Ne jamais accepter moins que ce que l’on mérite - https://www.celibattantes.fr/
femme triste buvant son cafe

Ne jamais accepter moins que ce que l’on mérite

Et puis un jour, c’est arrivé comme un éclair de lucidité.

Ne plus jamais accepter moins que ce que l’on mérite.

Pour en arriver à cette conclusion pourtant évidente, il lui en a fallu, de longs mois.

A espérer.



A fermer les yeux.

A trouver des justifications et des excuses pour s’empêcher d’avoir mal.

Il ne lui avait pas promis de relation exclusive. Elle le savait pertinemment.

Le grand classique…

«  C’est juste pour s’amuser. »

« Quelques bons moments, ce sera suffisant. »

« Ca t’occupera en attendant de trouver quelqu’un. »

« C’est toi qui arrêtera la première. »

« Rejeter avant d’être rejetée. »

Elle a voulu entrer dans la peau d’un personnage qui n’a jamais été le sien. Un rôle qui n’a jamais été fait pour elle.

Et elle s’est attachée.

Pour citer notre copine à toutes, Florence Foresti, « une femme en amour, elle a 12 ans ! »

Il l’appelle systématiquement après 23 heures pour venir chez lui ?

Elle se précipite ! L’occasion est trop belle de recevoir le semblant d’attention qu’il consent à lui accorder.

Elle, elle n’appelle plus. Ne sollicite pas.

Bien trop peur de se voir essuyer un nouveau refus.

Elle préfère lui laisser l’initiative. Ca lui donne l’impression d’être désirée.

Petit jeu dangereux. Stratégie approximative.

Ne rien demander conduit à l’attente fébrile et à la souffrance de s’apercevoir que lui n’attend rien.

Pourquoi le ferait-il ?

Elle ne décline jamais ses invitations.

Mieux. Elle accoure !

Car là où elle croit voir du désir, une victoire, des miettes d’attention obtenues à force de passivité…..ce n’est que simple concours de circonstances.

Jouer la carte de l’indifférence au nom de la peur d’être rejetée et se prendre à son propre piège. Quelle ironie…

Et puis un jour, elle se confie à une copine. Les mots claquent.

« Je te croyais plus maline que ça ! »

Mais tout cela n’a rien à voir avec l’intelligence.

Au début, c’était une envie de légèreté doublée d’un défi : avec elle, ce serait différent.

C’est justement  parce qu’il n’en ressent pas l’envie qu’elle lui prouverait qu’elle vaut la peine qu’on s’investisse pour elle. Qu’il l’aime.

Lentement, elle bascule vers le pathétique « mieux vaut être mal accompagnée que seule ».

L’angoisse de la solitude ne doit pas nous faire tout accepter.

L’amour qu’elle croyait lui porter n’était que sa mauvaise habitude de trop donner pour recevoir finalement peu.

Derrière l’attachement qu’elle pensait réel se cachait en fait l’attente désespérée d’un peu d’attention.

Certes, la solitude est parfois pesante mais désormais elle le sait, ça ne le sera jamais plus que la souffrance qu’elle a enduré. Et dans ce cas, on se sent d’autant plus seule et démunie face à sa douleur.

Réapprendre à se faire confiance. Ne jamais douter de sa valeur.

Ne pas se brader pour tenter de combler ses failles.

Savoir se fier aux apparences et écouter son intuition pour ne plus chercher d’excuses et se leurrer.

Ne pas se sentir coupable. C’était une erreur, pas une faute.

Refuser d’avoir mal et ne pas s’infliger des choses au nom de la peur d’être seule.

Et puis un jour, elle s’est regardée dans le miroir et a murmuré :

«  Je n’accepterai plus jamais moins que ce que je mérite »

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Agnes

#wormbook#chocolateaddict#crazycatlady #letssalsa#jpeuxpasjaibachata

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !