Maman solo mais femme avant tout! - https://www.celibattantes.fr/
femme cafe

Maman solo mais femme avant tout!

Maman solo ne rime pas forcément avec vie monotone.

Ou cette femelle asservie au sacrifice intégral de ses petites progénitures, tout ça parce qu’on a donné vie.

Non, ça c’était avant !



Nous sommes aussi des mère-indignes, selon certains aux idées prépondérantes et moralisatrices… Oh elle sort et s’amuse, ce n’est pas sérieux, elle a des enfants… ben voyons !

 

Bref, n’allons pas supputer sur des sujets inutiles et incrédules, basés sur des sarcasmes, tout ça parce que certains souhaiteraient en vrai de chez vrai, être à notre place !

Non la mère-indigne est celle qui s’assume et se fout royalement des railleries belliqueuses !

Nous sommes femmes avant tout, et pour être une maman présente, il nous faut être absente… bon ok épanouissante !

Comment donner ou transmettre à nos enfants, si nous ne sommes pas en capacité de se donner à soi-même ?!

 

C’est hyper important pour tenir ce métier épuisant qu’est le rôle de moman.

Oh que oui, on peut le cataloguer de métier et pas des moindres !

Maman solo = Avoir une habilité techniquement surprenante, défiant la loi de gravité et demandant des qualifications spécifiques que l’on apprend nulle part ailleurs, qu’en grandissant au côté de nos chers bambins.

Nous sommes à la fois : cuisinière, coiffeuse, infirmière, psychologue, psychanalyste, psychopathe parfois… secrétaire, essuyeuse de crottes de nez, larmes et bobos, raconteuse d’histoires, donneuse de câlins etc…

En bref, une maman ça donne énormément et ça s’oublie très souvent !

 

Alors n’en parlons même pas, lorsque nos mioches arrivent à l’âge de la rébellion ingrate et grincheuse… l’adolescence… au secours !

Et là, c’est d’autant plus important d’aller chercher la force nécessaire, pour gravir cette étape cruciale afin d’accompagner au mieux nos tendres ados !

Outre sa vie professionnelle – car on a pas forcément une vie pro quand on est maman solo hein, qu’on se le dise – Surtout quand on est une révolutionnaire des normes sociaux.

Dans notre relation à l’autre, nous ne voyons plus l’amour comme celui du couple que nous formions jadis. Mais celle d’une femme à part entière, sortant des mœurs et coutumes ancestraux !

Souhaitant ardemment poursuivre son épanouissement au coté d’un véritable partenaire. Cet autre tout aussi déjanté, indépendant et surtout se complétant à lui-même… ben oui, on ne veut évidemment plus d’un autre ado, et si ce n’est pas le cas et bien : mieux vaut être avec moi que mal accompagné ! Telle est notre devise de femmes célibattantes !

Quant à Nos amis ? Et bien on sait vite faire le trie. Notre entourage ? On apprend aussi à dire fuck, face à des situations qui ne nous conviennent plus et bas les masques et les contraintes qui vont avec, on s’en bat les steaks !

On s’assume, on s’amuse, on rit et on assure grave ! Pas comme au pays de Candy !

 

Nos inspirations deviennent nos aspirations, ou inversement. On croque sa vie avec passion allant ainsi à la conquête de nos besoins profonds ! On devient créative, intuitive et quelque part, on donne naissance à la Belle au bois dormant sommeillant depuis bien trop de temps…

On ne va tout de même pas faire comme cette candide Aurore. Attendre que le prince transparent, sur son cheval immaculé de blanc, vienne réveiller la femme invincible pour former un couple de déjà vu ! Ça va j’ai vu, j’ai connu et ne recommencerai plus ! Dixit Jules César versus Femme Cléopâtre des temps modernes !

Quand on a traversé un Tsunami dans sa vie personnelle, on débarque ensuite dans une nouvelle existence et ceci inclue parfois nouvelle ville, où l’on ne connaît personne !

Et bien cette vie, dite sociale, est hyper importante pour ne pas s’enfermer ou se replier sur soi !

Devenir ermite ou sauvageonne pour ne pas se mêler parmi son espèce, n’est ni une solution, ni bon pour le moral, surtout si cela dure trop longtemps !

 

Alors, afin de garder cet équilibre, sortir de sa grotte et se sociabiliser est vitale !

Des sorties occasionnelles ou régulières sont indispensables !

Si tant est que l’on ai pas la frousse de se retrouver seule dans un lieu peuplé d’humains, y aller avec un(e) ami(e).

Découvrir ou reprendre nos passions, telles que la danse par exemple. Qui pour ma part a été salutaire. La danse m’a permis de prendre confiance, de me laisser porter par l’autre, de lâcher le contrôle un bref instant, et de dandiner des fesses devant du monde !

Mais aussi de faire de belles rencontres, se lier d’amitiés avec mes semblables. C’est un exemple parmi tant d’autres, mais essentiel à son épanouissement personnel.

Se donner l’opportunité d’aller souffler en dehors de chez soi, être sociable, s’ouvrir au monde, aux autres et donc à soi !

L’objectif, de ces activités extra-familiale et/ou professionnelles, est de simplement identifier ses besoins, aller à la rencontre du peuple, s’unifier et s’intégrer à son espèce, afin de prendre du temps pour soi en dehors du cadre respectif de la maman de ses enfants.

C’est avoir aussi des conversations avec des adultes et c’est aussi reprendre son rôle de maman avec un regain de bonnes énergies et adapter le bon comportement, face à nos ados acariâtres bien chiants mais que l’on aime tant !

 

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Anaso

#Chroniqueuse #WonderWoman #Autonome #UnionLibre #EtreSoimAime

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !