Apprendre à nos enfants à s’envoler - https://www.celibattantes.fr/
Laisser grandir ses enfants

Apprendre à nos enfants à s’envoler

En début d’année, comme toute maman, je suis allée à la réunion d’école de mon fils – à reculons soyons franche !

Quelle idée aussi de faire çà à l’heure de l’apéro ???!! Les valeurs se perdent !!

Pour la petite histoire, vous imaginez bien que son père n’a pas trouvé bon de se déplacer… étonnant ! A croire que les pères divorcés ne sont là que pour les moments de détente sympas… Ce n’est pas le sujet donc on clôt le chapitre.

Et bien, croyez-moi ou pas, j’ai passé un moment inattendu et très instructif. Deux heures à écouter préfets et autres profs nous expliquant le rôle de l’école et des parents dans l’éducation de nos enfants.



Le leitmotiv : LES LAISSER GRANDIR ET S’ENVOLER.

Voici en résumé, les valeurs que j’ai pu en retenir :

« Deviens ce que tu es ».

Facile à dire. Pour faire tomber le masque il faut des années. Notre rôle de parents est justement d’aider nos enfants à devenir ce qu’ils sont, pas à devenir ce que nous voudrions qu’ils soient.

Pour donner un exemple un peu caricatural, un enfant d’1m65 ne deviendra jamais basketteur, même si nous faisons tout pour. Notre rôle est d’apprendre à nos enfants à se connaître et à réaliser leur propre personnalité.

« Influencé dès notre enfance par ce que les autres pensent et disent de nous, le regard que nous portons sur nous-même ne peut être à la hauteur de ce que nous sommes vraiment en puissance. Une partie de nous-même nous est cachée car elle ne nous a pas encore été révélée : celle de nos talents, de notre potentiel. »

Devenir ce que je suis, c’est devenir tout ce que je peux être. C’est me libérer d’une idée de moi-même, non par un volontarisme qui me ferait chercher à devenir ce que je ne suis pas – car qui veut faire l’ange fait la bête -, mais par l’envie de me dépasser pour aller au bout des mes envies.

Mieux se connaître, c’est connaître mes goûts et mes envies, c’est reconnaître ce qui me rend triste et heureux, c’est me surprendre en réalisant des choses que je ne me sentais pas capable de faire, c’est penser à moi et garder à coeur ce qui m’est important, c’est me réjouir de mes succès et apprendre de mes échecs, c’est prendre le risque de faire différemment de mes habitudes, de penser au-delà de mes croyances. Nul ne peut savoir qui il sera demain car la personne se découvre au fur et à mesure de la vie dans ce qu’elle entreprend, aime, découvre, ressent, crée et réalise.

Nos enfants sont des êtres en devenir qui se découvrent progressivement au cours de leur existence. Pareils à une plante qui grandit en partant de l’état de graine, nous sommes faits pour nous développer dans la ligne de ce que nous sommes en profondeur et ce développement de notre personne nécessite plusieurs conditions:

  • Un environnement dans lequel nous nous sentons bien, où nous pouvons prendre racine dans une terre qui nous nourrit;
  • Des encouragements et une attention à nous-même qui nous arrosent aux bons moments et nous empêchent de nous épuiser;
  • Une lucidité qui, pareille au soleil, nous permet de rester centré sur l’objectif que nous poursuivons en restant attentif aux risques et aux opportunités;
  • Une ambiance qui nous oxygène, nous permet de respirer, de souffler, de reprendre notre souffle quand l’effort a été intense.

« Mon père mourut à 12 ans. L’amour de ma mère se referma sur moi. » Voici les mots de Gide.

Nous ne sommes pas propriétaires de nos enfants. Notre rôle est de les laisser s’envoler. On ne doit pas surprotéger nos enfants !

Indiquons à nos enfants le chemin de la vie. Mais un chemin réel, pas fictif.
Apprenons-leurs à vivre la Vie avec un grand V. Celle qui fait sourire, qui fait souvent pleurer aussi, qui évoque des émotions qu’aucun jeu vidéo ne saurait évoquer.

L’Homme est fait pour poursuivre de grands rêves.

D’après Oscar Wilde « La sagesse, c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit ».

N’ayons pas peur ! Nos enfants, même s’ils s’envolent et suivent leur chemin, resteront toujours nos bébés. Ils nous aimeront toujours autant et nous remercieront de leurs avoir fait assez confiance pour leurs donner l’autonomie qu’il leurs permettra plus tard de s’exprimer et d’exister.

Source : Lebloglaquestion

--
PS : 3000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !