Comment gérer la relation avec ses ex ? - https://www.celibattantes.fr/
Rupture amoureuse : comment gérer ses exs

Comment gérer la relation avec ses ex ?

On nous dit de suivre notre cœur. Mais quand celui-ci est en mille morceaux, quel morceau doit-on suivre ?

Vaste sujet….et justement en cette période d’été, propice à se poser et à faire le bilan de son année  pour toute célibattante qui se respecte, je fais le point.



Une question cruciale se pose : comment gérer ses ex (et surtout le mien), et doit-on les regretter ?

Petite expérience personnelle récente …

Quels Ex valent la peine que l’on pense à eux ? 

A cette question, la réponse est simple : ceux qui nous ont fait vibrer! 

Attention, j’ai dit « vibrer » et non « vibrer et souffrir ».

– Ceux avec qui nous avons pu nous projeter.

Avec qui cela n’a pas marché car ce n’était pas le timing, pour eux, pour nous ou pour les deux.

Une relation ne peut marcher que si les attentes au moment de  la relation sont relativement similaires. Si un décalage existe cela peut pousser au clash et justifier la rupture, quand bien même les deux protagonistes s’apprécient… mais deviennent trop frustrés par les trop grands décalages entre les attentes et les demandes respectives.

– Ceux avec qui nous pouvions communiquer.

Une bonne communication est essentielle.

On m’a expliqué un jour qu’il y avait trois clés qui sous-tendaient toute relation :

  • Ce qui est acceptable (ex : il ne rebouche pas le dentifrice);
  • Ce qui n’est pas acceptable…. sauf circonstances particulières (ex : il est reclus dans sa grotte et ne vous parle plus mais il vient de se faire virer donc il est mal….);
  • Et ce qui n’est JAMAIS acceptable (ex : il vous humilie, il n’accepte pas vos contraintes).

Les référentiels peuvent ne pas être totalement en ligne et expliquer la naissance de frustrations et d’incompréhension. Une fois que celles-ci s’installent, difficile de revenir en arrière, sauf à laisser le temps au temps…. des deux côtés.

« J’ai mal, dit le coeur

Tu vas oublier, dis le temps

Mais je vais toujours revenir, dis la mémoire »

Pourquoi sommes-nous touchées lorsque des éléments de notre passé commun remontent à la surface ?

Ce qui est étrange dans certaines absences, c’est que les bons souvenirs font encore plus souffrir.

Les psys vous le disent unanimement : quand le passé refait surface, on ne se souvient que des bons côtés et on oublie volontairement tous les mauvais….

Mécanisme protecteur naturel :

« C’est normal d’avoir eu des sentiments, c’est normal d’avoir mal, car cela en valait la peine ».

Mais oh combien trompeur : « Il y avait bien des raisons à la séparation qui était inéluctable ».

« Je me souviens de tout avec une précision étonnante 

en dépit des efforts gigantesques que je déploie pour oublier »

 

Alors, comment faire pour gérer ses ex ?

Il est nécessaire quand des éléments du passé remontent à la surface, de se souvenir des mauvais moments, de TOUS les mauvais moments sans exception, et des raisons de la rupture.

Surtout de prendre du recul et le temps de la réflexion avant de s’emballer.

La séparation était-elle due à des éléments de contexte (divorce compliqué, grosse fatigue et irritabilité, surcharge de travail…) ou a des divergences fondamentales (égoïsme, cultures différentes, machisme prononcé, désirs d’enfant ou de vie commune non partagés…)

 

« Si ton ex te dit « Tu ne trouveras jamais quelqu’un comme moi », 

réponds lui que c’est justement l’idée »

 

Et moi ?

Je ne suis pas meilleure que vous. Je mets beaucoup d’énergie à garder de bons contacts avec ceux qui ont compté. Le mois dernier, mon ex se fait larguer et revient vers moi, mal en point.

Gentille, naïve, flattée (et oui !), je prends le temps de le réconforter, tout en gardant mes distances, lucide sur les raisons de notre séparation et consciente que les raisons de notre rupture sont principalement les mêmes que celles de sa rupture avec sa copine suivante.

Intriguée également de voir s’il avait fait un « bout de chemin » depuis….

 

De mon côté, j’avais identifié quelques faiblesses personnelles sur lesquelles je suis en train de travailler.

Pseudo retrouvailles un peu trop tôt à mon goût mais notre complicité immédiatement retrouvée me remet du baume au cœur.

Les jours passent, et il me dit qu’il a changé. Les bribes d’informations recueillies par nos amis communs me laissent penser qu’il a effectivement changé. Il est parti en vacances seul (selon ma compréhension).

 

Quant à moi, laissée à mon compte dans la ville déserte en ce mois d’août, je prends le temps de me poser sur mon année chargée et décide sur un coup de tête de partir en vacances, seule également. Si lui peut le faire, moi aussi !

Je me surprends à repenser à cette relation et aux raisons de notre séparation. Notre peur de la solitude était un point bloquant. J’ai depuis fait mon chemin et prends du plaisir dans ces vacances solitaires même si j’ai bien conscience que je ne le ferai pas régulièrement.

Réaliste et positive, je me félicite d’avoir affronté courageusement toutes mes peurs depuis maintenant presqu’un an.

 

Persuadée qu’il en a fait de même de son côté (euh…. depuis 1 mois seulement….), je me surprends à penser à un nouveau futur commun. J’écris une lettre, deux lettres, trois lettres, que je m’envoie à moi-même, me souvenant des conseils avisés de sa mère : « En cas de doute ou en cas de décision importante, toujours envoyer sa lettre aux esprits, et laisser reposer ». En bref, quelque chose me retient de l’envoyer.

 

J’apprends (de manière rusée !) la date de son retour, et mine de rien, j’envoie ce jour-là un texto, prenant des nouvelles de ses vacances… Echanges de texto s’en suivent… puis assez rapidement la nouvelle fuse : « Au fait, pour ton information, j’étais en vacances avec Julie ». Julie, son ex… celle juste après moi !!!!

Alors qu’il y a 15 jours, il faisait le forcing pour revenir vers moi et me répondre, non sans humour, lorsque je lui conseillais de dresser le portrait de sa femme idéale, « Fais un selfie ! ».

 

Conclusion sans appel de ma part :

 

« Un EX est appelé EX car il est l’EXemple d’une EXtrême perte de temps »

 

Mes chères célibattantes, quand vous perdez espoir, quand vous pensez que jamais vous ne vous remettrez de vos expériences dévastatrices, lisez ceci :

« Quand le cœur souffre, quand il semble brisé, ne perdez pas espoir.

Parfois, ça prend du temps, mais les morceaux se recollent toujours.

Un cœur, ça ne meurt qu’avec soi.

C’est juste que quelquefois, il fait des pauses, et qu’il ne sait plus trop comment battre, 

qu’il lui faut un peu de temps pour retrouver un bon rythme.

Mais il repart toujours. TOUJOURS »

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Pauline

#SuperWoman & #HardWorker & #DigitalMum | I'm Not 35. I'm 18 With 17 Years Experience

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !