Ma nouvelle vie...après lui - https://www.celibattantes.fr/
couple

Ma nouvelle vie…après lui

Pour comprendre ce qu’il m’arrivait, il fallait un peu remonter le temps.

Voilà qui j’étais avant : 34 ans, sans enfant, 11 ans de bonheur avec un homme parfait, tout allait bien et….tout s’est écroulé. En une fraction de seconde. Une décision, une signature, un acte courant pour tant de monde mais qui, pour nous, a changé le cours de nos vies.

Aucun événement que nous pourrions qualifier de grave au sens du commun des mortels, mais qui a bouleversé nos existences.

Mon homme, lui, s’est imaginé sceller notre amour à jamais…. Appuyé par une décision parallèle qui entraîna son changement de comportement envers moi.



Cela s’est immiscé, subrepticement, doucement, insidieusement, sans que je m’en aperçoive et a provoqué des dégâts irréversibles.

L’homme parfait s’est transformé, et mon amour pour lui s’est étiolé.

Lui qui était si compréhensif, si généreux, si sociable – mais restait souvent distant avec moi – me faisant ressentir le besoin de lui plaire encore, et encore, de le sentir m’admirer et me désirer….

Pas jaloux ni possessif, me faisant une confiance absolue. Je me sentais libre dans cette relation et à la fois liée et éperdument amoureuse, ne remettant jamais en question notre couple et notre amour.

« Nous » c’était logique, c’était beau, c’était l’évidence même et « nous » ne souffrait d’aucune comparaison, d’aucune remise en question. « Nous » était une réalité, sans preuve ni justification nécessaire pour exister.

Et « nous » a éclaté en plein vol.

L’homme parfait est devenu possessif, jaloux, mesquin, irritable, et mon sentiment de liberté a disparu purement et simplement.

Je me suis sentie étouffée, oppressée même, dans cet amour nouveau qui ressemblait surtout à une prison.

Bien sûr, au lieu d’essayer de régler le problème, je l’ai fui à grands pas… le laissant ainsi grandir, s’affirmer, et permettant à notre couple d’exploser.

J’étais mieux à l’extérieur, sans lui de préférence.

Mon cœur ne vibrait plus…

Ni à la prononciation de son prénom,

Ni à l’apparition de son nom sur le téléphone,

Ni au son de sa voix,

Ni quand j’en parlais autour de moi….

Plus d’étoile dans les yeux, plus de papillon dans le cœur, plus de frisson à son contact. Rien, le néant…. Non, pire que le néant : le dégoût.

A cela s’est ajouté la colère.

Je lui en voulais et culpabilisais de ce qui nous arrivait. C’était un échec !

J’ai besoin de vibrer dans une relation. D’admirer, de transcender l’être aimé au-delà de ce que l’on peut imaginer.

Sentant probablement intuitivement ces bouleversements, j’ai moi aussi commencé à changer….

Multipliant petit à petit les activités pour éviter d’être à la maison, de quelques fois par semaine, c’est devenu presque tous les soirs et même le week-end, laissant ainsi se dégrader la situation entre nous.

Je me suis réfugiée dans le sport sachant que ce domaine là n’était pas une de ses priorités ! D’entraînements en tournois, de match en 3e mi-temps, je me suis créée un nouveau cercle d’amis, essayant de le laisser en-dehors de ce cercle.

Et dans ce nouveau cercle, des hommes…. Beaucoup d’hommes !

Mais quoi de plus naturel pour une femme approchant la quarantaine de vouloir encore plaire ?

Alors je flirtais doucement sur le fil de l’infidélité sans y mettre réellement le pied, jonglant avec l’excitation de l’interdit et la raison.

Prise entre mon désir de liberté et mon désir d’honnêteté et de droiture, je n’arrivais pas à me résoudre à passer à l’acte et je crois que je n’en avais pas vraiment envie.

Je retrouvais mon cœur d’adolescente un peu allumeuse, chavirant de sourires en regards, vagabondant entre frôlements et fausses caresses….

Ponctuant mes discours de sous entendus, parfois à la limite de l’indécence. Mais vibrant simplement en ayant la sensation de vivre libre.

Et j’ai retrouvé un vieil ami.

Je me suis amourachée de cet homme, si souriant, charmant et amusant.

Il était aussi un peu mystérieux. Une ombre de tristesse planait dans son regard qui disparaissait lorsqu’il me souriait.

Je retrouvais avec lui mes 20 ans, la légèreté des rencontres adulescentes et l’insouciance.

Doux et merveilleux sentiment de liberté…. Je ne me souciais plus de ce que pouvait devenir mon couple, mon histoire, ma vie ! J’étais libre.

Et le hasard a mis sur mon chemin, Léona, voyante cartomancienne astrologue ! Les cartes lui ont parlé, et les cartes ont suggéré à Léona que le changement pour moi étaient enfin arrivés.

Il y avait de l’amour, beaucoup d’amour, du sexe, de l’exaltation, de la passion, de l’intensité…

Une belle union (peut être un mariage ?!) et surtout une union sincère et durable.

De la joie de vivre, du bonheur à l’état pur tout simplement.

Seule ombre au tableau, les cartes ne disaient pas qui serait l’élu ?!

Mais qu’importe ! Qu’importe que ce soit avec l’homme qui partageait ma vie, qu’importe que ce soit avec ce vieil ami, qu’importe si cet homme ne faisait pas encore partie de ma vie. Le bonheur était là, à portée de main.

J’ai levé les yeux et j’ai souri. Ça ne faisait que commencer.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Célibattante Anonyme

We are not 35. We are 18 with 17 Years Experience !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !