Moi Julia, alcoolique (mondaine) et célibattante - https://www.celibattantes.fr/
Bar à Cocktails Célibataire Paris

Moi Julia, alcoolique (mondaine) et célibattante

Pourquoi devient-on alcoolique quand on se retrouve célibattante ?

Bon alors là, le titre et la phrase d’accroche….Ça craint. Allo Maman tu ne sauras jamais que je rédige sur ce blog. Toi non plus Papa, ni frérots ni les sœurs, ni personne de la famille d’ailleurs!!!
Voilà, passé ce stade de culpabilité, je peux me lâcher et dire toute la vérité.

En préambule, il faut avoir une base qui apprécie la bonne chaire(c’est mon cas).
Mariée, il nous arrivait de passer des soirées à refaire le monde autour d’un bon Comté 24 mois d’affinage et d’un vin jaune qui déchire. Tellement bon !
Mais maintenant que je suis divorcée, que les finances sont au plus bas et que je suis seule le soir avec mes enfants une semaine sur deux et seule face à moi-même l’autre semaine, je devrais devenir sobre.
Eh bien non ! C’est même pire !



Me voilà propulsée du quotidien harassant et peu stimulant du « Ils ont diné les enfants ? Et pour nous, qu’as-tu préparé d’extraordinaire ? Au fait, ce soir y’a Star Wars à la télé, ça va être chouette hein ? » au vide intersidéral (quand j’ai les enfants, ce vide commence à 20h30, heure du dodo).

La semaine « Kids Off », que se passe-t-il ?

En résumé : c’est le Grand N’importe quoi.
Les premiers temps, on redécouvre soudainement qu’avoir 20 ans ce n’est pas dans le corps, mais bien dans la tête. Virée en boîte de nuit, précédée par des apéros, planchas dans un bar où la musique rythme le trinquage de nos verres et gavé de mâles, jeunes ou moins jeunes. C’est simplement le (re)nouveau.
Notre cercle social s’élargit drastiquement, d’autres spécimens nous ressemblant étrangement (célibataires, fraîchement divorcées ou très très mais alors très mûres pour le devenir), dont les besoins coïncident avec les nôtres (s’amuser, profiter, rigoler).

Puis, un autre spécimen naturel : l’homme. On le cherche quand même parfois, malheureusement. Histoire ne pas être seule TOUS les soirs.

Nos semaines « Kids Off » ressemblent donc à ça :

  • Des virées en soirées, boites de nuit 1 à 2 fois par semaine.
  • Des soirées chez nous. Avec un cercle social bien agrandi et varié. On les convie tous à nos « Soirées Auberge Espagnole », vient qui veut avec qui il veut, mais surtout avec à boire et à manger (et on prévient bien les voisins au passage qui eux, non plus, n’ont pas été préparés à ce changement radical de notre vie).
  • Des dîners chez nos amis d’avant (car quand même on les conserve et généralement, on se marre bien, car on y ajoute nos nouveaux amis, totalement délires).
  • Des apéros pour rencontrer nos dates potentielles.
  • D’autres apéros pour débriefing copines.

Au compteur, là on peut facilement occuper nos 7 soirées sans aucun souci, à vider des verres, qui deviennent des bouteilles.

On s’en fiche, car on sait que la semaine suivante, nous avons les enfants et que « Promis, ce sera une semaine Detox ».

La semaine Detox j’ai dit ? (OK OK….ON VA Y CROIRE) À quoi ressemble-t-elle ?

Alors oui c’est génial, et HY-PER important de passer le plus de temps qualitatif avec nos enfants, leur montrer que la vie est belle, qu’ils sont les plus beaux, les plus intelligents et qu’on assure comme des bêtes (même les poches trouées, le frigo vide et le moral dans les abysses parfois).

Il ne faut pas oublier que cette semaine doit leurs être dédiée. Donc priorité aux câlins, repas de chef (qu’on a préparé la semaine précédente, bien entendu, puisque nous sommes seules…. Hum hum hum…), les devoirs qu’on gère mieux que la maîtresse d’école, et la capacité à se transformer en Boso le Clown pour jouer avec eux.

Passées les heures à batifoler, avouons-le tout de même, on a tous besoin de parler « adulte » à un moment, de se retrouver entre adultes, et eux, entre enfants.

Alors on redécouvre une vie différente, un cercle social différent. De nouvelles amies divorcées, des parents qui apprécient les personnes célibataires (oui ça peut exister des célibataires qui ne vont pas se ruer sur le mari, qui ont aussi les mêmes discussions que les parents mariés… ça existe… un autre sujet celui-là…).

Et alors s’organisent des rendez-vous collaboratifs qui, mis bout à bout, s’additionnent et qui, car c’est super sympa (tout le monde veut être de la partie), fait grossir la communauté. Chacun venant avec sa ou son (eh oui si les femmes sont divorcées, les hommes aussi) ami(e) seul(e) avec ses enfants.

Nos semaines Detox ressemblent donc à ça :

  • Apéros le soir chez nos mamans ou papas divorcé(e)s (bon en même temps les papas divorcés passent forcément de ce statut à « mon ex »…). Car les enfants se marrent bien entre eux et les parents solo picolent, euh non pardon, débriefent…
  • Pique-niques le week-end et les soirs d’été
  • Brunch le dimanche
  • Et bien entendu, chacun de ces moments s’accompagne de verres (n’oubliez pas les tires bouchons !).

À raison de 7 soirs par semaine avec les bambins (quand on les a en garde alternée), on peut envisager déjà 3 soirs – à minima – occupés par des apéros auxquels s’ajoutent donc 2 après-midis pique-nique ou brunch… 5 rdv alcoolisés au compteur. BRAVO.

Pas grave, on se rassure en sachant que les 4 autres soirs (dimanche, lundi, mercredi et jeudi) on passe des soirées cocoonings entre nous et… nous, devant la télé ou l’ordi. Eh bien non ! Que nenni ! Walou. Ça ne se passe pas comme ça !!! Ce serait trop facile.

Pendant cette semaine, on carbure comme des bêtes au boulot pour rentrer suffisamment tôt, enchaîner devoirs, bains, diners, câlins au temps se rapportant aux éclairs un soir d’orage.

Quand, enfin, toutes les tâches « enfants » sont terminées, nous voilà sur les rotules. On a tout donné, pris sur nous pour ne pas hurler, vidé 5L de sueurs dans ces enchaînements, frôlé la tachycardie chaque seconde passée.

La solution : S’affaler sur le canapé avec un bon petit verre de récompense.
ET BING, UN VERRE DE PLUS!

Autre raison fortement valable :

Enfants couchés = Maman au placard = à nouveau Femme.
Et zhou, soudainement on se souvient que potentiellement nous avons un lover (entendez sex friend) en ce moment. Alors parfois, l’impatience, le cœur palpitant, on lui propose de passer boire l’apéro ou dîner rapidos, l’air de rien, car quand même on n’a pas envie d’attendre une semaine avant d’être à nouveau dans ses bras.

Ou bien, nous sortons d’une histoire qui nous a blessé (le sauvage, il n’a pas daigné nous rappeler le lendemain de notre nuit de folie ou sa flamme méga super éclairé pendant 3 semaines s’est soudainement éteinte !) . Et ces soirs, quand les portes des enfants sont fermées, on se sent bien seules. « Allo Meilleure Copine ? Tu rappliques, j’ai le moral dans les chaussettes, j’ai besoin de tes bras ! »

On partage une pizza et on débriefe inlassablement sur ces hommes qui ne savent décidément pas ce qu’ils veulent.

Nous n’avons trouvé personne pour venir nous réconforter ? Mais le moral est vraiment trop bas. Bon allez, UN PETIT VERRE NOUS FERA LE PLUS GRAND BIEN.

Conclusion inéluctable :

Le résultat est indiscutable, vous êtes bien une alcoolique mais sociale ! Pour s’amuser, rigoler, être fun et ouverte, faire la fête certes.

Il n’en demeure pas moins que notre bonheur ne passe que par nous, l’autre doit être un bonus. Et inversement. La liberté a un prix, charge à nous de l’appréhender, la dompter et de la vivre pleinement. En pleine conscience, savoir dire STOP quand ça dérape.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Julia

Célibattante, mère de 2 enfants | #DigitalMum, #FoodLover & #PrettyWoman [mais pas prostituée] | FiestaUneSemaineSurDeux #AlcooloTempsPlein

1 Comment
  1. Alors là, un grand grand merci !
    Et hop ! Déculpabilisée, Décomplexée, comment ça… je ne suis pas seule ?! Alors, je serai « normale » ?!
    Bon ben ce soir, une petite coupette pour fêter ça, CHAMPAGNE !!!!!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !