Je fais le choix de m'écouter! - https://www.celibattantes.fr/
femme seule

Je fais le choix de m’écouter!

Dans une société hyper-consommatrice, où chacun est connecté 24h sur 24, le sentiment de solitude n’a jamais été aussi présent.

Il est justement encore plus mis en évidence par tout cela :

  • Une télévision qui nous assomme de télé-réalité en tout genre
  • Des téléphones portables connectés jour et nuit
  • Des sorties et soirées organisées partout, des tablettes
  • Des réseaux sociaux, des nombres de likes, de tweet, et j’en passe..

Oh je ne vais pas dénoncer ce monde, puisque j’y suis moi-même ancrée, les deux pieds dedans.

  • Moi la première à être satisfaite que mon statut de la journée soit aimé, commenté
  • Moi la première à dormir avec mon téléphone sur la table de nuit
  • Moi la première à consulter appels, sms, mails et notifications lorsque j’ouvre les yeux

Alors, non, je ne jetterai pas la pierre.



Mais voila, je me réveille un beau matin à 30 ans, célibataire. Encore.

Je ressens au fond de moi que quelque chose ne vas pas.

Ma première réaction ?Je rejette ce ressenti sur le compte de mes nombreux échecs amoureux. Parce que « à part cela, j’ai tout pour être heureuse » me dit-on.

Je refoule mes sensations, je me rassure en me disant que ce n’était pas les bons hommes. Que le prochain sera le bon et qu’il saura m’apporter ce dont j’ai vraiment besoin.

Je ne vois pas à ce moment là que même lorsque que j’étais avec un homme, bien et stable, ce sentiment était là.

Bien au chaud.

Replié dans un coin mais toujours présent. Simplement étouffé et réduit au silence.

Je ne vois toujours pas que j’essaye de tromper mon esprit.

Je ne vois pas l’évidence sous mes yeux.

Je suis naïve et je me mens à moi-même.

Lorsque j’essaye de me confier à mon entourage sur le sentiment de me sentir seule, verdict sans appel  :  » Mais ! Tu n’est pas seule voyons, tu es entourée d’amis géniaux, d’une famille à l’écoute,  d’un boulot prenant, et d’une activité sportive enrichississante..  »

Ils ont sûrement raison finalement.
Oui, peut être, mais ce malaise est toujours là, comme une saleté de caillou dans ma chaussure..
Au milieu de la foule, au bar avec mes amis, aux repas de famille, à la machine à café avec des collègues.. Je me sens seule et triste

Je suis dans ma bulle, j’étouffe, partout, et tout le temps !

J’ai l’impression que la vie se déroule autour de moi en accéléré.

Je suis enfermée dans mon monde, hypersensible, complètement perdue, et je coule.

Je me rends bien compte que ce ressenti est tabou de nos jours, quelque chose d’incompris, une bête curieuse, que l’on regarde de loin en le contournant dans la rue…
Ce sentiment de solitude.

Alors quoi ? C’est un fait ? Indéniable et sans issue ? Je dois juste sortir plus et m’ouvrir au monde ?

C’est ma  » personnalité » ?
Je ne veux pas croire à cela, non

Je me refuse à continuer de vivre ainsi !
Je veux que ca change !

Dans un premier temps, je me débat, sans savoir quoi faire, ni comment.

Je cherche, encore et toujours, je veux me battre ! Je ne sais pas contre quoi à ce moment la, mais je veux me battre ! Ca, j’en suis certaine.

C’est alors que je me décide à agir.
J’entreprends plusieurs démarches en même temps, un peu brouillon au début, qui partent dans tout les sens et qui, pour moi, n’ont aucun intérêt sur le moment.
Une remise en question profonde et totale, une thérapie, un journal intime

Je passe des soirées entières seule chez moi à pleurer, à ne pas comprendre.

Avec l’impression d’avoir ouvert une boite noire, sans fond, qui me submerge. Littéralement.

Je lutte, je cherche à me poser les bonnes questions, à chercher les bonnes réponses.
Je me tourne vers des récits, des blogs, des anecdotes, des ouvrages de psychologie.
J’ai le sentiment que cette bataille sera la plus grande de toute ma vie, car je me bats contre moi-même.

Je me cherche dans toute mon intégralité, avec mes qualités, mes défauts, mes peurs, mon passé, mon bonheur.

En faisant tout cela, après des jours et des semaines très difficiles, je ressens que ma tempête intérieure perd de sa violence, commence à s’essouffler.

Je continue, je creuse encore car je veux l’apaisement, c’est de ma vie dont on parle !

Et à force d’acharnement, pas après pas, difficultés après difficultés, le recul arrive.
Les réponses me viennent d’un peu partout en même temps, il me suffit de les remettre dans le bon ordre.
La compréhension se fait apercevoir.

Et voilà enfin ma réponse à moi, mon Saint-Graal personnel.

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai vécu des épreuves compliquées à un moment ou un autre de ma vie.
Comme la plupart des gens me direz vous ! Et oui, c’est le lot de chaque être humain.

Mais avez vous déjà remarqué que la société nous interdit d’être triste ?
Combien de fois au cours de mon enfance j’ai entendu : « arrête de pleurer », « cesse de chouiner »  » sèche tes larmes ».

Mes propres parents ne m’ont jamais montré leurs douleurs !

Avez-vous déjà vu des groupes de soutien pointé du doigts ?
Avez-vous déjà remarqué un jour comme les gens peuvent contourner une personne qui se laisse complètement aller, même très peu de temps ?
Avez-vous déjà fait attention à tout ce qui est mis en place pour ne pas rester dans un chagrin ?

Alors en personne forte, j’ai toujours séché mes larmes rapidement, trop peut-être.

Sans prendre le temps de digérer chaque coup dur. Parce qu’il faut avancer, ne pas regarder en arrière nous dit-on.

Le quotidien nous attend, a besoin de nous. Le travail, le conjoint, les enfants, les amis, la famille. Personne ne veut nous voir dans un de ces moments de faiblesse, alors nous faisons ce que tout le monde attend de nous. Nous avançons.

M’en suis-je réellement relevée ?

Ai-je pris suffisamment le temps de me reconstruire?

Ai-je réellement pris le temps de panser ces plaies?

N’ai-je pas essayé de taire ces petits chagrins?

Me suis-je vraiment écoutée à ce moment là ?

Non. Jamais.

Et un beau jour, ces petites choses insignifiantes refont surface. Pas clairement , ça serait bien trop simple voyons!

Par un simple ressenti, un malaise léger, une réaction disproportionnée à un événement quelconque.
Et à la longue tout devient complètement brumeux, vide de sens, remise en question de tout et n’importe quoi, et je me retrouve à deux doigts de l’implosion. Sans aucune raison évidente !

Je commence doucement à analyser… A comprendre.

A comprendre que ce sont les milliers de petits morceaux de mon âme que j’ai abandonné au cours de mon chemin, sans même y avoir prêté attention.

Comprendre qu’une enfance difficile peut laisser des cicatrices. Tout comme des échecs amoureux, des échecs amicaux ou professionnels. Un décès, une maladie.

Un ensemble de toute petites choses, insignifiantes finalement dans tout ce quotidien, mais qui a fini par me faire devenir un vase. Vide. Sans aucune émotion, car je ne m’écoutais pas.

Aujourd’hui, j’ai donc fait le choix d’être attentive.

Que ça soit pour ce dont j’ai besoin, ce dont j’ai envie, et comment.

Je décide d’apprendre à avoir confiance en moi, à prendre le temps de guérir de mon passé, à respecter ce sentiment qui parfois me submerge.

Et je m’ouvre sincèrement au monde.

Jour après jour je combats cela, pas à pas, doucement mais sûrement. Je prends soin de moi, je me chouchoute et me félicite… je me bats, et me réconforte.

Et je suis enfin capable de saisir les mains que l’on me tend.

Parce que je me suis retrouvée

Accorder autant de place à ce petit serpent qui se faufile dans la moindre de mes pensées, c’était le laisser remporter toute les victoires, et je n’en voulais plus.

Je finis maintenant par récupérer et recoller toutes ces petites parties de moi oubliées.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Elodie

#Célibattantes #Get27Addict # VivrePourSoi

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !