Le pervers narcissique : comment le reconnaître - https://www.celibattantes.fr/

Le pervers narcissique : comment le reconnaître

Vous êtes nombreuses à avoir été en relation avec un manipulateur ou encore un pervers narcissique. Il paraîtrait que cela représente 5% des hommes, ce qui me semble énorme et peu rassurant ! Même si les femmes sont également concernées.

Le problème est qu’il est difficile de détecter ce trait de personnalité chez l’autre, surtout car il met souvent longtemps à se dévoiler. A montrer son vrai visage. Il est malin le pervers, il attend que vous soyez totalement raide dingue de lui pour révéler sa personnalité.



Pour cette chronique, je me suis largement inspirée de discours de professionnels car je ne suis pas psychiatre! Et c’est fou le nombre d’articles ou même de sites spécialisés qui existent sur le sujet, preuve que c’est un véritable fléau.

En quelques lignes, qu’est-ce qu’un pervers narcissique ?

 

« Le manipulateur pervers narcissique, ou la manipulatrice perverse narcissique est un être déviant, atteint d’un trouble de la personnalité aiguë.

C’est un manipulateur doublé d’un pervers qui ne ressent aucune compassion ou culpabilité.
Il joue avec ses victimes qui ne sont pour lui que des objets.

Pour le pervers narcissique l’autre n’existe que

pour ce qu’il lui rapporte, ou il n’existe pas.

Le pervers manipulateur porte des masques au gré de situations (sa famille ignore souvent sa vraie nature). »

 

Quels sont les signes qui ne trompent pas ? Accrochez-vous, la liste est longue!

 

Il culpabilise sa victime en inversant les rôles

Susciter un sentiment de culpabilité chez sa victime est une manœuvre dans laquelle le pervers narcissique prend un véritable plaisir. En reportant sa responsabilité sur sa cible, il la pousse à admettre qu’elle seule est responsable d’une situation. Se défausser de ses torts est une spécialité du manipulateur.

Il ne communique pas clairement, nie les évidences

Impossible de connaître avec exactitude ses demandes, ce dont il a besoin, ses sentiments comme ses opinions. Il fait en sorte que sa proie soit perpétuellement en train de chercher à le comprendre.

À chaque personne ou situation un comportement différent

La victime n’arrive jamais à le situer dans la relation ni à savoir qui il est réellement. Il est insaisissable !

Il est armé de raisons logiques

Là où une demande aurait reçu le plus mauvais accueil avec un autre, les raisons logiques qu’il avance créent l’acceptation. Ainsi, souvent, sa cible se retrouve à accepter des choses qu’elle n’aurait jamais approuvées normalement. Les demandes sont déguisées par la logique implacable de son raisonnement.

Vous devez être parfaite

La perfection n’est pas une option ! Ainsi vous devez tout savoir et réagir à ses demandes au quart de tour.

Il critique et dévalorise

Il dévalorise sous couvert de l’humour au début, puis émet des jugements sur vous. Il insinue le doute sur vos qualités, vos compétences et plus généralement votre personnalité. Vous devenez banale, inintéressante, voire extrêmement inférieure.

Il divise pour mieux régner

Le PN dresse les uns contre les autres.

Il se positionne en victime

Auto-élu victime, le pervers narcissique se place dans cette position pour être la vedette. Ainsi, son entourage compatit, le plaint, le comprend dans ses épreuves. Il est celui vers qui l’on se tourne et, après tout, qui pourrait se méfier d’une victime ?

Il ignore les demandes

Il répondra toujours positivement aux demandes qui lui sont formulées. Cependant, il préférera ensuite s’esquiver poliment en prétextant toujours une raison valable.

Il utilise les principes moraux des autres

Il peut intégrer totalement le mode de pensée d’un groupe et ses principes en faisant croire qu’il s’agit également des siens. Étant un être en réalité très faible, il n’a aucune personnalité et absorbe celle des autres !

Il fait des menaces cachées ou du chantage ouvert

Dans les deux cas sa cible doit se plier à ses exigences.

Il change de sujet ou s’échappe

Pour esquiver une question qui le mettrait mal à l’aise ou le mettrait à jour, il change de sujet comme s’il n’avait pas entendu la question.

Il mise sur l’ignorance des autres

Il se sert de la crédulité des individus, de leur ignorance pour leur montrer qu’il est supérieur, et son besoin d’admiration est enfin reconnu. Il cherche souvent des personnes dans la détresse.

Il prêche le faux pour connaître le vrai

Cette stratégie a essentiellement pour but de lui faire savoir s’il peut faire confiance à la personne qu’il côtoie. Cela permet aussi de tester l’évolution de la prise de contrôle sur sa proie.

Il est égocentrique

Il rapporte tout à lui-même d’une façon très naturelle, sa nature égocentrique demeure profonde. C’est le plus beau, il est le meilleur, il veut être le gourou …

Il peut être jaloux

Attention, toutefois, car ce n’est pas une jalousie sentimentale amoureuse, mais une traduction envieuse ! Il cherche par-dessus tout à le cacher, mais sa jalousie s’exprime à l’égard des capacités que vous avez et dont il ne dispose pas. Vous êtes son objet. Donc vous n’avez pas le droit de le supplanter, il est le meilleur.

Il est obsédé par l’image sociale

L’image positive que les autres renvoient de lui est capitale, pour ne pas dire vitale même, car il lui est insupportable de paraître différemment.

Il ne tient pas compte des autres

Vos droits, vos besoins comme vos désirs ne tiennent aucune place pour lui, bien qu’il fasse croire le contraire.

Il a des paroles opposées à ses attitudes

Quand le discours est blanc, ses actions sont noires ! Les réactions du manipulateur sont à l’opposé de l’attitude correspondant au discours.

Il devient soudainement attentionné

Flatterie, sortie, petit cadeau, cette personne fait pour vous plaire et vous entoure de sollicitude de façon inattendue. Dans ce cas, il aura une demande à faire qu’il fera passer pour votre bien-être alors qu’il agira dans son propre intérêt.

Il provoque un sentiment de non-liberté

Un sentiment de dépendance affective. Vous ne pouvez pas vous séparer de lui, même si vous savez qu’il est malsain de l’avoir comme relation.

Atteint ses objectifs aux dépens des autres

Il sait parfaitement utiliser autrui pour obtenir ce qu’il veut. Il est le marionnettiste de son entourage.

Il fait perdre vos repères

Avec lui, votre esprit devient confus, il retourne votre cerveau. L’expression « ne plus savoir où l’on habite» prend tout son sens avec lui. Le terme de « lavage de cerveau » est approprié, car il cherche à modeler l’autre en fonction de ses buts. Narcissisme exacerbé, il jouit d’observer à quel point il fait ce qu’il veut de sa petite souris.

Il vampirise votre énergie

Lors de phases de dénigrement, de rabaissement, il vous vide de votre énergie. Ce n’est pas pour se ressourcer lui-même donc le terme « vampiriser » est mal employé, il s’agit d’un trou noir dans les faits. Le caractère injustifié de son attitude vide l’énergie de sa victime qui ne sait jamais comment agir avec le pervers.

Il est atteint d’une grande froideur émotionnelle

Sous l’apparence d’une personne aimante, il est pourtant dénué d’empathie. Il fait preuve d’une froideur émotionnelle incroyable, sauf si sa victime lui dit être mal par sa faute. Dans ce cas de figure, il fera tout pour prouver que NON.

-Il ment

Toujours très convaincant et trompeur à souhait, le pervers narcissique est un menteur pathologique. Il créé des diversions, diffuse des demi-vérités, il bluffe ou encore menace sa victime quand elle le questionne. Il nie les évidences et se contredit lui-même.

-Il est dans la séduction permanente

La séduction est l’arme fatale des pervers narcissiques. Ce sont de beaux parleurs et ils sont souvent charmants. Cette séduction n’est jamais à double sens puisque le PN n’est jamais sous le charme de sa victime. Il a un objectif en tête et c’est pour cela qu’il aborde puis séduit et enfin dépouille la cible

-Il est arrogant

Il aime exhiber ses « jouets », à savoir sa femme, ses enfants, ses biens matériels, ses diplômes, bref tout ce qui peut lui permettre de se mettre en avant en société. Il ne cherche que l’admiration, l’attention, la flatterie, il en a un besoin compulsif. nd elles ne remplissent plus leur rôle, elles sont jetées car ce sont des objets remplaçables.

-Il est pris de colères soudaines

On peut plus parler de crises de « rage » que de colère. Elles sont totalement disproportionnées et interviennent quand il n’a pas sa dose d’attention, de contrôle et/ou de soumission. 

-Il est paranoïaque

A force de berner tout le monde, les pervers narcissiques se constituent un solide réseau de victimes qui peuvent à un moment, vouloir se venger. A cause de cela,  ils pensent être enviés, jalousés, manipulés, etc. 

-Il use de la fausse repentance

« Je vais changer », « je regrette », « je t’aime, pardonne-moi », etc. Retour au point sur le « mensonge pathologique ». Le pervers narcissique n’est jamais sincère et il ne se remet jamais en question. Donc, quand il sort de telles paroles, il ne faut rien croire.

La conséquence sur sa victime? Il vous fait du mal

 

Avec lui vous souffrez, vous êtes psychologiquement mal et ne savez pas comment agir avec lui. Cela peut même avoir des conséquences sur votre santé par une perte Il semble serviable, généreux, digne de confiance. Mais tout ceci est en fait FAUX ! Juste après avoir vu l’engagement de sa victime dans la relation, le pervers narcissique tombe le masque et là, le chevalier blanc se métamorphose en un vilain crapaud. La victime se rend alors compte qu’elle a été bernée, exploitée, trompée. Bref, le pervers narcissique est une vraie fraude. La victime est tombée amoureuse de ses propres rêves, le prince charmant du début n’a jamais existé. L’abus est toujours à la fois financier et émotionnel car le PN séduit par les sentiments puis s’attaque au porte-monnaie de la victime avant de l’abandonner pour s’intéresser à sa prochaine « âme sœur ».

Un conseil ?

 

Faites-vous aider, suivez une thérapie s’il le faut. Lisez encore et encore sur ce trouble de la personnalité, ça vous aidera à répondre à la question lancinante « pourquoi moi? ». Renoncez à avoir des explications de la part de votre bourreau (voir le point sur le mensonge pathologique).

Ne lui montrez sous aucun prétexte la peine que vous ressentez

car c’est ce qu’il veut voir !

Voilà l’horrible secret du pervers narcissique :

c’est un sadique qui voit sa pleine puissance dans votre détresse.

 

Et n’oubliez pas une chose : il se présentera TOUJOURS comme étant le prince charmant sur son cheval blanc 🙁  Trop parfait pour être honnête….

 

Marre des Pervers Narcissique ?
Découvrez thegoodmatch.fr

 

Sources : leperversnarcissique-wordpress.com, perversnarcissique.com, medisite.fr, perversnarcissiques.fr

 

 

 

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

2 Comments
  1. Je viens de me séparer d’un PN qui a bien failli me faire devenir folle simplement en le mettant face à la réalité de cette pathologie ..5 ans dont 3 de bonheur. …en effet ils mettent du temps à se révéler mais une fois que c’est parti c’est de pire en pire, ne pensez même pas pouvoir les changer, vous y perdrez votre âme. ..pourtant très impliqué dans la vie de mes enfants, il choisi de ne plus voir personne depuis qu’il sait que je l’ai percé à jour, je vous confirme que malgré ce qu’ils disent ils n’aiment personne.

    1. J’ai réussi à me séparer d’un PN après 6 ans de « relation ». 4 ans après, je ne m’en suis toujours pas remise. Je ne le regrette pas du tout et suis soulagée d’être célibataire. Toutefois, je n’ai plus confiance en moi et j’ai perdu toute confiance en les hommes. Je m’épanouis dans le travail, avec la famille, mais je n’arrive pas à ressortir avec quelqu’un d’autre. Personne depuis lui. 4 ans de célibat à éviter ou décliner toute proposition par peur de souffrir. Je me dis que si j’avais une autre déception, je perdrai l’équilibre fragile que j’ai réussi à retrouver…J’aurais du le quitter bien plus tôt, cela m’aurait moins marqué…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !