Je t'ai offert mon coeur blessé, tu l'as brisé - https://www.celibattantes.fr/
femme triste

Je t’ai offert mon coeur blessé, tu l’as brisé

Elle, c’est une femme, la trentaine, bien dans sa tête et bien dans ses baskets.

Elle avait vécu des changements importants depuis plus d’un an : rupture avec le père de sa fille, nouveau départ…

Fort de son caractère, elle a continué sa route, seul maître à bord, de sa vie et de ses choix.



Elle était heureuse ainsi puisqu’elle l’avait choisi.

Mais pour que son bonheur soit complet, il manquait quelqu’un avec qui le partager.

Elle avait envie d’aimer et d’être aimée à nouveau et de sentir son cœur vibrer encore une fois…

Elle a rencontré des hommes. Jamais pour un soir, non ! Elle cherchait un partenaire de vie.

Expériences plus ou moins décevantes… Des beaux parleurs, tous plus pommés les uns les autres, pour s’engager dans une relation sérieuse et durable, malgré leurs dires… Ça l’a déstabilisée, mais juste un peu.

Alors, elle a mis son cœur à l’abri, lui qui avait déjà tant souffert…

En lui forgeant une carapace. Et a continué son chemin. Jusqu’au jour où elle le rencontra, Lui.

Lui, qui chamboula sa vie. Lui si beau, intelligent et attentionné. Lui, qui répondait à toutes ses attentes.

Elle a cru rêver et si c’était un rêve, surtout elle ne voulait pas être réveillée. Elle qui attendait ce moment depuis tant d’années…

Le coup de foudre puisant, violent, comme il en n’existe que dans les films.

Sur ses gardes, elle s’est d’abord lancée dans cette nouvelle relation avec retenue, son passé encore empreint de désillusions…

Et puis Lui a su lui dire ce qu’elle espérait entendre depuis tant d’années.

Lui, si rassurant sur ses sentiments et sur l’avenir.

Lui prêt à refaire sa vie à ses côtés.

Il a réussi à faire naître en elle certaines interrogations :

  • Pourquoi n’aurait-elle pas le droit au bonheur elle aussi ?
  • Pourquoi les autres et pas elle ?
  • Devait-elle renier ses sentiments au risque de tout perdre ?

Alors, elle s’est lancée, elle a osé, et s’est laissé convaincre par ses belles phrases réconfortantes et pleines de promesses.

Il cherchait à la rendre amoureuse.

Ses barrières sont tombées les unes après les autres, car enfin elle se sentait prête à donner une chance à l’amour et à lui donner une chance à lui.

Sa carapace s’est fissurée le jour où elle a prononcé un timide mais sincère « je t’aime aussi ». Voilà, c’était dit, pour le meilleur et pour le pire.

Oui enfin elle était amoureuse ! Et enfin c’était réciproque !

Alors, cette vague de bonheur l’a submergé.

Cette complicité, les sourires échangés, les tendres baisers, les moments partagés ensemble…Il n’y avait qu’elle et lui dans ce monde en perpétuels changements.

Le manque de l’autre, la joie et l’euphorie des retrouvailles, le temps qui semblait filer trop vite quand ils étaient ensemble, et trop lentement quand ils étaient séparés.

L’envie furieuse de ne plus se quitter et de prévoir l’avenir à deux.

Cette fierté, pour elle, d’être avec lui et cette envie de crier cet amour si soudain et sincère sur tous les toits !

Juste l’amour avec un grand A, qui chamboule tout sur son passage, intense et passionné.

C’était trop beau. Lui, son sourire, leur entente et désirs communs, leur soif d’être heureux ensemble…

Leurs soirées de discussions à cœur ouvert, à parler sans fard de leur passé, de leurs envies et de leurs espoirs.

Leurs moments de silence où juste, d’un regard ou d’un soupir, ils se comprenaient sans prononcer une seule phrase.

Sentiments tellement intenses que sa petite voix intérieure a tenté de la mettre en garde : tout cela va exploser un jour où l’autre, c’est juste impossible.

Mais chut enfin ! Elle y croyait, elle avait l’impression de revivre, peu importe les avertissements de sa conscience! Et bien entendu, ce jour arriva…

Une contrariété, un malentendu et le voici volatilisé.

Un claquement de portière et le voilà parti…

Quelques messages échangés pour tenter en vain de comprendre et la rupture, brève et brutale, mettant un trait à cette idylle naissante.

La voilà, elle avec sa peine, ses doutes, ses peurs…. Sa haine contre elle-même, d’y avoir cru et d’avoir ouvert son cœur.

Et surtout ce sentiment d’abandon, omniprésent.

Elle espère secrètement qu’il va revenir, puisqu’il disait l’aimer…

Elle se berce d’illusions et sursaute à chaque bruit, à chaque message reçu sur son téléphone : est-ce lui ?

Elle attend, un signe, un appel, sa venue…

Mais non, il ne reviendra pas, sa décision est prise, et justifiée ou pas, il s’y tiendra.

Elle ne sait plus quoi faire ni quoi penser.

Elle ne comprend pas, lui qui disait l’aimer, qui était si confiant en l’avenir, pourquoi l’abandonner ainsi sur un coup de tête et briser tous leurs rêves de vie à deux?

L’amour n’est-il pas plus fort que tout ? Etait-il vraiment sincère pour lui briser le cœur ainsi?

Elle se sent vide, perdue…

Envie de se terrer sous la couette et d’attendre que le mal passe, se réveiller quelques semaines plus tard quand le cœur aura guérit et la tête enfin compris cette triste réalité : c’est fini, elle l’a perdu.

Elle souffre…ce manque la ronge, elle a mal partout dans sa tête, dans ses tripes et dans son corps… Plus faim, plus soif, assurant juste le strict minimum vital pour ne pas s’effondrer.

Les couchers et réveils seule dans ce lit qui lui parait désormais trop grand et désespérément vide…

Ses rêves d’avenir envolés, son cœur dévasté et sa vie fragilisée à jamais.

Comment rebondir quand le bonheur était à porter de main et comment imaginer de vivre sans lui ? Elle ne sait pas, elle ne sait plus….

Comme l’impression d’errer dans un corps et dans une vie qui lui appartiennent plus…

Alors, oui, elle accuse le coup. Et doit continuer sa vie ainsi, les journées au travail à faire semblant que tout va bien.

Surtout ne pas en parler, garder sa peine pour elle, c’est un combat qu’elle doit mener seule.

On la pense forte, après tout, elle en a vu d’autre dira-t-on. Mais non, forte, elle ne l’est pas autant que tout le monde se plait à le penser.

Elle s’en veut d’avoir été si naïve en tombant dans ses filets alors que son passé aurait du lui servir de leçon et lui apprendre à être plus prudente.

Elle s’en veut et crie sa haine et sa colère, contre elle, contre la vie et l’amour.

Elle ne comprend pas pourquoi le soleil brille toujours alors qu’il fait si noir à l’intérieur d’elle…

Comment les oiseaux peuvent encore chanter alors qu’elle n’entendra plus le son de la voix de celui qu’elle aime.

Car oui, malgré tout elle l’aime encore, si pitoyable que cela puisse sembler.

Elle se demande combien de temps son mal-être durera et quand elle se remettra de ce chagrin d’amour pour enfin se relever et continuer.

A vous, les hommes : si vous n’êtes pas prêts à vous engager et rendre une femme heureuse, alors passez votre chemin, surtout laissez la tranquille et ne perturbez pas sa vie si vous n’êtes pas capable de l’embellir.

--
PS : 3000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..
Célibattante Anonyme

We are not 35. We are 18 with 17 Years Experience !

1 Comment
  1. Superbe et tellement bien ecrit. Courage madame l’écrivain. T’es mots m’ont émus. De cette peine immense tu es déjà entrain de te remettre. Ton chagrin à construit ce si beau texte. Magnifique. La preuve que tu es « belle » et bien une celibatante. Les étoiles existent…mème s’il faut passer par mille désillusions. Croire malgré le noir…Mais y croire quand même un peu. Poursuis ta route et continues à ecrire. Mille fois merci pour ces mots. Et que t’es rêves deviennent bientôt réalité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !