Stop à ces étiquettes pollueuses de relations! - https://www.celibattantes.fr/
couple amoureux dans un lit

Stop à ces étiquettes pollueuses de relations!

C’est suite à la lecture attentive d’une chronique sur la définition de « l’amour dans le célibat » que m’a été subrepticement glissée l’idée de me prêter à cet exercice d’écriture sur le thème qui tient tant à cœur à votre très chère Sarah. Ou comment comprendre les hommes…

Il paraît que les témoignages masculins seraient aussi rares sur la blogosphère célibattante que la lettre « e » dans La Disparition de Georges Perec. C’est donc volontier que je me porte volontaire (un homme dans la trentaine) pour  tenter d’apporter quelques éléments de réponse à cette question fondamentale.

C’est mon goût pour les nuances qui m’a donné l’envie de réagir à un constat selon lequel beaucoup d’hommes seraient, je cite: « des êtres un peu binaires […] bourrés de doutes ».



Pour être sincère, je vais  prendre à contre-sens le thème générique de cette rubrique qui pose son cadre en confrontant dans une dualité générique la gente féminine et masculine (je vous présente mes excuses Madame du Breuil).

Binaire, aucun être humain ne l’est, même si certains s’efforcent de le paraitre. Des doutes, nous en avons tous à différents moments de notre vie.

Alors tordons le coup à ces grandes vérités réductrices et initiatrices d’interprétations erronées.

Évidemment qu’il existe un grand nombre d’éléments qui différencient nos deux sexes :

  • Beaucoup plus d’hommes que de femmes s’évadent dans les jeux vidéo, mais des femmes s’y adonnent aussi.
  • Beaucoup plus de femmes que d’hommes éprouvent le besoin d’exprimer ses sentiments, mais des hommes éprouvent aussi fortement ce besoin (j’en fais parti) etc.

Je vous propose donc de prendre le parti de rester dans l’observation plutôt que de tomber trop rapidement sur des interprétations erronées.

Exemple :

Ce jeune homme aux cheveux longs gominés, affublé d’un survêt’ PSG, portant ses lunettes de soleil (sous la pluie) aux montures dorées, sneakers blanches aux pieds, n’est peut être pas le jeune banlieusard, fan de PNL, fumeur de haschisch que vous vous imaginez. Non, ça c’est la représentation que s’en fait votre cerveau dans son plus grand élan pavlovien (Pavlov vous savez! Le mec qui a démontré que le chien croit qu’il va se goinfrer de croquettes juste parce qu’il entend la petite cloche).

En fait votre petit jeune, il peut autant s’agir d’un  charpentier cinéphile que d’un montreur d’ours qui tente une reconvertion dans la cosmétique que d’un violoniste hongrois dont la mère, avant son grand départ pour Paris lui a offert ce ravissant survêtement à l’effigie du grand club de foot français en pensant: « Il se fera plus facilement des amis mon petit  Bogdàn…« . Vous me suivez!?

En vrai, cela demande tellement moins d’effort à notre cerveau d’étiqueter notre prochain d’un cliché sans âme que l’on se croit rassuré à l’idée d’avoir rapidement cerné les personnes que nous rencontrons.

Je vois déjà la horde de lecteurs de 35ans.fr s’indigner de la sorte : « Mais attends, 8 fois sur 10 mon interprétation est juste !« 

D’abord Non!… Mais admettons.

Ok, mais les 2 autres que tu as soigneusement emballé dans ton panier à illusions, t’en fais quoi? Tu les laisses sous cette étiquette réductrice? Parce que eux, là, ils vont sérieusement pâtir de ces interprétations déconvenues.

Je pense foncièrement que l’essentiel des problèmes de communication entre les hommes et femmes proviennent des interprétations et de notre incapacité à exprimer ses besoins.

Un homme peut, autant qu’une femme, se questionner, accorder l’importance nécessaire à l’écoute de ses émotions, ses sentiments, être soi-même en s’affranchissant des étiquettes que notre prochain se régale à nous affubler…

Je propose donc d’oublier toutes ces représentations et laisser la science du langage opérer spontanément chez chacun de nous.

Sans oublier de penser en premier lieu à satisfaire ses propres besoins sans quoi il est impossible de s’ouvrir pleinement à la future belle âme qui vous accompagnera…

Amen…… non j’déconne…mais les besoins (sécurité, amour, fantaisie…)  c’est primordial à satisfaire!

❤ Si tu es prête à laisser tes interprétations et préjugés de côtés, et à essayer de trouver l’homme qui te fera vibrer, rejoins-nous sur The Good Match, LA communauté de célibataires ❤

--
PS : 3000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..
Benoit

#CNV #mathrocklover #romanspopulairesforever #vedettbeer #loveskateboardcruise

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !