Doit-on (encore) y croire? - https://www.celibattantes.fr/

Doit-on (encore) y croire?

Une célibattante m’a fait une confession que je vous retranscris « Cet après-midi, au travail, on papotait avec mes collègues et là gros électrochoc : l’une d’entre elles, 50 ans, m’avoue qu’elle n’a jamais trouvé personne avec qui se projeter pour faire un enfant. Et pourtant elle a tout pour elle, vraiment. Une autre, 34 ans, s’est carrément résignée à ne jamais en avoir. Et moi, au milieu, qui en rêve mais qui vois l’horloge biologique tournée. Mais non, je ne ferai pas un enfant toute seule, je préfère attendre d’être amoureuse et d’avoir un couple viable. Mais avouons que je désespère… »

Ce message induit plusieurs questions : En attendons-nous trop ? Comment reconnaît-on l’amour ? Qu’est-ce qu’un couple viable ?



EN ATTENDONS-NOUS TROP?

 

À une époque où plus rien ne justifie la vie à deux, si ce n’est l’amour, nous attendons sûrement trop du lien conjugal :

  • une parfaite harmonie,
  • un épanouissement mutuel,
  • des certitudes intactes à travers les années.

Et pourtant, jamais nous n’avons aussi peu cru à la possibilité de faire durer un sentiment que nous savons volatil.

Il y a sans doute à nous interroger sur ce que nous attendons du couple.

  • Quels bonheurs espérons-nous ?
  • Pouvons-nous accepter que la passion des débuts se transforme ?
  • Sommes-nous capables de faire en sorte qu’elle ne soit pas suivie par l’ennui, la routine, l’indifférence, mais par une confiance éprouvée, une intimité toujours plus profonde ?

« Le but du jeu amoureux n’est pas d’atteindre l’harmonie mais de demeurer dans le trouble. Il y a une guerre des sexes, une impossibilité d’atteindre la sérénité. Mais c’est une guerre chevaleresque, sans morts, avec des blessés qui ont l’élégance de se relever, de considérer que le coup était joli et que la partie mérite d’être continuée. »

Oubliez l’hypothèse de la « moitié d’orange » !

Ce mythe de l’âme sœur qui nous voudrait incomplets parce que coupés en deux.

L’amour nous rendrait alors « un » et heureux !

« C’est la cause de la faillite forcée de bien des couples. Quand certains s’aperçoivent qu’ils ressentent encore une insatisfaction, ils s’imaginent que c’est parce qu’ils n’ont pas trouvé l’homme ou la femme qu’il leur “fallait”, et qu’ils doivent en changer. Ce n’est évidemment pas le cas. »

COMMENT SAVOIR SI ON AIME VRAIMENT L’AUTRE ?

 

  • Trouver l’autre mystérieux

L’amour est un mystère pour ceux qui le vivent, un mystère pour ceux qui le regardent. Nous constatons, mais nous ne comprenons pas. Pourquoi ? Parce que ce qui nous lie à l’autre est inexplicable. Aimer vraiment, c’est aller vers quelqu’un, non pas seulement pour son image (sa beauté, sa ressemblance avec tel ou tel), ni pour ce qu’il symbolise (un père, une mère, le pouvoir, l’argent), mais pour son secret.

L’amour s’adresse à notre part d’inconnu

 

  • Avoir peur de le perdre

Aimer, c’est avoir peur. Tout le temps. Peur de le perdre.

« L’amour implique une prise de risque. Il suscite un phénomène de vertige, parfois même de rejet : on peut casser l’amour parce que l’on en a trop peur, le saboter tout en essayant de se confier, réduire son importance en s’attachant à une activité où tout repose sur soi-même. Tout cela revient à se protéger du pouvoir exorbitant de l’autre sur nous. »

L’amour vrai n’est pas un contrat d’affaires : c’est un sentiment violent qui fait courir un danger aux deux partenaires. Il ne faut jamais l’oublier quand on doute, quand l’autre semble nous « désaimer ».

« Quand quelqu’un se défend, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas amoureux. Il peut juste redouter de se retrouver les mains liées. »

  • Accepter de s’engager avec lui dans l’inconnu

Rien n’est écrit. Le romantisme de la passion qui flamberait puis irait vers une prévisible extinction est un mythe. L’amour ne prend pas systématiquement le chemin d’une pente déclinante. Il peut emprunter une route inverse. Nous devons accepter de ne pas avoir de maîtrise sur nos sentiments.

Pour aimer vraiment, il faut presque croire en une sorte de miracle. Freud parle d’attente croyante. Il faut entretenir le feu qui peut redémarrer, ne pas exiger de satisfaction immédiate.

Accepter l’inconnu, être patient…

  •  Éprouver du désir

Aucun doute : aimer, c’est avoir envie de l’autre. Mieux, confirme Jean-Jacques Moscovitz : « Faire l’amour aide à aimer. Sans échange corporel, quelque chose dans l’amour ne se fait pas. L’amour demande du plaisir parce qu’il y a du désir. Et les amants qui s’aiment connaissent une jouissance supplémentaire. La différence des sexes s’annule dans le rapport. On ne sait plus qui est l’un et qui est l’autre. Les deux se confondent. Il y a désinvestissement de la valeur de l’organe. On fait corps. C’est une jouissance qui écrase. »

Pour se lancer dans une relation, il ne faut pas attendre d’être sûr que la personne veuille de nous, mais prendre le temps d’être certain que nous voulons d’elle.

S’AIMER POUR LA VIE : C’EST POSSIBLE ?

 

Pour s’aimer au long cours, résister à l’usure du temps, pas de recette miracle. Mais il existe tout de même quelques règles : accepter son besoin de dépendance, savoir donner la priorité à la relation, dédramatiser les tracas du quotidien, faire des projets et garder le contact charnel.

Voici les 12 secrets sur le Huffington Post américain :

  • Secret 1 : la dispute ne veut pas dire que tout est terminé

« Les couples solides comprennent que si une ampoule grille dans la maison, on la change mais on ne vend pas la maison pour autant », illustre James Michael Sama. Aussi puissante soit-elle, la dispute ne signe pas le glas de votre histoire. Veillez simplement à ne jamais être insulté(e). La fréquence des disputes est aussi un signe à prendre en compte. S’il ne se passe pas une semaine sans que vous ne lanciez les hostilités : alerte rouge.

  • Secret 2 : ne pas hésiter à dire « je t’aime »

On hésite parfois avant de prononcer la phrase magique. Comme si on craignait le rejet. Si vous aimez réellement votre partenaire, assurez-vous qu’il – ou elle – le sait. Même après des années de vie commune ou de mariage, « le « je t’aime  » ne sera jamais vieux jeu », rappelle le blogueur. Le dire ne coûte pas grand chose et balaie parfois les doutes et la sensation d’insécurité que peut ressentir un partenaire.

  •  Secret 3 : sa famille est votre famille

Si la famille occupe une place de choix dans une relation, elle pose problème dans de nombreux couples. Rien de plus délicat que de vivre avec une personne détestée des parents, des amis ou des frères et sœurs. James Michael Sama ajoute : « Même si on ne peut pas toujours s’entendre avec tout le monde, il est important de faire des efforts et de traiter sa famille comme la vôtre. »

  • Secret 4 : garder sa vie privée… privée

« Quand un mec ne fait pas d’efforts, il risque de perdre sa copine. À bon entendeur », publie Pamela sur Facebook. À l’heure du grand déballage sur les réseaux sociaux, le blogueur met en garde : « Il ne faut pas plus de 30 secondes de scroll sur un fil d’actualité pour lire des problèmes de couples. » Vous voulez partager vos activités sur la Toile ? Soit. Mais optez pour « des moments fun ou des photos drôles de vous deux. Assurez-vous de poser des limites à ne pas franchir ».

  • Secret 5 : ne pas céder à la routine

Hors de question de dîner chaque soir devant le JT de 20 heures ou d’enfiler ses charentaises à peine rentré à la maison. Tout en admettant qu’il soit naturel de tomber dans un rythme de croisière, en particulier lorsque la relation est déjà longue, l’écrivain explique que c’est exactement pour cette raison « qu’il est important de rester spontané et d’entretenir la flamme ». Il conseille : « Organisez des rendez-vous, louez une voiture et partez en week-end. Surprenez-la (le) en lui offrant des places pour le concert que vous vouliez voir. » De la même façon, ne laissez pas l’intimité vous échapper. Retrouvez-vous l’un et l’autre. « L’intimité physique et émotionnelle sont les deux pierres angulaires d’une relation solide », affirme James Michael Sama.

  •  Secret 6 : être à l’heure à un rendez-vous

La règle du timing ne s’applique pas uniquement aux rencards du début de la relation. « Si vous vous rendez à une soirée, faites de votre mieux pour partir à l’heure de chez vous. Si quelqu’un vous attend et s’impatiente parce que vous allez être en retard, cela peut entraîner des tensions et gâcher une soirée supposée devoir être amusante », remarque le blogueur. Un détail certes, mais qui a son importance.

  • Secret 7 : soutenir l’autre quand il est débordé

À jongler entre le stress du bureau, les réunions parents-profs et le chagrin d’amour de Martin(e) votre ami(e) d’enfance, vous vous retrouvez rapidement débordé(e). Rien de pire que de rentrer chez soi et de devoir s’atteler à la cuisine, au ménage… Participer aux corvées de la maison, c’est soulager l’autre. « La lessive et le nettoyage de la cuisine ne sont pas l’apanage des femmes. Le partage des tâches est indispensable », rappelle James Michael Sama.

  • Secret 8 : s’occuper de son partenaire quand il est malade

Parfois, on le sait, il exagère. Mais être en couple, c’est être présent pour l’autre quand tout va bien mais aussi quand rien ne va plus. Et il faut parfois savoir chambouler ses plans quand le partenaire a simplement besoin d’être avec vous. « Annulez votre dîner, filez à la pharmacie acheter des médicaments, faites tout ce qu’il faut pour qu’il se sente mieux », conseille le blogueur. Attention cependant à ne pas tomber dans l’excès. Votre amoureu(se)x pourrait se sentir infantilisé(e).

  •  Secret 9 : ne pas oublier les petites attentions

Acheter ses bonbons préférés lorsque vous passez devant une boulangerie, faire livrer des fleurs sur son lieu de travail, organiser un dîner surprise en amoureux… Selon James Michael Sama, « c’est ce qui compte le plus. Vous montrez ainsi que vous n’avez pas besoin d’occasion particulière pour lui faire plaisir et lui prouvez que vous l’aimez ». Demandez-lui aussi comment s’est passée sa journée. Si elle a été catastrophique, la raconter heure par heure lui permettra de se défouler.

  • Secret 10 : savoir faire des compromis

Il est surexcité à l’idée de retrouver les anciens de son école de commerce dans un bar bruyant. Vous, nettement moins. « Mais vous le faites avec le sourire parce que c’est important pour votre partenaire et vous savez qu’il ferait la même chose pour vous », indique James Michael Sama.

  • Secret 11 : fermer les yeux sur les détails qui fâchent

Avant de lancer les hostilités parce qu’il – ou elle – n’a toujours pas rincé la douche, « demandez-vous si la dispute qui peut en découler en vaut vraiment la peine », précise le blogueur. Rongez votre frein et rappelez-vous qu’au fond, ce n’est pas si grave.

  • Secret 12 : partager de nouvelles expériences à deux

« Que ce soit quelque chose d’aussi simple que de regarder un film ou d’aussi extrême que de sauter en parachute », indique le blogueur. Découvrir quelque chose à deux, c’est renforcer la complicité du couple. Les deux esprits s’ouvrent à la nouveauté en même temps.

 

Et une petite note d’humour pour finir 🙂

Depuis l’temps que j’te rêve, depuis l’temps que j’t’invente.

Ne pas te voir j’en crève, j’te sens dans mon ventre.

Le jour où tu t’ramènes, j’arrête de boire promis.

Au moins toute un’semaine, ce s’ra dur, mais tant pis.

 

Sources : Psycologies.com, Figaro Madame

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !