C'est l'histoire d'un amour éphémère.. - https://www.celibattantes.fr/
le coup de foudre existe t il

C’est l’histoire d’un amour éphémère..

Oui aujourd’hui je suis une célibattante assumée, avec une parfaite connaissance de tous les sites de rencontre. Mais ça n’a pas toujours été le cas ! Tout a commencé il y a un peu plus d’1 an….au moment où je me suis dit « Chloé, prends ta vie en main ! ».

Prendre ma vie en main ?  Mais par où je commence ?

Et là j’ai l’impression d’être l’Alice de Lewis Carroll…perdue.



« Monsieur le chat, demanda Alice, pourriez-vous m’indiquer le chemin à prendre ?  Cela dépend en grande partie de l’endroit où vous voulez aller  dit le chat. Cela m’est égal dit Alice. Alors, peu importe le chemin que vous prenez dit le chat »

Oui parce que je le rencontre où le mec de ma vie ? Sur un site ? J’ai longtemps refusé de m’inscrire. Honteux et dévalorisant. Mais mes amies m’assurent le contraire. C’est quoi le bon endroit ? Au boulot ? Merci, c’est déjà fait… Chez des potes ? On vous présente toujours les mêmes. Le soir ? Avec mes copines en couple, je suis l’attraction de la soirée à qui on présente des célibataires toutes les trois minutes en espérant que c’est le mec de votre vie.

Alors oui, pourquoi pas essayer les sites de rencontre?

J’admets qu’il doit y avoir certains avantages :

  • Dépasser sa timidité… mais ce n’est pas mon point faible.
  • Réapprendre à draguer… mais il n’y a pas vraiment de règle en la matière…
  • Faire une sélection… ça c’est important !
  • Multiplier les rencontres facilement.
  • Tester son pouvoir de séduction.
  • Reprendre confiance en soi : le point primordial.

Ce sera Attractive World pour commencer.

Ma stratégie : l’honnêteté. Je ne mens donc ni sur mon âge, ni sur mon divorce, ni sur mes attentes. Je veux l’amour et rien d’autre. « Pourquoi seriez-vous le ou la partenaire idéal(e)?» : « Je suis très mauvaise pour me vendre ! » Les photos sont validées par mes copines de bureau, ça y est, je suis prête !

 

Et vite, je discute sur Attractive World avec Aurélien. 

Le profil est parfait : chef d’entreprise, sportif, deux enfants, divorcé, aime les apéros et les voyages, et, cerise sur le gâteau : il sait parler français ! Et sa liste pour les courses est prête elle aussi.

« Je veux une femme qui rentre à 18h, qui me fasse l’amour tous les jours, qui fasse passer sa vie privée avant sa vie pro, qui gère le foyer, qui prenne soin d’elle et qui veuille me séduire tous les jours, qui aime le champagne, qui me laisse vivre ma vie avec mes potes, qui accepte mes faiblesses. Je veux une  amie, une maîtresse, une mère, une complice. »

C’est torride d’originalité tout ça et diaboliquement phallocratique, mais je suis curieuse. Nous travaillons à deux pas l’un de l’autre et décidons de faire quelques pas l’un vers l’autre. Mais je ne m’attendais pas à ce qui allait arriver…

C’est un stéréotype de beau gosse. De beau gosse qui le sait. Un dragueur en Paul Smith et Berlutti. Grand, sportif, brun, un peu dégarni, des yeux bleus – un peu tristes -, les têtes se retournent sur son passage. Et évidemment, une demi-heure après, je suis raide dingue. Il est galant, drôle, un enfant timide et mal à l’aise aux jambes tremblantes. Moi je suis sonnée et heureuse et je retrouve difficilement le chemin vers mon bureau vitré.

Et une seconde après, Rose passe une tête :

–  « Toi… tu es tombée amoureuse ».

–  « Pas amoureuse !  Je viens de vivre mon premier coup de foudre ! »

Et pendant une semaine, nous ne nous sommes pas lâchés.

On a fait l’école buissonnière, on a parlé, refait le monde et son couple, parce qu’évidemment, il n’est pas vraiment divorcé… Ce serait trop simple. Il est juste séparé. Et point noir : c’est tout récent. Et il est perdu. Dix-huit ans de vie commune qu’il noie dans le Champagne, parce qu’il n’aime que ça et qu’il a besoin de lâcher prise.

Il ne s’attendait pas à moi et réciproquement. Nous savions notre temps compté, alors on a profité de chaque seconde et au bout d’une semaine, on se connaissait depuis des mois.

Aurélien doit partir en vacances retrouver ses enfants et on doit se séparer. Alors, on a passé notre dernière soirée chez lui. Il a loué un appartement meublé en attendant le divorce, un beau duplex avec vue plongeante sur la tour Eiffel et une terrasse qui rivalise avec le Champ de Mars. Il m’a fait télécharger toutes les musiques qu’il aime pour que je pense à lui.

 

Mais au fond, je sais que cette histoire d’amour est éphémère. 

Quand je suis partie, il m’a serrée fort contre lui. Et il pleurait quand il a dit qu’il m’aimait. Mais est-ce qu’on peut aimer quelqu’un en une semaine ?

J’ai rejoint ma Mini garée en bas de chez lui. « Chloé, reviens ! Ne me quitte pas », je me suis retournée et je lui ai souri avant que mes yeux commencent à s’embuer. Ma play list chansons d’amour a terminé de me faire sangloter. Je sais que je n’aurai pas de nouvelles. C’est une jolie histoire. C’est tout.

Et comme disait si justement Simone de Beauvoir  « Dans toutes les larmes s’attarde un espoir ». 

Et lui m’a redonné l’espoir car le plus beau cadeau que quelqu’un puisse vous faire, n’est pas de vous aimer, mais de vous apprendre à vous aimer. Et Aurélien m’a redonné une once de confiance en moi. Cette histoire avait donc un vrai sens.

Mais lui n’a pas encore compris car à peine rentrée chez moi, le téléphone sonne : « Veux-tu vivre avec moi ? Je t’aime ». Je m’épuise à lui expliquer qu’il faut, et qu’il doit redonner une chance à son mariage. Pourquoi je fais ça ? Pour être sûre de lui, de nous. Je suis très convaincante. Je suis à deux doigts de m’auto-persuader. Je suis une bonne comédienne. Il m’en veut. Je suis fière de moi.

La famille est primordiale…

…mes valeurs aussi. Donc je ne regrette rien car quitte à le perdre, je ne me suis pas perdue.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !