La belle-mère de votre enfant (ou celle qui vous pourrit la vie) - https://www.celibattantes.fr/
La belle-mère envahissante, ou grognasse pour les intimes

La belle-mère de votre enfant (ou celle qui vous pourrit la vie)

Vous divorcez et là vous vous dites : « Chouette ! Je ne vais plus avoir à supporter ce con ». Mais la réalité revient vite au galop car en effet je ne vais plus devoir supporter ce con, mais ce con ET SA GROGNASSE!

Car quand vous avez un enfant, vous êtes liés à vie à son père, sa nouvelle femme… sans parler de vos ex beaux-parents qui n’en ratent jamais une pour vous exaspérer. Comme si ils ne l’avaient pas déjà assez fait avant. Et bien non, apparemment ils considèrent qu’ils n’ont pas encore atteint leur quota !



 

Mais le pire (de très très trèèèèès loin), est la nouvelle femme de votre ex. 

La belle-mère de votre enfant donc. J’ai dit la belle-mère? Oups erreur de vocabulaire excusez-moi…c’est la grognasse en fait!

C’est comme cela que j’aime l’appeler. Pas très gentil en effet mais vous allez comprendre. La belle-mère de mon rejeton a tout de la belle-mère que l’ex-femme se plaît à détester.

Déjà elle a couché avec mon mari. L’affaire partait assez mal bien qu’elle m’ait rendue – sans le savoir – un très grand service. D’ailleurs je devrais peut-être penser à l’en remercier!

Quoique…je crois l’avoir déjà fait lors d’un de nos coups de fils.

 

Mais le vrai problème de la grognasse – outre le fait d’être mariée à un fou…petit détail – est qu’elle n’a absolument aucun tact et aucune intelligence relationnelle.

Elle s’est tout de suite placée en « seconde maman » sans penser une seconde à ma réaction. Erreur fatale !

Elle compense son manque d’enfant – mon ex et elle se refusant ce bonheur sous prétexte que c’est trop «conventionnel et bourgeois ». Bah oui quoi….quelle idée traditionnelle de penser à faire des enfants ? Y’a pas idée ! Soyons un peu modernes ! Faire des enfants c’est totalement moyenâgeux et rétrograde.

 

Alors oui pour elle c’est has been d’en faire mais apparemment pas de s’en occuper. Surtout du mien. Alors ça donne çà :

  • Elle lui fait des remarques dont elle n’a pas la légitimité (ex : « Ton jean est troué, maman pourrait quand même t’habiller correctement ») ;
  • Lui passe des coups de fil TOUS les jours ;
  • Lui écrit des mails TOUS les jours ;
  • Lui explique comment m’aider à la maison sous prétexte que je ne lui aurais pas appris à être un petit garçon serviable (merci grognasse de vouloir m’aider mais j’ai pas besoin de toi !) ;
  • Va le voir jouer au foot pendant mes jours de garde (pas de bol….la dernière fois elle est tombée sur mon père qui l’a reçue comme il se doit. Merci papa !) ;
  • Se permet de venir aux réunions parents / profs (euh là j’avoue j’ai craqué….mon sang n’a fait qu’un tour et pour la première fois de ma vie j’ai mis une claque…belle la claque ! J’étais assez fière de moi ! Oui pardon c’est mal…je sais. Mais je suis une mère qui défend son poussin vous comprenez ?) ;

 

Mais tout ça n’est finalement pas bien grave ! Ca le devient plus dans des situations comme celles-ci :

  • Quand elle ose dire à MON fils « Je te connais comme si je t’avais fait », ce à quoi mon bout’chou a rétorqué que ce n’était pas possible (merci mon ange t’es juste parfait !…preuve d’ailleurs qu’il n’a aucun lien avec elle…). Mais la grognasse – en plus d’être une grognasse – est persévérante. Elle ne s’est pas laissée abattre. Pour s’enfoncer encore plus dans sa bêtise et ses propos ahurissants « Oui, tu as raison, je te connais mieux que si je t’avais fait ». Délicat ! ;
  • Quand elle ose faire une attestation au juge en me décrivant telle une mère irresponsable faisant passer mes convictions personnelles avant le bien-être de la chair de ma chair. Et là, vous avez juste envie de lui envoyer quelques roumains pour la mettre à terre ! (J’avoue y avoir pensé….mais ma sœur pénaliste m’a dit que ce n’était pas une bonne idée car si je me retrouve sous les verrous c’est la grognasse qui aura la garde ! Bon argument certes). Cette grognasse qui voit mon fils un week-end sur deux se permet de porter un jugement sur l’éducation que j’inculque à mon enfant ?!

 

Bon vous allez me dire, là encore, y’a pire. Alors je vais en rajouter une couche. Cette grognasse qui ose porter des jugements sur mon éducation a quelques belles perf à son actif :

  • Danseuse de son état (joli métier j’en conviens)….elle se produit uniquement dans des clubs interdits aux mineurs. Vous me suivez ?!;
  • Pour la liberté du corps et de l’esprit, les clubs échangistes n’ont aucun secret pour elle ;

Miss conseil et Miss vertu peut aller se rhabiller (c’est le cas de le dire !). Chacun est libre de ses faits et gestes soit, mais qu’elle se permette de juger mon éducation un peu trop traditionnelle à ses yeux….NON !

 

Vous l’aurez aisément compris : aujourd’hui je suis TRES (TRES TRES) ENERVEE!

Car la dernière en date : elle vient d’acheter une guitare électrique à mon fiston….mais pas pour chez elle, pour chez moi ! Ah ben oui, elle ne va quand pas s’embarrasser de bruits inaudibles et grinçants dans son 300m2….elle est pas con la grognasse ! Enfin …souvent mais pas toujours…

Caprice de mon fils que je lui refuse depuis de nombreux mois. Et hop ! Grognasse se dit « Tiens, un bon moyen de mettre ce petit ange dans ma poche et de faire passer sa mère pour la méchante ». Puisqu’évidemment, tout ça s’est soldé par un NON définitif de ma part et une interdiction formelle de rapporter cet engin à la maison. Et c’est qui que mon enfant déteste ? C’est moi !

 

Alors pour me calmer, je me suis fait une petite fiche technique intitulée « Comment supporter la Grognasse ? » :

  • Me dire que grâce à elle la comparaison est toujours flatteuse : ben oui, malheureusement les fées de la beauté ne sont pas penchées sur son berceau…pas de bol !;
  • Me recentrer sur l’essentiel : elle aime mon enfant ;
  • Grâce à elle je vais épargner : dès que je l’insulte en fort mon intérieur ou à haute voix je mets 1 euros dans la boîte à Grognasse ;
  • En faire un défouloir : construire un jeu de fléchettes ou une poupée vaudou avec sa photo ;
  • Me répéter que c’est elle qui m’a sauvée la vie en me donnant le courage de quitter mon ex…..éternelle reconnaissance ;
  • Développer ma compassion, apprendre à la plaindre ;
  • Prendre sur moi, développer ma tolérance ;
  • Ne plus utiliser la force : çà m’amène au poste de police pour une audition…drôle une fois, pas deux ;
  • Me rassurer en me disant que je resterai toujours sa maman : Grognasse ne peut pas voler l’amour que me porte mon enfant, même en déployant toute son énergie ;
  • Partir du principe que c’est quelqu’un de bienveillant qui apporte un « plus » à mon enfant. Elle ne sera jamais « QUE » la belle-mère ;
  • Lui donner un surnom qui a l’air gentil en apparence, mais qui a une vraie signification mesquine pour moi (bon ça, c’est déjà fait…Grognasse c’est gentil non ?)  ;
  • Faire l’hypocrite : en faire trop. Faire en sorte qu’elle n’en puisse plus de ma gentillesse, comme lui donner des conseils pour survivre à son mari. La dégoûter de moi par l’amour. Euh….je ne sais pas si je vais y arriver là où alors il va falloir que je fasse les cours Florent avant ;

 

Grognasse, je n’ai qu’une seule chose à te dire :

Quand il est né, c’est mon odeur qu’il a reconnu ;

Quand il s’est battu pour vivre, c’est moi qui étais à ses côtés ;

Quand il pleure c’est dans mes bras qu’il souhaite être consolé ;

Quand il est heureux, c’est avec moi qu’il a envie de le partager ;

Quand il est malade, c’est par moi qu’il a envie d’être choyé ;

 

Et le plus important, c’est moi qu’il appelle « MAMAN ».

 

PS : A toutes celles qui me lisent et qui sont belles-mères. Vous n’êtes pas toutes comme ça, j’en ai bien conscience. #NoWorry. Et j’ai bien conscience également que ce rôle n’est pas facile à tenir.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

4 Comments
  1. Hello.
    Moi, je suis belle-mère de mon état… J’ai presque le même problème, avec « l’autre ». C’est son surnom à elle. C’est plutôt l’inverse. C’est elle qui m’a appelé la belle-mère, alors que je n’étais pas prete à avoir ce rôle.
    C’est elle qui fait une ordonnance à mon nom, pour le bien de Ses petits et qui s’étonne que je ne sois pas contente de ne pas avoir été oscultée… Je me suis mise avec le père après la séparation, et elle a passé son temps à me traiter comme une *** et à me dénigrer devant les enfants. Je n’ai pas le droit d’être aux anniversaires sur le jour du père… Donc évidemment, ses enfants sont au milieu de cette guerre puérile. Je lui ai dit que c’était ses enfants qui en souffriraient, mais elle continue. Donc je fais de mon mieux pour des gamins qui ne m’appelleront jamais maman, qui ne pourront jamais m’apprecier sans avoir l’impression de trahir leur mère, et ce ne sera jamais assez pour eux. Je ne souhaite pas prendre sa place, mais ils vivent 50% du tps avec nous, et qu’elle le veuille ou non, je me retrouve avec un rôle d’éducation, comme le maître ou les grands parents… Mais ça, je pense qu’elle ne sera jamais prête à l’accepter. Donc je suis désolée pour vous d’être tombée sur une grognasse, mais si ça peut vous rassurer, c’est pas facile d’être là belle mère face à certaines mères. Courage avec la grognasse et le papa, continuez de faire de votre mieux, et d’inculquer VOS valeurs à votre fils. Il fera la part des choses…

  2. Merci pour cette page qui m’as fait pleurer mais rire à la fois ! C’est tellement dur d’accepter une autre femme dans la vie de son enfant … et surtout tellement dur de réagir correctement sans partir au quart de tours

  3. merci d’avoir mis un p.s. à la fin ça m’a un peu calmée.. je suis de l’autre côté de la barrière « la grognasse » si vous préférez. sujet délicat et encore tabou à notre époque malheureusement. je ne dirai pas que mon beau-fils est victime, je diras plutôt que c’est moi. je ne veux pas le « piquer » à sa maman à vrai dire je m’en contre fout. (j’imagine déjà les réactions: OH MON DIEU C EST UNE BELLE MERE INDIGNE QUE VOILA!!!!) saisissez tout le paradoxe que cette discussion engendre : ils faut qu’on soit des belles-mères aimantes mais pas trop, il faut qu’on s’occupe d’eux mais pas trop, il faut qu’on leur dise si c’est bien ou mal mais pas trop, il faut qu’on s’investisse dans leur vie mais pas trop… vous voulez quoi en gros? Une belle-mère qui s’en foute ou une belle mère qui l’aime? Ah oui.. si elle l’aime effectivement elle prendra soin de lui COMME une mère (sauf qu’on est pas sa mère.. la blague)
    et on en parle de l’aliénation mentale que les enfants subissent?? où des enfants commencent à détester leur belle mère avec l’influence de leur mères??? je vais pas dire que toutes les ex conjointes-maman ont un grain à la place du cerveau-quoi que je suis tenté avec cet article si poétique..
    J’étais venue chercher une solution sur les relation beaux enfants-beaux parents et MERCI vous m’avez bien réconforté surtout le mot grognasse magnifique
    donc je vois à peu près ce qu’elle a dans la tête et ben c’est pas joli joli…
    un conseil ACCEPTER même si c’est pas pour vous au moins pour votre gosse, il finira pas complètement taré.. car les belles-mères (même si il y en a qui sont effectivement méchantes) ne le sont pas toutes et veulent juste la paix (surtout moi lol)

    une inconnue victime du jugement de l’ex-conjointe-maman

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !