Célibattante & Dragueuse Débutante.. - https://www.celibattantes.fr/
Drague Célibattante Célibataire Voyage

Célibattante & Dragueuse Débutante..

Je suis une (trèèès) jeune femme de 39 ans, qui – depuis peu – est redevenue célibataire et qui doute finalement que l’amour existe vraiment.

Non mais sans rire, personne ne pourra me dire qu’après 10 ans de relation, quand tout s’effondre, on peut croire encore à l’amour ou alors là, on se ment sévèrement, et ce n’est pas l’article qu’il faut lire, mais plutôt aller voir un psy! Non non…je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout pessimiste, juste réaliste!



Malgré le calvaire que je vis en ce moment (insomnie, engloutissant de kinder-schoko-bons toute la journée, une nouvelle passion l’alcool à volonté, ouais enfin, si on peut véritablement appeler cela nouvelle passion…), je suis bien dans mon boulot, pleine d’idée et de vie.

Donc les deux seules choses qui m’apportent du plaisir et de la satisfaction ces derniers jours sont : bosser et aller boire des verres avec mes copines en terrasse (même si en ce moment, les terrasses sont plutôt humides à Paris mais faut bien faire des concessions si on veut se pourrir la santé à picoler et à fumer!!).

Vous me direz que ce sont deux échappatoires…
So What ? Si ça me fait du bien et me permet de reprendre confiance en moi, de me reconstruire et surtout d’oublier, on dira que c’est une stratégie comme une autre! Donc, on dira que c’est LA bonne stratégie.

Mais vous savez quand on dit que c’est au moment où on cherche le moins qu’on fait des rencontres improbables, eh bien c’est mon cas et autant dire que cela vaut son pesant d’or!

Rappel des faits

Depuis ma rupture il y a quelques semaines, j’enchaîne les voyages professionnels. Et là, il se trouve que je dois aller faire un tour en Suisse, dans des ​villes chics et bling bling. Top! Ca va me changer les idées, et en plus, dans des conditions de rêve!

En bonne enfant gâté​e​ que je suis devenue depuis que je me suis faite larguer, je déteste prendre le train. Non, parce qu’avec leur slogan à la c— du genre « SNCF, c’est à nous de vous faire aimer le train », ben y’a encore vachement de boulot… c’est toujours la loose. Et puis 4 heures de train​ à me coltiner​, merci mais non merci ! Plus envie de me faire chier! Ma vie ne sera désormais que LUXE et PLAISIR!

Je prends donc l’avion. Ouais, l’avion c’est chouette et en plus, ma boite a la gentillesse de me payer des billets sur Air France. Résultat : je gagne des miles et vais pouvoir partir en vacances à Miami ou Ibiza juste pour mon plaisir à moi….. « Euh mais avec qui???? On verra ça plus tard, TOUJOURS PENSER POSITIF !!!!!! ».

Me voilà donc à prendre l’avion pour ​Zurich. Arrivée à l’aéroport, je vais chercher ma petite voiture de location pour commencer la tournée de popotes… Oups, ils se sont trompés de catégories de voiture et me voilà partie avec une Mini Cooper cabriolet.

« Youhou, je vais pouvoir me la péter pendant 3 jours et faire ma bimbo! Mon ex qui n’a jamais voulu m’offrir une jolie caisse, ça lui ferait les pieds de savoir un truc pareil! ​Je vais tout de suite poster un selfie sur FB pour qu’il soit vert! ​Et puis, on ne sait jamais, peut-être qu’un bellâtre en Porsche sera attiré…. Pffff, ouais, là, ça devient vénale, mais bon y’a pas de mal à rêver et se faire du bien. Parce que, quelle célibattante, soyons honnête, n’a jamais rêvé d’avoir un mec en Porsche?».

Arrivée à l’hôtel

Tant et si bien que mal me voilà partie sur les routes.
– 3 jours à visiter des boutiques de luxe dans lesquelles je me suis fait un peu plaisir! Faut bien compenser! Et pour une fois, personne n’ira checker mes relevés et me dire que j’ai trop dépensée.

Mon leitmotiv : faire ce que je n’aurais jamais pu faire étant maquée et PROFITER

– ​3 jours à​ dormir dans des supers hôtels. Mais merde! ​A​ mon arrivée dans le premier hôtel à 20H30,​ je m’entends dire « Désolée Madame, mais nous ne servons plus à diner, les cuisines sont fermées et malheureusement pas de room service ce soir car le bar est privatisé ».

Moi (petite voix intérieure) : « BANDE D’ENFLURES, vous savez pas vous que je n’ai pas eu le temps de dej et qu’il n’est que 20h30 et que j’ai la dalle !!!! Non mais allo, on croit rêver. »
Bref, je monte donc dans ma chambre, l’âme en peine, ou plutôt l’estomac dans les talons et oh miracle !!!

​U​n mini bar rempli de mignonnettes de whisky, vodka……et de ​C​oca ​Z​éro (pour la ligne, ben oui, en tant que célibattante, faut toujours faire attention à sa ligne !!) : me voilà me prenant pour Bridget Jones, seule, abandonnée de tous chantant « All by myself !!!! »!

Après ce petit détour alcoolisé (non prévu mais très agréable), un Lexomil et hop au dodo pour oublier ma faim, ma fatigue et ma déception sentimentale…et les cow-boy et les indiens (la gueule de bois en clair!) fort probables du lendemain.

Le lendemain matin

Réveil douloureux (merci les mignonnettes), mais réveil quand même. Je me fais une joie d’aller dévorer le buffet du petit déj « Youpi, à moi les œufs brouillés, viennoiseries chaudes, café, jus d’orange frais….. » (ouais, je suis quand même dans un 4 étoiles, faut pas déconner).

Mais ça, c’était sans compter sur le serveur qui me répond « Ah désolée Madame, il n’y a plus de viennoiseries ni d’œufs brouillés pour le moment ».
Moi : « Non mais vous plaisantez là?? Il est 8h15 du matin
​ ​et vous n’avez plus que des céréales de merde à proposer à vos clients pour 300 boules la nuit ?????? Non mais sérieux, un hôtel 4 étoiles​ ​avec un cuisinier qui est parti on ne sait où?? »

Oui! j’ai été désagréable et j’assume… y’a des limites! Autant dire qu’ils ne sont pas prêts de me revoir ceux-là !!!

Folle de rage, je me venge sur la première boulangerie qui passe et remonte dans ma Mini (décapotée… ouais, il faisait un temps de rêve même monsieur météo avait prédit le contraire…. Comme d’hab) pour reprendre la route. Le reste de mon séjour se passe mais toujours pas de sex-bomb en Porsche à l’horizon.. « Bon, ben pas grave ce sera pour une prochaine fois ».

A la station essence

Me voilà à la station-service. Parce que les voitures de location faut les rendre avec le plein sinon, ça te coûte un bras. Là, je fais ma blonde, mets ma carte bleue, sélectionne une pompe à essence et commence à aller faire le plein. Bon jusque-là, rien d’anormal me direz-vous…. Ouais, suis sûre que vous vous dîtes que j’ai mis du gasoil à la place du sans plomb. Et ben, même pas. Je suis blonde mais pas totalement conne… !! Quoique ok!!!! Ça m’est déjà arrivé! A vous aussi non? Rassurez-moi!!

Non, non, J’ai JUSTE pris une pompe avec un autre numéro que celui que j’ai sélectionné. Et bien sûr, je ne m’en suis pas rendue compte.

Et là…tel un oasis en plein Sahara…. APOLLON ARRIVE. Non mais vraiment, une espèce de bombe intersidérale comme on a rarement l’occasion d’en croiser dans la vie… enfin surtout dans la mienne apparemment.

Le monsieur m’indique gentiment « Je crois que vous êtes en train d’utiliser la pompe que j’ai sélectionnée et que vous êtes donc en train de débiter ma carte ».

Moi (petite voix intérieure) : « Non tu déconnes, là, pas possible, je sais bien que j’ai appuyé sur la pompe 1. Tu me prends pour qui? Beau gosse ou pas, t’as vraiment des plans de drague de merde…. Non mais en même temps il est tellement beau gosse que je pense pouvoir tout lui pardonner à partir du moment où il me demande de finir ma vie dans ses bras et de me plonger dans ses grands yeux bleus.»

Je me retourne et me rends compte, qu’en effet, je suis en train d’utiliser la pompe 2. Oupsy Daisy !!!!

Moi (petite voix intérieure) : « Oh putain la conne, non mais t’es vraiment une grande malade !!!! Comment tu vas arranger le truc maintenant? En plus, comme d’habitude, t’as pas une tune dans ton portefeuille. Oh la loose !!! Et puis, il va vraiment me prendre pour une conne là! Pour une fois que je rencontre un mec pareil…je suis chat noir »

Moi: « Me voilà bien confuse, j’en suis vraiment désolée. Mais euh, on va arranger cela, hum, on va trouver une solution »
Moi (petite voix intérieure) : « Je vous offre mon corps pour la nuit si vous voulez….pour la vie si vous insistez un peu »
Moi (façon les Bronzés font du ski) : « Vous permettez, je termine de faire mon plein quand même et on s’arrangera après !! »

Ouais, là, je fais un peu ma fière, mais si vous me connaissiez, vous sauriez qu’à ce moment précis, je suis toute tremblotante avec les pommettes rouges écarlates. N’oublions pas que je suis une toute nouvelle célibattante qui se met à fondre sous le regard du premier beau gosse qui passe. C’est sûrement mon côté romantique et grave fleur bleue.

Moi (petite voix intérieure) : « On va bien trouver une solution et pis comme ça je pourrais le revoir et on échangera nos numéros de téléphone, hein, dis oui, dis oui, dis oui !!!! »
Moi : « Ce que je vous propose : vous payez donc ce plein, et moi je paye le vôtre et on est quitte, non ? »
Lui : « Bien sûr, pas de souci. Mais je pense quand même que j’en aurai pour moi d’argent que vous ».

Indeed…. un plein de 42 francs suisses pour moi et 8 francs suisses pour lui
​….​là autant dire que je suis encore moins à l’aise que tout à l’heure​!!​

Lui : « Ne vous en faites pas, la prochaine fois qu’on se croise, vous me paierez un café »
Moi (petite voix intérieure) : « Oh la vache, le gentleman, beau gosse…. Qui roule en Peugeot 308 de location. Soit, c’est moins funcky que la​ Porsche Cayenne, mais son côté beau gosse devrait suffire. Et en plus il pense à me recroiser??? In the pocket cette affaire! JE SUIS UNE STAAAAR! Mes copines ne vont pas en revenir! Moi Faustine, suis déesse de l’amouuuuur »

Nous nous quittons ainsi, je me mords les doigts de ne pas lui avoir demandé son téléphone (le rembourser aurait été un bon prétexte) et m’aperçois que je commence à être à la bourre pour prendre mon avion. « Allez, on ne perd pas espoir et on fonce maintenant. Manquerait plus que je reste coincée à Zurich dans un hôtel glauque à côté de l’aéroport !!! Pour peu qu’ils n’aient pas de room service non plus ceux-là !!! Ce serait le pompon. En même temps, si c’est pour passer la nuit avec Apollon, je me fous du room service…..nuit de rêve qui m’attend !»

A l’aéroport

Je me dépêche donc de passer douane, détecteur de métaux…. « Non monsieur, je n’ai toujours pas de bombe dans ma valise, mais maintenant va falloir avancer car mon avion part dans 30 minutes. Allez, hop hop hop les Suisses, on avance là maintenant !!!! ».

Juste pour vous rassurer, je l’ai juste pensé…pas dit, non parce que tout le monde sait que depuis le 11 septembre, y’a des mots qu’il ne faut plus prononcer dans les aéroports et surtout pas le « B word ».

J’arrive à ma porte d’embarquement – heureusement pas encore commencé – un peu suante d’avoir couru dans les couloirs de cette espèce d’architecture immense sans jamais savoir si faut aller du côté suisse ou français… et puis décide de m’installer tranquillement dans un bon fauteuil et de prendre mon bouquin quelques minutes avant de monter dans cet avion.
Presque contente de ma journée, des papillons dans le ventre en me souvenant du beau gosse que j’ai croisé et qui ne semblait pas si indifférent que cela, je me plonge alors dans le dernier Musso (Ouais, Musso, c’est une valeur sûre pour les célibattantes : histoire d’amour qui se finit toujours bien, ça fait rêver…).

Une ombre se poste alors devant moi.

Moi (petite voix intérieure) : « Oups, merde Apollon est de retour . Je pue la transpi, mon mascara coule, mes pommettes sont rouges écarlates, ma peau brille, je lis un livre de midinette…Reprends-toi, fais comme si t’avais vachement d’assurance.».
​Moi : « Donc en fait, grosso modo, c’est maintenant le café, c’est ça ?? ».
Lui : « Oui ».

Nous voilà donc partis boire un café (dégueu) dans le bar d’à côté et commençons à discuter de tout de rien. Un moment sympa. Enfin sympa, la réalité vraie est plutôt que je minaude. Vous savez cette façon qu’ont les filles de tout le temps toucher leurs cheveux quand elles parlent avec un homme qui les attire. Je ne sens plus mes jambes, j’ai l’air débile…..Moi, les yeux qui brillent (et pour une fois ce n’est pas du fait de l’alcool), juste que je suis totalement sous le charme de ce bellâtre. J’apprends alors son prénom : Nicolas, son métier : neurochirurgien.

Moi (petite voix intérieure) : « Y’a que le prénom qui manque, mais c’est le docteur Mamour en vrai !!!! C’est mon jour de chance! »

Nous continuons à discuter, enfin d’échanger surtout des banalités et là, j’entends mon nom « Dernier appel à l’embarquement ». Oups, merde, j’avais oublié mon avion. Je prends mes affaires « Merci c’était sympa » et me barre en courant comme une voleuse… en oubliant de payer le café.

Moi (petite voix intérieure) : « Oups again !!! Bon c’est pas grave après la telle différence de facture d’essence on n’est plus à 3 francs près, si ? »

Je monte dans mon avion. Les yeux brillants d’avoir eu l’impression de rencontrer mon Derek à moi (ouais, ok, celui-là roulait en Peugeot 308, mais bon cela ne reste qu’une voiture de location, si ça se trouve, le Porsche Cayenne est chez lui à Paris).

Et là, je réalise « Oh putain de merde, Paris, il habite, Paris, bon OK, on n’est pas sur le même vol, mais je n’ai ni son nom, ni son numéro de téléphone, ni l’hôpital où il exerce !!!!! Je suis partie en courant et j’ai oublié l’essentiel….mais quelle blonde alors! C’était l’homme de ma vie c’est sûr, et je viens de le louper….tout ça parce que j’étais pressée de cumuler mes points Air France! Oh la loose, faut pas que je raconte cela à mes copines, elles vont me défoncer. Je vais me faire tuer. »

A Paris

Et ce qui devait arriver, arriva. Le lendemain, rendez-vous sur notre terrasse préférée et j’ai le malheur de raconter cette aventure.

Réaction unanime « Non mais tu es malade !!!!! Va vraiment falloir reprendre les automatismes de quand tu étais célibataire !!! Le mec te plait, tu lui plais et toi tu te casses sans même lui donner ton numéro de téléphone ???!!! ».

Moi (pour ne pas perdre la face et me justifier) : « Les filles, j’ai fait exprès de partir en courant. J​e ne suis pas prête »
Elles (encore une fois unanimement) : « Tout le monde est prêt pour le docteur Mamour, nous la fais ​pas à l’envers! T’as merdé, t’as merdé…c’est tout! fin de l’histoire! »

Elles ont raison évidemment et depuis 3 jours, mes nuits sont très actives​….
Mon activité? Faire tous les annuaires de médecins pour retrouver les neurochirurgiens parisiens prénommés Nicolas, et devinez quoi? Il y en a 76!!!!! On n’est pas…dans la merde!

Morale de cette histoire

Alors, les filles pour rappel la check-list des questions à poser :

  • Prénom et SURTOUT nom de famille (surtout quand le mec a un prénom aussi commun que Nicolas)
  • Métier : parce qu’on devient exigeante à partir d’un certain âge ;
  • Lieu de résidence : non, parce que si toi tu habites Paris 2 et lui Bussy-Saint-Georges (sachant que je n’ai rien contre), ça va tout de suite être moins simple niveau gestion du temps/orga;
  • ET SON PUTAIN​ DE NUMERO ou alors lui donner le ​s​ien l’air de rien mais ne JAMAIS partir sans un échange de coordonnées
  • Ne pas hésiter à rater volontairement son avion si le jeu en vaut la chandelle…au moins, vous ne regretterez rien.

Sinon, et bien, tout comme moi, vous vous effondrerez à un mètre du bol de sangria et passerez pour une bonne looseuse auprès des copines même si elles vous adorent.
Nous les copines, on veut toujours que le bonheur de nos amies, mais merde, pensez aux impératifs !!

PS IMPORTANT : Lectrices, si vous connaissez un neurochirurgien se prénommant Nicolas, renseignez-vous!!!! Et envoyez-moi un mail sur le site! Merciiiiiii ! Mon DESTIN ​EST ENTRE VOS MAINS!

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Faustine

Nouvelle #Célibattante | #Digital Job & Life | #Gourmande & #Alcoolo depuis peu, Au #Régime depuis toujours | Un peu #Blonde sur les bords...

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !