A toi qui m'as brisée... - https://www.celibattantes.fr/

A toi qui m’as brisée…

Elle me l’avait bien dit : « C‘est un vendeur de rêves qui n’en a pas les moyens« .

Je me suis accrochée à lui comme on s’accroche à la vie.
Et tout a commencé. Un voyage au bout du monde. Mes amis me disent de ne pas y aller, mais l’envie est plus forte. Plus puissante que leurs mots. Mais ce que je ne savais pas à cet instant c’est que mes maux ne faisaient que commencer.

Il était ambitieux, intelligent, généreux et altruiste. En tous cas, c’est ce qu’il laissait paraître.

Nous avons vécu un an idyllique loin de tous. De tout. De la réalité.

D’une réalité que je ne voulais voir.
Il m’enfermait dans un carcan sans que je ne m’en rende compte.
Dès que nous sommes rentrés, tout a changé. Les sorties reprirent, les copains ont réapparu, et je commençais à découvrir sa vraie nature. Un personnage malsain, manipulateur et toxique.
J’avais signé pour 3 ans en enfer.
J’étais très entourée. Cela ne lui plaisait pas.

Tel un boa constructeur qui entoure sa proie, il m’enfermait progressivement mais sûrement.

Au début on aime. On accepte. On s’attache. On pense que ça va changer. On pardonne. Et on recommence.
Et puis vient le jour où il lève la main et on se rend compte qu’on mérite mieux. Qu’en vérité toutes ces phrases qu’il répète à longueur de temps n’est qu’un moyen de le combler.
Son père était un monstre et sa mère a engendré sa progéniture. Une mère chez nous, c’est très important et pourtant c’était bien elle la première à me dire de fuir son fils.

Un cœur qui n’est qu’un organe et un cerveau. Qui n’est que stratégie pour alimenter ma torture psychologique.

Dès que j’étais heureuse, cela le rongeait. Mon malheur alimentait son bonheur et l’apaisait.
Après avoir perdu toute estime de moi, toute confiance, je pensais que je n’étais à la hauteur de rien ni de personne. Que sans lui, je n’y arriverai pas.
Il avait réussi à me convaincre que je ne serai bien que dans son ombre. Et j’y croyais à ses discours narcissiques. Sa perversité envers moi ne faisait que s’accroître.
Il fait partie de ces personnes qu’un être a détruit et qui ne s’enrichissent que dans la destruction de l’autre. Il est de ceux qui ne savent pas aimer car ils ne s’aiment pas eux-mêmes.

Un soir, après qu’il m’ait enfermée chez moi, j’ai enfin compris.

Ma tête me hurlait de partir. De fuir loin de lui. Loin de ce qu’il était en train de me faire devenir.
Je ne voulais plus voir personne tant j’avais honte de ce qu’il avait fait de moi. Une chose. Sa chose. Le reflet de tout ce qu’il détestait.
Cela n’a pas marché avec moi car je me suis toujours battue contre lui. Souvent affaiblie mais lucide.
On les appelle Pervers Narcissique Manipulateur.

Cet enfant que je n’ai pu garder aurait été comme toi.



Le reflet d’une âme meurtrie que tu aurais massacré chaque jour comme tu l’as fait avec moi, comme il l’a fait avec toi.

Alors entends bien aujourd’hui, sombre connard :
Je suis. J’existe. Je vis. Et J’aime ça.
Je sors. Je ris. Je m’amuse. Et J’y prends plaisir.
J’aime plaire. Et je plais en retour.
Cela doit t’étonner, toi qui pensait
que personne ne voudrait de moi à part toi.
Et bien je suis heureuse de te faire savoir
que tu as perdu la partie.
J’ai du mal à aimer et à faire confiance
mais j’y arriverai à nouveau car cette crainte est tellement meilleure
que toute cette souffrance dont tu m’as entourée.
Alors tu m’as peut-être abîmée, laissé des cicatrices.
Mais tu n’as pas réussi car je revis.
Je vis plus aujourd’hui que ce que
je n’ai jamais été vivante avec toi.
--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Stella

Fille du Sud & #SelfMadeGirl | #Maman le jour, #Fêtarde la nuit, Blogueuse les dimanches.. | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

2 Comments
  1. Très beau témoignage.
    Je ne sais pas si vous avez vu le film de Maïwenn « Mon Roi » mais il devrait vous intéresser.

    Bon courage dans la reconstruction.

    Fanny

  2. La fin du film « respire » de Mélanie Laurent…1minute30 qui résume mon quotidien passé…
    Quand au film  » mon roi », je l’ai trouvé subtil, et « pudique »… La réalité, la violence du quotidien est « caché »… Ce que l’on fini par être par honte finalement. J’ai « craint » les premières minutes…ne voulant pas pleurer pendant tout le film, que je suis allée voir avec mon nouvel ami NORMAL. Premières minutes que j’ai vécu quasi mot pour mot…le « je t’aime » et « le roi des connards »…en sortant mon ami me dit « il est fort le rôle de Cassel » bah mon ex c’était Cassel puissance 1000…lui: »mais nan »…il ne m’a pas prise au sérieux… Et pourtant… Les victimes et leurs proches connaissent la face cachée de ce film… J’ai ressenti l’envie de voir cette face cachée…que les personnes comprennent ce que l’on subit, la difficulté pour sortir de cette « drogue », persuadé que l’on ne peut vivre sans ce tyran qui nous détruit…que les personnes comprennent leur jeu, leur emprise, qui ils sont…
    Que l’on arrête de me regarder en pensant que le terme Pervers Narcissique est à la mode, et que c’était « juste » un connard.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !