Peut-on croire en l'amour vrai ? - https://www.celibattantes.fr/
Le True Love à l'Américaine

Peut-on croire en l’amour vrai ?

Hier, en manque d’inspiration (oui oui ça m’arrive …la faute à toutes mes copines célibattantes qui sont sans exception parties en vacances et qui donc ne me font plus leurs debriefs quotidiens. Je vous déteste !!! J), je décide de m’avachir devant un navet à la télévision avec  un petit plateau de sushi…ouai…la loose !

Un navet sur le thème du mariage (ça faisait longtemps !). Mais – comme quoi les navets servent quelque fois à faire réfléchir – ce navet m’a inspirée…



Attention, j’ai envie d’être sérieuse pour une fois !

Vous aurez remarqué, si vous allez à des mariages catho, qu’à peu de cérémonies près, la première lecture est la Lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens.

Superbe lecture sur l’Amour, dont voici un extrait (si si lisez, catho ou pas, pratiquantes ou pas, quelque soient vos croyances, le texte est beau promis !) :

« J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel,

Si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour,

je ne suis qu’un cuivre qui résonne,(—)

J’aurais beau avoir toute la science des mystères,(—)

s’il me manque l’amour,

je ne suis rien.(—)

 

L’amour prend patience,

l’amour rend service,

l’amour ne jalouse pas,

il ne se vante pas,

ne se gonfle pas d’orgueil,

il ne fait rien de malhonnête,

il ne cherche pas son intérêt,

il ne s’emporte pas,

il n’entretient pas de rancune,

il ne se réjouit pas de ce qui est mal

mais il trouve la joie dans ce qui est vrai,

il supporte tout,

il fait confiance en tout,

il espère tout, il endure tout

L’amour ne passera jamais. »

 

Malheureusement, la première partie de cette lettre est souvent « coupée », alors qu’elle est aussi importante que la seconde, puisqu’elle explique pourquoi aimer est vital.

La seconde partie, quant à elle, décrit l’union parfaite. Cette union qu’aucune d’entre nous n’arrivera jamais à faire sur cette terre.

Alors, on peut se poser la question suivante : « N’est-ce-pas présomptueux et hypocrite de choisir ce texte lorsque l’on sait pertinemment qu’on ne pourra pas s’y tenir – et j’irais même jusqu’à dire qu’on n’y croit absolument pas ? »

 

La réponse est non, ce n’est pas présomptueux.

C’est un message d’espoir, un message à lire et relire lorsque l’on doute, lorsqu’on ne se sent pas à la hauteur, lorsque le quotidien vient entamer la vie de couple, lorsque notre égoïsme nous amène à faire passer son bonheur avant celui de son époux/conjoint/mec. Tous les couples devraient relire ce texte régulièrement, ensemble…dans le monde merveilleux des Bisounours !

Malgré les épreuves de la vie, plus je « grandis », plus je crois en cet Amour Vrai. Celui qui peut rendre heureux, qui donne à l’autre et ne fait pas que recevoir.

On a toutes commis des fautes, beaucoup. On a été égoïstes, même perverses quelque fois, invivables souvent.

 

Avouons que nos échecs ne viennent pas QUE de l’autre !

Peut-être que, si on s’était posée plus souvent pour méditer sur notre couple et nos actes, notre mariage (ou engagement quel qu’il soit) n’aurait pas fonctionné non, mais il n’aurait pas eu lieu. On se serait rendue compte que l’Amour n’était pas le mot qui définissait la relation que nous entretenions avec notre conjoint.

Quelques soient nos croyances, cette définition de l’Amour et ce qu’elle engendre correspond à chacune d’entre nous. Nous ne pouvons qu’adhérer à ces valeurs.

Dans un registre totalement différent mais non moins intéressant, nous pouvons longuement disserter sur le chapitre du Petit Prince et du Renard, de Saint-Exupéry, à qui j’ai d’ailleurs déjà fait référence.

 

Mais on ne se lasse pas du Petit Prince !

« Bien sûr, dit le renard. Tu n’es encore pour moi, qu’un petit garçon tout semblable à cent mille petits garçons. Et je n’ai pas besoin de toi. Et tu n’as pas besoin de moi non plus. Je ne suis pour toi qu’un renard semblable à cent mille renards. Mais, si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde »

Dans le Petit Prince, nous retenons tous la leçon du renard : « Si tu veux un ami, apprivoise-moi ».

C’est à travers cet enseignement que le Petit Prince arrive à comprendre ce qu’il ressent pour sa rose : « Je crois qu’elle m’a apprivoisé ».

Le Petit Prince comprend qu’en apprivoisant, il arrive à faire sortir de la « masse » un être qui devient, pour lui, «unique au monde ». Par ces mots Saint-Exupéry veut nous faire comprendre que nos yeux seuls ne peuvent pas percevoir la singularité d’un individu, d’une chose. Ces derniers sont enfermés dans leur apparence et c’est seulement en les apprivoisant que nous pourrons les connaître et apprécier leur singularité.

« Bien sûr, ma rose à moi, un passant ordinaire croirait qu’elle vous ressemble. Mais à elle seule elle est plus importante que vous toutes, puisque c’est elle que j’ai arrosée. Puisque c’est elle que j’ai mise sous globe. Puisque c’est elle que j’ai abritée par le paravent. Puisque c’est elle dont j’ai tué les chenilles. Puisque c’est elle que j’ai écoutée se plaindre, ou se vanter, ou même quelquefois se taire… ».

C’est grâce à la somme de ces efforts que le Petit Prince a rendu sa rose unique au monde et qu’il en est tombé amoureux.

Il faudra au Petit Prince un voyage d’un an pour comprendre ses sentiments envers sa rose. Comprendre que le plaisir d’une rencontre se termine par la douleur d’une séparation.

 

« Apprivoiser un être, c’est accepter de le voir disparaître un jour ou l’autre. »

Ne souhaitons-nous pas être la personne unique au monde d’un homme ?

Mais attention, ne soyons pas faibles. La vie nous a endurcies alors profitons-en, faisons de nos échecs une force.

Personne ne rentrera dans notre vie s’il a de mauvaises intentions, même si ces intentions sont inconscientes et non-mesurées. Repérons l’homme néfaste de loin, de plus en plus loin, et éloignons-nous de lui au galop.

 

« On doit être blessé pour grandir,

on doit perdre pour gagner,

car les plus importantes leçons de la vie,

on les apprend à travers la douleur ».

 

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !