Première rencontre 2.0...l'excitation et la surprise - https://www.celibattantes.fr/
couple dans un lit

Première rencontre 2.0…l’excitation et la surprise

Il avait eu envie de la rencontrer chez lui, dans la quiétude de son appart. Il n’avait jamais fait cela avant elle. Il lui a proposé.

Cela faisait quelques temps qu’ils discutaient. Très vite, ils avaient quitté l’appli et avaient poursuivi leur conversation via SMS. Il trouvait le terrain plus neutre et moins agressif.

Sa proposition de venir chez lui lui a fait peur.

Vite, pour la rassurer, il lui a envoyé son nom de famille en lui proposant de surfer sur le Net pour vérifier que tout ce qu’il avait raconté était exact.



Il y avait beaucoup d’entrées à son nom à cause de sa chaine de pâtes ! Pas qu’il en soit plus fier que ça, mais en l’occurence, cela corroborait ses dires.

C’est l’immédiateté de son regard qui l’a attiré. Des yeux qu’il aurait pu croiser dans un métro bondé et revoir, par hasard, dans la lucarne de son téléphone.

Ces appli, il n’y a jamais été addictif. Tellement faciles mais tellement pas lui.

Il les utilise à l’inverse de ceux qui jettent des bouteilles à la mer.

En bon communicant, il n’y voit qu’un mode moderne de mise en contact. Loin des prédateurs et autres affamés du cul, il se borne à ne liker que quelques profils de-ci, de-là, ceux de celles qu’il sera potentiellement content de rencontrer et pour lesquels il ne se demandera pas à rebours : « mais putain, qu’est-ce qu’il m’a pris ?!!! ».

Mais elle, se demandait-il, pourquoi avait-elle liké ? Un de plus dans son tableau de chasse. Il n’était pas loin de le croire.

La date de leur rendez-vous avait été fixée pour le week-end suivant. Celui où ses enfants seraient avec leur père…

En attendant, il avait bossé comme d’habitude, était parti à Londres voir des amis.

Les échanges avaient continué, agréables, avec plutôt moins de fautes que la moyenne.

Son appétence pour la liberté, la nouveauté, la chair fraîche le perturbait. Il se demandait d’où ça lui venait, qui elle était vraiment : uniquement ça ou ça et autre chose, pourquoi elle se donnait au presque premier venu ?

Tellement pas sa came a priori. Bien sûr, des femmes, il en avait eu. Mais au travers d’histoires d’amour sinon à quoi bon?

Alors était-ce la curiosité d’en savoir plus et d’en finir une bonne fois pour toute avec elle? Ou bien son envie de ne pas être seul, son désir d’aimer qui une fois encore l’emportait vers une femme qui ne lui conviendrait pas.

Ou encore les prémisses inavoués mais au demeurant palpables d’une promesse aux contours indéfinis.

Il se sentait d’autant plus idiot qu’il en avait d’autres sous le manteau…

La suissesse  notamment lui avait tapé dans l’oeil… Pourtant pas son style de chasser plusieurs lièvres à la fois.

Alors quoi ? Dans quelle impasse s’embarquait-il ? Et en plus, elle était grande, elle lui avait dit !

Bref, le jour arriva.

Il se changea, mit une chemise. Seule concession vestimentaire à laquelle il céda. Plus de costume depuis des lustres. Il n’allait pas se déguiser en beau gosse pour ses beaux yeux tout de même. Juste envie de rester lui.

Il prépara quelques tapas, mit du champagne au frais et guetta son arrivée.

Un imper beige entra dans la cour. Il reconnut la tignasse pas coiffée.

Son pas décidé le fit marrer.

Elle ne s’était pas paumée et avait trouvé l’entrée de son immeuble. Pas tout le monde ! C’était déjà ça.

Quelques minutes après la sonnette retentit.

Puis les portes de l’ascenseur qui s’ouvrent et sa silhouette qui apparait au coin du couloir.

Pas les voisins en chaussettes qui débarquent pour l’apéro. Non juste elle, qui débarque dans son univers avec son assurance et son joli sourire.

Elle lui plait. Tout de suite.

Elle remplit l’espace de sa grande taille et de sa  gouaille.

Elle parle, enlève ses pompes, s’installe dans son canapé branlant, rit, prend sa coupe.

Ils trinquent, les bulles pétillent a l’instar de la conversation.

Les livres, l’écriture, les enfants, leur job respectif, la musique, les sujets foisonnent…

Le temps file.

Moment délicieux, les bouteilles s’alignent et les langues se délient.

Il se sent bien. Il a envie de la toucher.

Elle reste sur son coin de canapé, se levant juste pour remettre en place les coussins qui ont une tendance récurrente à vouloir prendre la tangente.

Ils écoutent sa play-list! Discutent comme deux vieux amis. Sauf, que lui, il meurt toujours d’envie de l’embrasser.

Et elle, se demande t-il, comment voit-elle la suite? Va-t-elle se décider à lui rouler une pelle ? A-t-elle pour habitude d’ouvrir les hostilités ou laisse t-elle faire le mâle, seigneur en sa demeure ?!

Alors, au détour, d’une phrase, il se rapproche lentement de son visage, ses lèvres effleurent sa bouche et il goûte ses lèvres.

Ensuite, il ne sait plus trop comment, ils se retrouvent debout à danser. Dans les bras l’un de l’autre. Instant magique.

Il bouge lentement son corps contre le sien au rythme de la musique, ce corps délicieusement accueillant dont il n’a pu que de loin remarquer les formes mais dont il perçoit la chaleur.

Les dernières barrières tombent en même temps que les vêtements, et à cet instant, la suissesse est oubliée.

Ils progressent vers sa chambre. Leur corps se trouvent, se lient et les images des autres hommes s’invitent dans la danse. En une longue farandole qui alourdit ses ardeurs, qui tels des crabes, s’acharnent contre son désir et le laissent défait avec sa frustration.

Nuit insolite à ses côtés.

Ce n’est pas grave lui dit-elle. Elle s’endort, saoule de son ivresse.

Pas grave, pas grave ! Il n’est pas tout à fait du même avis. Les pensées s’invitent dans son cerveau. Que se passe t-il ? Que lui arrive t-il ? Pas coutumier du fait. Il reste sur sa faim autant qu’il reste bloqué sur l’incident.

Les bras de Morphée l’ont emportée, pas les siens. Elle a déménagé son grand corps contre le bord du lit, s’est tournée vers l’horizon, le laissant seul avec ses questions.

Sa respiration se fait plus lourde, elle plonge dans un sommeil profond, l’abandonnant de plus en plus à ses tourments.

Il a du mal à trouver le sommeil. Son désir le tourmente, sa gène vis à vis d’elle l’agace. Ca ne lui est jamais arrivé. Il défend sa masculinité et s’en veut en même temps. De toute façon, elle dort.

Le soleil les réveille. Elle sourit. Elle lui demande si elle a ronflé ? « Oui » lui répond t-il !

Ah ! La loose !!! Elle rit et colle son corps contre le sien.

Aujourd’hui est pourtant un autre jour.

Ses démons ne l’ont pas abandonné pour autant. Il lui propose un café. Elle accepte.

C’est dur de revenir sur terre avec ses errements toujours présents et les interrogations qui vont avec. Les vapeurs d’alcool sont dissoutes mais les cadavres sont là, avec leur cortège de souvenirs, de fantômes et de faillite pour finir.

Sa fille va bientôt revenir.

Le signal pour elle de se lever et de s’habiller direct. Elle omet la case douche.

Dernier café sur sa table en bois, amie solide de tous ses instants quotidiens : travail, écriture, dîner avec sa fille, ses amis…

Il se découvre une relation commune : c’est drôle, le monde est décidément petit. Ils évoluent dans des sphères différentes mais qui telles les rosaces au compas de notre enfance se chevauchent l’une l’autre.

C’est le moment pour elle de partir. Ils se disent au revoir.

Ses sentiments sont mitigés. Elle, souriante, ne s’est pas départie de son entrain de la veille. Juste un peu moins apprêtée et le visage légèrement chiffonnée.

Lui, il se sent perdu.

Elle s’en va et il se demande s’il la reverra et si même il en a envie.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue t'envoie ton Horoscope du Jour gratuitement, en s'inscrivant ici
Pia S'

#DigitalMum & #WonderWoman, en Début de Semaine. Sur le Podium à partir du Jeudi. #Blogueuse du Dimanche | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !