J'ai choisi de vibrer - https://www.celibattantes.fr/
femme a chapeau devant l'ocean

J’ai choisi de vibrer

La vie ne serait-elle faite que de moments de bonheur éphémères ?

Devrions-nous partir de ce concept et s’en satisfaire?



Mon choix a toujours été de troquer le confort contre l’inconfort, le connu contre l’inconnu. Pour vivre et vibrer. 

Mais n’ est-ce pas suicidaire?

Vivre de up and down, de rires et de larmes. 

La chute est dure. A chaque fois. 

Et à chaque fois, il faut se relever.

Je suis exigeante et excessive.

 

C’est mon talon d’Achille, et je le sais. Je n’aime pas, j’adore. Je ne déteste pas, je hais. Je ne me bats pas, je pars en guerre.

Amoureuse intransigeante, je m’expose, tombe souvent – de haut – mais me relève toujours, soigne mes blessures et repars au combat.

 Mais vous savez quoi? C’est fatigant. 

 Aurai-je toujours le courage de me relever?

 Un jour un ami m’a écrit ces jolis mots :

 “J’ai eu la chance de te rencontrer. C’était plus qu’une belle rencontre

car tu es une personne extraordinaire.

De celles qu’on ne peut pas oublier.

Qui sont passionnées, sensibles, intelligentes.

Qui ne se contentent pas, mais qui continuent toujours

de sortir de leurs zones de confort.

Tu fais partie de ceux qui brûlent. Brûlent  de vivre.

Et c’est tellement bon de sentir ça.

Tu es le phare, le point d’ancrage de tellement de gens proches

ou moins proches.

Continue à brûler, tu rayonnes.”

C’est superbe. Même très touchant. Par pure modestie, je dirais qu’il y a été un peu fort quand même! Mais c’est toujours agréable à lire, on ne va pas se mentir 🙂 

Mais à trop vivre, ne se brûle t-on pas les ailes?

 

J’ai besoin de folie. Dans ma vie en général mais en amour particulièrement.

Il est impossible pour moi de m’accrocher à une relation par dépit ou même par confort. 

Vouloir que ça marche est une chose mais on ne peut en aucun cas obliger les choses à fonctionner. 

Pour moi l’amour est fait de spontanéité. Pas de notes et de règles.

 

Discuter et trouver des arrangements c’est bien, mais c’est à l’opposé de ma vision du couple. Le couple n’est pas une négo commerciale. 

Bien sûr qu’il faut y mettre du sien, faire des concessions, mais pas au point de s’en nier.

Je ne veux pas être en couple par devoir ou confort ou même parce que je suis juste bien. Je veux être plus que juste bien. Je veux vibrer. Je veux de l’inattendu. Sans aller vers la passion qui est destructrice. Mais je suis sûre que l’entre deux existe.

Je ne me contenterai jamais de quelque chose qui ne me satisfait pas à 300%.

 

Le couple pour moi n’est pas une fin en soi. Ce n’est pas un plan de carrière. C’est la cerise sur le gâteau. 

Je sais vivre seule, je suis heureuse et épanouie (avec quelques névroses certes mais qui n’en a pas?), indépendante et je m’assume.

Tout le monde rêve d’amour et de fonder un foyer. Moi la première. Mais mon foyer sera à mon image…avec un petit grain de folie dont j’ai viscéralement besoin pour me sentir vivre.

J’ai juste un objectif :

Etre pleinement heureuse en faisant des choix

que je ne regretterai pas. 

Je sais qui je suis, ce que je veux et ce,

en pleine conscience et en accord avec moi-même.

Certains pensent qu’à vivre ainsi, je serai malheureuse? Je ne le serai pas. 

« Les vraies décision ne sont pas des châteaux de cartes, elles sont coulées dans le béton ».

 

Voilà un proverbe que je trouve sage et qui me guide. Aller de l’avant…c’est la seule manière d’être heureux dans la vie.

Et Dieu sait que des décisions difficiles j’en ai pris depuis quelques années. Avec mon coeur. Et je ne regrette rien. Et toutes ces décisions je les ai prises car je croyais profondément qu’elles étaient les bonnes.

Quand certains marchent à la raison, je marche à l’instinct.

Nombreux sont ceux et celles qui se réfugient dans les livres de développement personnel pour trouver les solutions à leur bonheur et leur épanouissement.

De mon côté, je pense que les réponses se trouvent majoritairement dans la vraie vie. Celle que l’on vit. Et que l’on vit à fond « Mieux vaut avoir des remords que des regrets »…

Alors vibrons, rions, pleurons, crions et aimons.

La vie est courte.

Comme disait Baudelaire :

« Il faut toujours être ivre (…) il faut s’enivrer sans trêve.

De vin, de poésie ou de vertu à votre guise.

Mais enivrez-vous. »

 

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !