Donnons-nous les moyens d'être heureuses! - https://www.celibattantes.fr/
femme ete fleur tournesol

Donnons-nous les moyens d’être heureuses!

Quand j’étais petite, j’observais les autres familles. Celles qui étaient assissent aux tables voisines dans les restaurants par exemple.
J’imaginais qu’elles avaient beaucoup de chance, qu’elles étaient plus unies et chaleureuses que la mienne.
Pas de sentiment de jalousie, pourtant, leurs jouets, leurs pères, leurs vacances, leurs cartables, le contenu de leur tirelire, semblaient mieux.
Même les lumières qu’on peut observer une fois la nuit tombée par les fenêtres des maisons des inconnus semblaient parfois briller plus que chez nous.

Heureusement, aujourd’hui j’ai grandi. Je sais faire la part des choses.

Par exemple, je sais qu’il faut laisser aux réseaux sociaux ce qu’ils sont: un divertissement.
Ils n’ont rien d’intime.
Si je prends mon exemple (mais ne vous y méprenez pas, je n’en suis pas un!) : Je publie pas mal sur Facebook ou Instragram mais ce n’est pas en regardant mon profil que vous connaîtrez ma vie, mes doutes, mes joies, mes déceptions, mes rêves, mes pires ni mes meilleures nuits.

Et même au-delà du monde 2.0, il faut avoir conscience que réussir ou avoir de la chance, cela ne tombe pas du ciel.

Garder cette conscience n’est pas toujours évident car nous baignons dans une société qui fait l’apologie du facile, vite et beau.
Bien évidemment, j’admets volontiers que le hasard existe et qu’il arrive qu’il fasse bien les choses.
Il faut savoir apprécier et faire durer ce qui nous tombe tout cuit dessus.
Cependant il faut bien garder en tête que rien n’est plus facile (ni plus difficile d’ailleurs) qu’auparavant ou que chez les autres.
Vous le savez, nous avons tous nos points forts et nos points faibles.

Alors, ça me fait réfléchir, tous ces gens qui me disent : « tu as de la chance ».

Ils le disent peut-être parce que moi-même, je l’exprime souvent.
Effectivement, j’ai beaucoup de chance.
La vie m’a fait quelques cadeaux, comme elle nous en fait à tous (surtout dans un pays où il fait bon vivre comme le nôtre).
Et puis c’est tellement dommage tous ces gens qui se plaignent sans cesse au point qu’ils ne réalisent même pas tout ce qui pourrait leur arriver de bien que je n’ai pas franchement envie d’en être.
Néanmoins, j’espère qu’ils ont conscience que finalement, la plupart du temps, la chance, on se la crée. Dans la réussite, que ce soit sociale, professionnelle ou personnelle, il n’y a que très peu de place pour le hasard.
Dans ce que j’ai de meilleur dans ma vie (l’exemple c’est encore moi, même si je n’en suis toujours pas un), il y a surtout du travail, de la volonté, du courage, de la stratégie, de la patience, des choix qui ont été difficiles à faire mais aussi, l’essuie de pas mal de déceptions et d’échecs.

Arrêtons de prendre comme argent comptant ce que les autres veulent bien nous raconter d’eux.

Arrêtons d’être envieux.
Arrêtons d’avoir peur et de céder à la facilité en laissant le hasard décider pour nous.
Prenons plutôt du temps pour faire le point sur ce qu’on souhaite vraiment.
L’idée est de définir ses priorités en prenant soins de checker qu’elles soient réalisables.
Parce qu’on ne pourra pas être une maman qui travaille avec passion aux 4 coins du globe et qui fera des gâteaux maison pour tous les 4h.
On ne pourra pas concourir pour les JO de gymnastique artistique et être virtuose du piano.
On ne pourra pas refaire la salle de bain et faire un beau voyage la même année.
On ne pourra pas non plus avoir le boule de J-LO et les boobs de Scarlett Johansson.

Ensuite, il faut s’en donner les moyens.

Je veux dire par là qu’attendre comme un flan que le ciel veuille bien lâcher juste au-dessus de notre tête ce que l’on espère n’est pas l’idée du siècle (car il pourrait bien décider de ne jamais le faire)!
Il me parait difficile d’avoir un travail intéressant sans faire d’études ou se former.
Difficile de pouvoir se payer une bonne bouteille au resto sans se lever tôt tous les matins.
Difficile de s’offrir un Iphone X ou un beau voyage sans faire des heures supp.
Difficile de changer de travail sans envoyer de nombreuses candidatures.
Difficile d’avoir un enfant respectueux sans ne jamais le punir.
Difficile d’arrêter de fumer sans motivation.
Difficile d’avoir une personne géniale dans sa vie sans faire les efforts nécessaires pour l’avoir et la garder.

Enfin, il faut aussi accepter qu’il y ait des choses qui ne fonctionnent pas aussi bien que nous l’aurions espéré.

Apprendre à se satisfaire d’avoir fait de son mieux.
Savoir accepter les compromis. Cela ne fait pas de vous une personne sans grandeur. Bien au contraire.
Et ceux qui vous font sentir le contraire n’en valent pas la peine.
Admettre que nos difficultés ne sont ni plus ni moins graves que celles des autres et que nous en avons chacun notre lot. Elles font partie de la vie, il faut les affronter sans fuir, afin qu’elles puissent nous faire progresser et grandir.
--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Célibattante Anonyme

We are not 35. We are 18 with 17 Years Experience !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !