Je me suis isolée malgré moi - https://www.celibattantes.fr/
femme seule chapeau ete

Je me suis isolée malgré moi

Comme souvent – et encore plus depuis quelque temps –  je me réveille en plein milieu de la nuit et je regarde l’espace vide sur l’autre côté du lit. L’angoisse me gagne, ma tête vacille et part une nouvelle fois dans les extravagances de la cogitation extrême.

Est-ce que petite j’aurais imaginé qu’à l’approche de mes 40 ans je me sentirais si seule?

Mes rêves d’enfant étaient bien plus doux & pailletés.

 



Mon enfance fut difficile. J’imaginais que ma vie d’adulte panserait et compenserait ces malheurs.

Il n’en a rien été. Les souffrances se sont cumulées, les épreuves succédées, les larmes m’ont noyée. 

Certains diront toutes ces phrases « molles » qui soulagent les consciences de ceux qui les envoient mais ne sont pas accessibles ni même audibles pour celles et ceux qui les reçoivent. Dans notre solitude, nous ne voulons plus entendre :

  • « après la pluie, vient le beau temps »
  • « ce qui ne tue pas rend plus fort »
  • « c’est quand on ne cherche pas que tout arrive »

Nous ne sommes pas capables de les entendre, car ce n’est pas palpable. Sans fondement.

Ce que nous souhaitons, ce ne sont pas de grands mots, ni de solutions, mais juste du réconfort, de la chaleur, un contact, un sourire, un geste… plus que des choses qui nous seront toujours abstraites.

J’ai rempli ma vie, les vides, les manques avec application et stratégie.

Je suis allée dans l’excès pour quasiment tout : les sourires, le sport, l’hygiène de vie, l’apparence, le mental, la disponibilité, la gentillesse et les relations aux hommes à qui je n’ai quasiment rien donné.

Mais dans les méandres de toutes ces contraintes, je me suis oubliée :

  • j’ai oubliée qui j’étais
  • j’ai oublié de vivre pour moi
  • j’ai oublié ce que c’était que de se faire du bien

Je me suis isolée malgré moi, par souci de bien faire.

J’ai vécu – et je vis – avec cette boule d’angoisse au quotidien, qui me réveille la nuit, qui me torture le jour mais qui me tient malgré tout debout car elle m’interdit de fléchir.

A grands coups de spiritualité, de développement personnel, d’amour des autres…je maintiens le cap.

Je reste debout pour les autres mais ne peut m’empêcher qu’un jour quelqu’un sera debout pour moi. 

J’ai rempli – et je remplis – ma vie pour les autres mais je me sens vide de moi.

 

Combien sommes-nous aujourd’hui à ne pas savoir qui nous sommes, à donner plus que nous-mêmes en pensant trouver une réponse, une solution à notre isolement ?

Suis-je la seule à pâtir de cette extrême sensibilité que je tire comme un boulet au lieu de la porter comme un étendard ? 

Suis-je la seule à aimer les gens plus que moi-même et malgré tout être si seule ?

Aujourd’hui j’aimerais lâcher prise et ancrer ces paroles qui me reviennent régulièrement : « When you smile the whole world stops and stares for a while, cause you’re amazing, just the way you are …»

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Célibattante Anonyme

We are not 35. We are 18 with 17 Years Experience !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !