ça va je sais…).

_ Bon ok on vous garde

Ai-je bien entendu ?

CA Y EST alors c’est maintenant la rencontre.

Pas le temps de dire ouf je suis déjà en blouse et l’infirmière m’installe dans ma chambre en attendant la visite du docteur qui devrait m’accoucher….

1h plus tard. La porte s’ouvre…

Le cauchemar commence.

Devinez qui est le médecin qui devrait m’accoucher ?

Mr connard ! enfin je veux dire docteur Rose ! le fameux docteur qui ne sait pas ce que c’est d’être une jeune femme enceinte et que je ne voulais plus jamais revoir

Après un examen de 5 minutes à peine et l’espoir qu’il ne me reconnaisse pas. ( parce que 35kg de plus ça change quelqu’un quand même )

Merde en plus d’être con il est physionomiste

_ Madame, il semblerait que vous n’ayez pas appris la politesse ! Quand on ne vient pas à un rdv il est de rigueur que de prévenir !

Aie aie aie un trou de souris, je veux un trou de souris…. ou d’éléphant plutôt…je ne sais pas quoi dire , j’ai envie de lui dire : connard de toute façon c’est bien fait pour toi t’avais qu’a être moins con !

Moi je voulais juste trouver un toubib sympa je suis tombée sur toi! Connard !

Dans quelques minutes l’infirmière vous déclenchera le travail et blablabalblablabla ……. je n’entends plus rien je sombre petit à petit dans une profonde solitude… Mr docteur connard rose va m’accoucher !!!!!

C’est lui qui va être présent au plus beau jour de ma vie. C’est lui qui va prendre dans ses grosses mains mon tout petit bébé !!!

Et si, il allait me faire souffrir exprès ? Rien que pour m’emmerder ?

Et si il allait passer le mot a toute l’équipe de nuit pour me boycotter ?

Bingooooo

Interdiction de bouger pendant 1 heure !! (ça c’est l’infirmière qui a été mis au parfum )

A peine Ceinturée d’un monitoring, échouée sur mon lit la douleur arrive, mon clavaire commence.

Les produits injectée commencent à faire effet (ou mon cassoulet L ) et mon ventre s’agite dans tous les sens…. des bouffées de chaleur insupportables….. il faut qu’on me libére !

je veux aller au toilette !!!!!!

Mon doigt sur la sonnette, je veux déranger personne mais la je peux plus j’y arrive plus (bon ok je vais me faire dessus !! pour être plus claire !

L’infirmière arrive et je lui lance comme un appel au secours

_ S’il vous plait je dois aller aux toilettes !

_ Hors de question ! on vous a dit : immobile pendant au moins 1 h ! je vous amène le bassin…..

_ Oh non pas le bassin ! je pense tout haut

Je suis une chose, un truc allongé dans un lit qu’on traite comme un animal (bon ok une baleine c’est sympa mais quand même…..)

Aucun sourire, aucune parole réconfortante. Rien. Une connasse de plus !

Le corps et l’esprit. Belle machine. J’arrive à me convaincre que tout va bien et la douleur passe….enfin je crois. Aaah La dignité, ça n’a pas de prix !

Un peu plus tard, le soulagement !

On m’enlève le monitoring.

Elle a fait exprès de me serrer si fort ? C’est normal les empreintes digitales des électrodes sur mon ventres ?????

CONNAAAASSE !

Je veux que ça s’arrête et je ne veux plus accoucher. Persuader que le docteur connard Rose m’a mis tout le service à dos et que c’est lui qui va mettre ses gros doigts dans….. bref !

Mon futur ex-mari ….. ou est il ? …… PAS LA en tout cas enfin ça ne m’a pas marqué… Il n’existe plus de mes souvenirs.

Bon je suis seule à me tortiller !

Ah si mon père est venu 1h pour me filmer….la déchéance ultime d’une baleine échouée qui souffre ça va être top a regarder dans 10 ans.

Surtout quand j’aurai quitté mon mari et que ma mère voudra montrer ce merveilleux moment qu’est le travail avant accouchement à mon nouveau jules…… solitude quand tu nous tiens….

En tout cas je ne dérange personne.

Après 49 allers retours aux toilettes et 300 contractions à la minutes je remarque quelque chose de pas super glamour dans le fond des toilettes.

Ni une ni deux, je prends la force et le courage qui me reste et je pars à la conquête des infirmières.

Je prends le risque ultime de les déranger dans leur grande conversation ! D’ailleurs je suis sûr qu’elle devait se demander comment elle pourrait m’emmerder davantage…

Ah oui et si on la laissait avec ses contractions toute la nuit, rien que pour lui montrer qu’il faut pas rater un rdv du docteur rose….. Fayottes va ! … (la douleur rend parano c’est normal)

Excusez-moi, de m’excuser de vous déranger mais je viens de voir………et blablablabla et blablabla

Oui et alors ?

Oui et alors quoi CONNASSE ?????? Tu crois que je m’amuse à bouger mes 35 kilos de contactions dans ton couloir de merde

Non ! J’ai peur alors j’ai besoin qu’on m’aide, qu’on me réconforte !

Bon bien sûr, tout ça, je n’ai pas dit. Mon cas était déjà assez compliqué je n’allais pas me rajouter des emmerdes supplémentaires

_ Vous allez accoucher donc c’est normal !!!

Whaou et t’es obligé de me parler comme une merde inculte toi l’infirmière mal b….?

Bon j’ai pas dit ça non plus mais PUTAIN qu’est-ce que je l’ai pensé.

Au lieu de ça j’ai dit :

_ D’accord à plus tard ! Désolée du dérangement !

Pathétique !

Pfffff non mais franchement à plus tard ! youhou ! a plus tard dans le car à plus dans le bus ! Copine quoi !!! non non non et non c’est une connasse et la par contre j’aurais bien besoin d’une bonne copine….

Je bouge mon corps mou et non challant en sens inverse. Retour à la case : tu restes dans ta chambre et t’en chie en silence…

Pardon quelle vulgarité ! Mais je connais pas beaucoup de femme au bord de l’accouchement qui soit restées polies.

En plus je suis habituellement quelqu’un de très polie bordel !

J’ai si peur. Je suis terrorisée à l’idée de passer cette nuit à sortir mon si joli bébé de mon ventre entourée de tant de connards…

S’il te plait jolie petite princesse attend un peu…..

Bingo la relève de nuit frappe à ma porte pour se présenter. Le sourire aux lèvres . Ma nouvelle infirmière sourit et une vague de soulagement souffle sur moi….et je sais que maintenant le docteur connard rose est au pays des songes et qu’il peut aller se faire….

Il est l’heure d’aller en salle de travail….

Nouvelle équipe, nouveau sourire mais je souffre de plus en plus !

J’attends l’anesthésiste comme on attend un miracle. La porte s’ouvre. Il est là mon messie .

La suite, une aiguille non un pieu !

_ Je vais vous piquer. Surtout, surtout il ne faut pas bouger !!!

Hum hum j’ai des contractions toutes les minutes ? Je fais comment ?

_ On va vous tenir

Hum hum : les deux petites infirmières la ? CELLE QUI pèse 30 grammes ? il m’a bien vu là ? ou il se fout de moi ! je vais finir paralyser avec leur connerie

Ok ok bon de toute façon il faut y aller.

Je souffle, il enfonce, il injecte, il retire l’aiguille lentement…. putain que ça fait mal.

C’est fini.

On m’allonge sur le lit et la enfin je souris de nouveau…. je n’ai plus mal…

Merci le progrès merci l’anesthésiste merci la nouvelle relève merci la vie…

Je suis prête !

Je pousse, 1 2 3 fois, Merde j’ai cassé l’étrier ! Une sagefemme prend le relai me tenant la jambe ! Confort ! (la pauvre ma jambe doit peser 20 kilos )

Je pousse encore, j’ai mal, tout le monde m’encourage. Je sens mon bébé s’échapper de de mon ventre

Ca y est-elle est là, sur mon ventre.

C’est donc ça la délivrance……

J’ai du mal à y croire, je la regarde. Les secondes passent.

Je la serre doucement contre moi. Je l’aime pour toujours.

Bientôt nous allons rentrer à la maison et tu vas voir ma jolie princesse que l’on ne va pas y rester très longtemps…

Après neuf mois de voyage, de pensées et de mirage,

je me suis posé lentement sur le ventre de maman.

Maxalexis.

Ce fut long, compliqué, douloureux. Douloureux surtout quand son père est parti. Mais vous savez quoi? je suis heureuse. Car auprès de moi, ma petite Juliette grandit, sourit, s’éveille…et me donne plus que personne ne saura jamais m’offrir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Célibattante Anonyme

We are not 35. We are 18 with 17 Years Experience !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !