Célibattantes...qui sommes-nous? - https://www.celibattantes.fr/

Célibattantes…qui sommes-nous?

Le concept de célibattante est apparu dans les années 2000. Il est assez spécifique à la Parisienne ou l’urbaine de manière générale, ayant déjà été en couple, âgée de 25 et 40 ans, avec ou sans enfant.

C’est le véritable phénomène de mode du moment : la femme qui assume sa liberté et sa féminité.

Selon les définitions officielles, une Célibattante peut être :

 



– Soit « mot composé de « célibataire » et de « battante », pour parler d’une femme célibataire qui est dynamique, qui ne se laisse pas abattre par les difficultés, qui en veut » ;

– Soit « néologisme désignant une célibataire exigeante, branchée et militante ».

 

Comprenez : auto-suffisante à tous points de vue.

Et bien souvent ce n’est pas sa volonté.

Elle a dû se résoudre à ce statut.

 

La Célibattante, contrairement aux idées reçues, n’a pas envie d’être seule. Bien au contraire, elle cherche l’homme de sa vie, elle cherche celui qui la fera vibrer. Mais pas à n’importe quel prix.

Donc féministe non, affirmée oui.

Son rêve

 

Rencontrer son prince charmant sur son cheval blanc qui va l’aimer et la chérir toute sa vie… Putain de contes de fée qu’on nous narrait quand nous étions petites. Non parce que l’histoire s’arrête toujours à « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Mais où est la suite « Et 3 ans plus tard ils divorcèrent et se battirent pour la pension alimentaire et la garde du chien » ?

 

Être Célibattante, c’est savoir ce que l’on ne veut plus au- delà de savoir ce que l’on veut.

 

La Célibattante ne veut plus de mensonges, ne veut plus qu’on se joue d’elle, ne veut plus être « la plus belle pour paraître en société ».

Elle veut juste que son homme la regarde avec des yeux tendres, amoureux, gentils, sensibles…et qu’il fasse preuve d’un minimum de compréhension et assume son statut de femme affirmée et indépendante.

Comment devient-on Célibattante ?

 

La Célibattante est la plupart du temps divorcée ou séparée et a vécu une rupture difficile.

La plupart d’entre elles sortent de longues relations avec des hommes qu’elles ont profondément aimés et puis un jour, elles se réveillent et il n’est plus là. Mais pourquoi ? La faute à la société de consommation !

Qui n’a jamais remarqué ces affiches placardées dans le métro ou sur les bus indiquant « Vous recherchez une relation extra-conjugale. Connectez-vous sur Gleeden ! ». Horreur, malheur, nous voilà de la marchandise humaine. Même la pub et les concepts cherchent à faire péter votre couple. Comme s’il n’y avait pas suffisamment de tentation avant.

La simple célibataire se résigne à devenir célibattante après un choc traumatique d’ordre affectif, amoureux même. L’adhésion à ce groupe de femmes s’effectue, dans un premier temps, quasi inconsciemment. Puis, prenant goût à l’indépendance et la revanche qu’elle peut prendre sur les hommes, la simple célibataire traumatisée revendique son statut de célibattante « independant woman ».

D’où est né le concept de la Célibattante ?

 

Nos mères, souvent soixante-huitardes, ont eu l’audace de se rebeller et de sortir de ce carcan de femme au foyer. Elles nous ont appris à être indépendantes, à se dire que du jour au lendemain, tout peut basculer, sans que vous vous en rendiez compte.

Entre la culture Dolto, mai 68…, on nous a inculqué à être des battantes et à savoir se débrouiller seule, juste au cas où.

On nous a fait faire des études pour avoir une carrière qui nous permette de subvenir à nos besoins et d’assumer nos vies de femmes.

Alors, merci à nos mamans de nous avoir donné la force de pouvoir nous assumer. Mais comme, toute bonne chose, il y a le revers de la médaille. Notre indépendance fait peur aux hommes. Et c’est là qu’il faut la jouer subtilement pour arriver à refaire sa vie !

Pourquoi les Célibattantes font-elles peur aux hommes ?

 

Dans la nature de l’homme, je veux dire du « Mâle », c’est lui qui va à la chasse et qui nourrit sa famille. Donc les célibattantes peuvent en effet parfois passer pour des castratrices.

Mais détrompez-vous messieurs, c’est juste une assurance qu’elles souhaitent se donner. Elles ont besoin de vos bras réconfortants et de votre assurance.

La Célibattante savoure joyeusement sa liberté ou se languit du prince charmant.

Mais soyons honnêtes, souvent c’est un doux mélange des deux.

--
PS : 3000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

1 Comment
  1. J ai été célibataire de mon propre chef (eh oui…. chez nous c est la femme qui est partie pou vivre sà vie…), puis célibataire du jour au lendemain (la relation suivante fut intense mais courte…. jamais compris pourquoi…) Et suite à tout ce chemin j ai décidé d être une femme maman. Non, pas une mère célibataire, mais une femme maman. Bien différent selon moi.
    Parce qu en tant que femme maman j ai décidé de ne pas oublier mon statut de femme derrière mon rôle de maman.
    J ai rêvé du prince charmant. Et un jour….. Dudulle est arrivé.
    Les beaux regards amoureux, les je t aime, les projets…. tout ça se vit enfin.
    Et pourquoi ce couplé la fonctionne mieux que les précédents?
    Parce que je suis marquée de ma période celibattante. On ne naît pas celibattante. On le devient et…. on le reste.
    Parce que malgré tout, même en couplé, on vit autrement. On pense plus à soi.
    Et aujourd’hui je dis merci à cette période de ma vie, qui a fait ce que je suis aujourd’hui et qui me permet d avoir maintenant un couple si équilibré.
    Courage les filles. PenseZ à vous. Je vous souhaite tout mon bonheur.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !