Le jour où je suis devenue féministe - https://www.celibattantes.fr/
femme libre feministe

Le jour où je suis devenue féministe

« Ah bon ? Tu es féministe ? Toi ? » La question est tombée comme une sentence honteuse drapée d’incompréhension et de préjugés.

Comme s’il fallait être une femen enragée pour être féministe.

Comme s’il s’agissait d’une occupation de petite bourgeoise qui s’ennuie ou de vieille célibataire mal-aimée.



Comme si cela ne me concernait pas finalement, comme une aberration qu’il faut supprimer.

Pourtant, oui, je le dis, haut et fort, mais sans nulle haine ni revanche : je suis féministe.

Je suis féministe depuis ce jour où j’ai remarqué qu’il semble admis en famille ou entre amis, que les femmes se lèvent pour débarrasser quand les hommes restent assis à discuter.

Je suis féministe depuis que je sais qu’une fille sur trois dans le monde sera dans sa vie battue, maltraitée ou violée.

Je suis féministe depuis que j’ai lui que seulement 2 PDG du CAC40 sont des femmes.

Je suis féministe depuis que je sais que nous sommes plus nombreuses que les hommes sur Terre.

Je suis féministe depuis que j’ai compris que nous n’avons pas besoin qu’un prince charmant viennent nous sauver : nous sommes nos propres héros.

Je suis féministe depuis qu’un de mes enseignants de l’école hôtelière m’a envoyé faire la vaisselle parce que c’était « bien ma place ».

Je suis féministe depuis que j’ai entendu le discours bouleversant d’Emma Watson à l’ONU.

Je suis féministe depuis que je me suis rendue compte que je me fais interpeller dans la rue à propos de ma tenue, quand mon frère est libre de s’habiller comme il le souhaite sans être pris à parti.

Je suis féministe depuis que j’ai remarqué que faire preuve d’autorité peut me faire passer pour une femme aigrie, mal-élevée ou folle, quand la même autorité force le respect chez un homme.

Je suis féministe depuis que l’on m’a appris qu’il fallait que je taise le fait d’avoir mes règles, quand il s’agit précisément d’une bénédiction, puisqu’elles permettent de donner la vie.

Je suis féministe depuis que je me fais raccompagner si je rentre tard le soir, quand mes amis peuvent se balader sans craindre pour leur intégrité.

Je suis féministe depuis que j’ai réalisé qu’aucun pays du monde ne peut encore se dire qu’il a atteint l’égalité des sexes.

Je suis féministe depuis que je réalise que j’ai de la chance de pouvoir conduire, mener une carrière, choisir d’avoir ou non des enfants, pouvoir voter ou sortir seule dans la rue, quand nombreuses sont celles qui ne peuvent pas.

Je suis féministe depuis que j’a compris qu’il s’agit de moi, de ma mère, de ma grand-mère, de la petite fille du coin de la rue comme de la femme âgée du bout du monde, mais aussi de tous les hommes tant qu’ils sont nés d’une mère.

 

Retrouvez toutes mes chroniques sur Les copines d’abord

--
PS : 3000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..
MarieR

#ExecutiveWoman #BookFan #Beautyaddict #GrandeVoyageuse #Bloggueuse #LionneEtPrincesse #Danseuse

1 Comment
  1. Je suis féministe depuis que mon ex collègue de travail (masculin) à son arrivé dans l’entreprise a été tutoré pendant un moi, alors que j’ai eu le droit à une feuille A4 décrivant mon premier dossier, un ancien rapport et un petit discours m’expliquant que ma mission de toute façon, c’était de la merde.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !