Petit traité de survie post-rupture - https://www.celibattantes.fr/

Petit traité de survie post-rupture

_ Je ne suis pas amoureux. Tu es une femme superbe mais, je sais pas, je suis pas attaché comme il le faudrait.

_ Ok… Bonne continuation.



_ Je t’embrasse.

Succinct. Direct. Clair. 5 mois résumés en 3 échanges. C’est beau. C’est classe.

 

3 phrases ont suffi pour que tu te classes en idée délaissée. C’est un concept. Le téléphone évite le déplacement. Les lettres de rupture c’est trop compliqué. Avoir une aventure est contre tes principes.

Et maintenant, avec trois jours de recul, je te conjure de sortir de ma tête. Je me convaincs que tu n’as été qu’un contre-temps dans ma vie, qui avait délicieusement été déviée le temps de notre histoire.

Aujourd’hui, ça n’est plus important. Alors je peux te le dire : je t’aimais.

Je t’aimais. Pas comme on aime un mari, non.

Comme on aime un homme absent.

Un poète. Un macho. Un goujat.

Comme on aime une passion. Un fourbe. Un absent.

L’homme de sa vie.

Lundi

 

Libérée, délivrée…

Mes collègues sont si excitées qu’elles me donnent encore plus envie de me foutre en l’air. Si c’est ça, être heureuse en couple, alors je te remercie de m’avoir quittée.

Elles ont découpé des images de la Reine des Neiges et les ont collées sur l’écran de mon ordinateur, pour que je n’oublie pas que notre histoire étant aussi épanouissante que du désherbant sur un rosier.

Mardi

 

_ Il est triste, je t’assure, il est triste. Il m’a dit qu’il n’était pas une machine.

Donc il est triste de me quitter. Il est triste de rester.

J’avais remarqué cette propension à la tristesse oui. Ces yeux larmoyants, notamment quand il loupait un épisode des Simpson.

Mercredi

 

Tu me poursuis jusque dans la salle de bains. J’ai offert ce qu’il restait de ton parfum au secours catholique. Je sais que tu ne m’en voudras pas, toi qui épousais les principes catholiques plutôt que la femme que tu enlaçais.

Tu t’invites aussi dans mes rêves. Ou plutôt ton absence brille par sa présence. Je ne mange plus. Les lasagnes ont le goût de ta langue fourchue.

Alors, comme disait Wolinski « la campagne, c’est bien pour penser  à rien ». Je file chez mon amie Caro, gardienne de moutons et …de mes secrets.

Une de mes meilleures amies. Grand, fine, passionnée par la mode et aussi cultivée que wikipedia. Elle est de celles qui gagnent chaque fois au Pictionnary, qui m’emmène aux expos, qui lit du Nietzsche et cite du Beauvoir.

Elle est aussi la seule qui un soir de fête, avec un gramme de rosé dans le sang, enlacée par un beau garçon, embarque ses affaires et lui proclame sur un air de victoire : « Désolée, je file, il faut que j’aide une de mes vaches à vêler » !

Elle a tout quitté pour vivre à la campagne et… reprendre ses études de psychologie.

_ C’était pas un homme pour toi, tu l’as idéalisé. Tiens, prends cette feuille double et écris les raisons pour lesquelles tu étais amoureuse 

_ Il était brillant.

_ Ca signifie quoi pour toi brillant ? On va tout déconstruire.

_ Ca veut dire intelligent.

_ Ca signifie quoi intelligent ?

_ Caro…. J’en sais rien moi, il a tout réussi…

_ Tu en es certaine ? Réfléchis bien.

_ Non, il a loupé sa première année d’université de droit. Et n’y est jamais retourné.

_ Bon allez note et souligne.

Au bout de trois heures de réflexion, tu es finalement sale, gros, prétentieux, hautain et sans personnalité 🙂 

_ Chaque soir et chaque matin, relis cette liste. Il faut que tu déconstruises. Tu l’as idéalisé.

Il faut que je déconstruise. Voici mon leitmotiv.

Jeudi

 

Tu es sale, gros, prétentieux, hautain et sans personnalité.

Tu es sale, gros, prétentieux, hautain et sans personnalité.

Tu es sale, gros, prétentieux, hautain et sans personnalité.

Je t’aime. Bouhhhh…je t’aime!

Vendredi

 

Tu m’arrachais le cœur. Tu me regardais droit dans les yeux, ta main traversais ma poitrine et ressortait avec mon cœur que tu as balancé au sol.

Ce cauchemar m’a réveillée, et tu sais le pire ? Même dans ces rêves, tu as une double personnalité, tu avais le visage de mon frère ! Pervers ! (Note à moi-même : appeler ma psy).

Texto à Pauline dès mon réveil.

_ J’ai rêvé qu’il m’arrachait le cœur.

_ Ne t’inquiète pas. Sors toi cette image de la tête. Tu l’as toujours ta capacité à aimer. C’est juste un symbole de ta souffrance. Remplis toi de l’amour universel qui est partout, dans chaque personne, chaque plante, chaque animal, tu te rendras compte que tu n’es jamais seule.

Je vous laisse, je vais enlacer un arbre 🙂

Samedi

 

RDV avec ma psy.

_ Il est cohérent, il a été honnête, il ne vous aime pas.

_ Je sais, j’en suis consciente. Il n’a pas de sentiments. Mais combien de temps vais-je encore supporter ces douleurs? Mon cœur se vide et hurle sans cesse. Il a disparu mais n’a jamais été si présent.

_ Les études démontrent qu’il faut environ un an.

_ … ? Un an ? 5 mois de relation et je suis condamnée au double de peine ? Inconcevable. Il faut que je rappelle mon ex, qu’il me dise, lui, qu’il a été amoureux, que je suis aimable, aimée, que F. est un dément de m’avoir laissée.

_ Je vous invite à réfléchir, vous poser, recontacter votre ex est à mon sens une mauvaise idée.

Oui, peut-être, j’en suis consciente, mais il s’agit ici d’une force majeure, c’est ça ou je vais vraiment crever!!!

 _ Nico, c’est moi.

_ Si tu savais comme je suis ravi de t’entendre.

_ Oui, oui moi aussi. Bon. Je viens de me faire lourder par mon mec et je suis très triste.

_ Ah, quel con.

_ Tu l’as dit. Il n’est pas amoureux.

_ Tu sais que j’étais très amoureux moi, et tu compteras toujours dans ma vie.

_ Alors pourquoi ?? Pourquoi ça s’est terminé ?

_ …

_ …

_ Tu sais bien, ma femme nous a captés.

_ Ah ça y est oui, je me rappelle.

_ …

_ C’est marrant, je me rappelle aussi que t’es un connard en fait. Salut.

Je suis soulagée. Mon cœur commence à dégeler.

Nico : si tu lis cette chronique, je te demande pardon.

D’avoir mis si longtemps à t’insulter.

Dimanche

 

C’est étonnant comme les séparations rapprochent.

Je ne parlais plus à ma mère depuis des mois et j’ai geins dans ses bras comme une enfant.

–  Maman, je compte les heures, les jours, je fume, je bois…

– Je serai toujours là ma chérie. Je t’aime ma puce. Je te comprends. A ton âge, j’étais mariée et j’avais trois enfants.

C’est étonnant comme les rapprochements séparent : tu m’aides vachement maman quand tu me rappelles qu’à 35 ans toi au moins t’avais construit ta vie!!!

Lundi

 

J’ai le sang mêlé, du tien, du mien, de ma douleur,

de ta froideur, de ma dévotion, de ta misère,

de mes prières.

Mêle toi à moi, une dernière fois, un instant.

Caresse ma peau pour effacer les peurs, je ne vais pas y arriver, j’ai plus de place.

Mon corps est plein de toi, ton sourire, tes yeux, tes mains, ta peau, ton odeur, ta voix.

Dans chaque endroit je suis à l’envers.

Mardi

 

Elle a brûlé ta photo. Mon amie, ma sœur, ma confidente.

Je n’ai rien pu faire pour l’empêcher.

J’avais déjà du mal à tenir le briquet.

Mercredi

 

Mon amour, c’est décidé, je vais écraser mon cœur vide, arrêter de pleurer et d’implorer.

Arrêter de me souvenir, de crier et de prier.

Je m’étais pris les pieds dans le bonheur. Je vais cesser de penser à toi. Tu ne viendras plus.

On dit que la douleur, les maladies, les chagrins, la guerre et la famine tuent.

Maintenant, je sais que l’amour aussi peut laisser sur le carreau.

 Jeudi

 

_ Inscris-toi sur Tinder, ça te changera les idées.

_ C’est glauque.

_ Non, c’est marrant, allez, va de l’avant.

Ok. Tinder, Here I come.

 Vendredi

 

_ La parole est à Madame la Députée.

_ Monsieur le Président, je tiens à vous présenter une proposition de loi nécessaire pour des raisons de santé publique. J’ai failli perdre un œil à la vue de photos d’une violence terrible, qui circulent librement sur les réseaux sociaux. Je propose d’acter une législation spécifique et d’établir des condamnations au pénal pour les hommes qui, sur Tinder, postent des photos :

  • De selfies en voiture, selfie à côté d’un lion, selfie avec son ex, selfie à la plage, selfie face à un miroir
  • Floues, en noir et blanc, de profil, de loin, photoshopées
  • De leur torses, leurs abdos, leur ventre épilé
  • Portent des chaines en argent autour du cou ou une gourmette avec leur prénom au poignet
  • Font trois fautes d’orthographe pour une phrase de présentation

 Plus je veux t’oublier,

plus Tinder me rappelle que tu étais parfait.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Phanie

#Femme active le jour, #Étudiante la nuit, #Juriste dans une autre vie. Célibattante Provinciale | Arrête le sucre tous les 3 jours. |#Courageuse et forte, sauf devant un Disney (ou une paire de chaussures..)

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !