Mariée à un pervers narcissique, je me suis reconstruite - https://www.celibattantes.fr/

Mariée à un pervers narcissique, je me suis reconstruite

Cette chronique est un témoignage, le premier d’une longue série j’espère.

Je compte sur vous !



Nouvelle rubrique « Témoignages de Célibattantes ».

Nous avons tous nos histoires.

Toutes bien différentes les unes des autres mais toujours

avec quelques similitudes aussi.

J’ai donc pensé que faire appel à vos témoignages pourraient

être une bonne chose pour partager nos expériences et échanger.

Parce que partager, c’est aider.

Si vous souhaitez témoigner, envoyez-moi un post en MP.

Je me lance donc la première !

Je souhaite vous parler de mon mariage.

 

Vous allez vite comprendre que celui-ci définit celle que je suis.

Il explique :

  • Mon besoin de l’écriture comme d’un exutoire ;
  • Mon célibat : je me sens mieux seule qu’avec quelqu’un qui ne me rendrait pas totalement heureuse et qui ne me respecterait pas (ELEMENT ESSENTIEL) ;

Je vous préviens mes chères célibattantes : l’histoire n’est pas drôle, mais j’espère qu’elle pourra aider certaines d’entre vous à ouvrir les yeux s’il le faut. C’est l’objectif de ce post et de cette nouvelle rubrique.

Sacha Guitry a dit « Le célibat on s’ennuie, le mariage on a des ennuis ».

 

Quel grand homme ! Il a toujours su décrire des situations bien réelles avec des petites phrases incisives et si justes. Qui font sourire certes mais aussi réfléchir. Il me fait penser à Jean d’Ormesson. L’un sur les relations hommes/femmes, l’autre en politique et autres sujets….mais tous deux avec le même humour grinçant.

J’ai été mariée….et célibataire. Je peux donc sans rougir parler des deux. Même si je ne peux en aucun cas comparer mes relations et mes célibats aux vôtres. La nature nous a tous faits différents, c’est ce qui nous distingue des animaux.

Plus jeune on ne peut pas dire de moi que j’étais une célibataire endurcie.

 

J’ai toujours été maquée. Très souvent aimée. De belles histoires que je ne regrette pas. Elles m’ont toutes apportées quelque chose – même les plus destructrices (on va y venir..).

  • Mon premier grand amour, j’ai voulu me sauver de chez mes parents pour me marier en douce…normal ! ;
  • Le second, j’ai été la pire des chieuses ;
  • Le troisième, je l’ai épousé ;

Je vous passe tous les mecs de transition !

J’ai donc vécu les amours passionnés de jeunesse, le court…trèèèès court mariage… puis le long, trèèèès long, trop long célibat.

Mon célibat vous le connaissez. Donc commençons l’histoire au lendemain de mon mariage – le jour où tout a basculé.

 

Cachée derrière mon masque de chroniqueuse, je me mets à nue en vous contant une petite partie de la vie de Chloé.

Dès le lendemain de la noce, Chloé et Mathias partirent en voyage de noces. Direction la Polynésie. C’est à ce moment-là que tout bascula. Dès l’aéroport, Mathias se transforma. Il ne fut plus jamais le même.

« On épouse l’être qu’on aime, et c’est avec un autre être qu’on vit »

Jean Anouilh résume en une phrase le mariage de Chloé.

Chloé s’apprêtait à vivre les trois semaines les pires de sa vie. Le choc soudain qui consista à réaliser qu’elle venait de commettre une terrible erreur la plongea dans les abîmes de l’enfer.

Il devint infect jusqu’à ne plus lui adresser la parole plusieurs jours durant pour des raisons futiles.

Un exemple pathétique parmi tant d’autres : il la rationna à deux cigarettes par jour. Et quand elle osa en fumer trois au lieu des deux « réglementaires », il la sanctionna par trois interminables journées de « guerre froide ».

En toute chose, Chloé n’avait plus le droit de donner son avis car ce qu’elle disait était forcément stupide. Il passa ces trois semaines à l’ignorer et à la rabaisser. Il lui dictait sa conduite.

Prompt à toujours l’infantiliser un peu plus, il supprima sa carte bancaire. Chloé le laissait faire. Elle redoutait le conflit. Et même si le réveil fut d’une grande brutalité, elle décida de se mentir à elle-même et ne souhaita pas voir cette transformation. Elle venait de se marier et voulait croire au mariage pour la vie. Elle montrerait à tous qu’elle avait eu raison d’épouser cet homme.

Etait-ce juste par fierté qu’elle allait mettre sa vie et sa santé mentale en péril ?

Mais au plus profond de son être, elle réalisa durant ces journées de désespoir sous les tropiques que les fameuses mises en garde de son entourage étaient bel et bien fondées. Elle préféra néanmoins se mettre des œillères par peur de cette vérité inacceptable. Elle n’attendait qu’une seule chose : revenir à Paris, reprendre sa vie et surtout ne plus être seule avec lui.

C’est là que commença un harcèlement psychologique qui dura pendant les deux années qui suivirent.

La dégradation fut très rapide.

Mathias ne cessa de l’humilier, de la rabaisser en public, de lui expliquer qu’elle n’était absolument rien, qu’il était le maître en la demeure.

Interdiction de travailler.

Interdiction de voir ses amies.

Suppression de tous moyens de paiement, et j’en passe.

Il sortait bien tard du bureau, de plus en plus tard ;

Il se murait régulièrement dans des silences effrayants ;

Les adjectifs « idiote », « imbécile », « écervelée » faisaient partie de son vocabulaire quotidien pour s’adresser à sa femme.

Et c’est ainsi qu’elle devint l’ombre d’elle-même, se niant totalement et tombant sous son emprise dans un engrenage pernicieux. Elle ne s’habillait plus, ne se maquillait plus, ne prenait plus soin d’elle … Il avait réussi à ce qu’elle en arrive à ne plus nourrir aucune estime d’elle-même.

« L’amour commence par l’éblouissement d’une âme qui

n’attendait rien et se clôt sur la déception d’un moi qui exige tout. »

Gustave Thibon.

 Chloé, d’un naturel très enjoué et d’un caractère affirmé, avait «disparu». Tout était de sa faute. Elle était coupable de tout. Le pire est qu’il arrivait à le lui faire croire. Il laissait son comportement « sadique » s’exprimer désormais sans retenue.

Chloé s’étiolait à petits feux.

Mathias, obnubilé par sa quête d’ascension sociale, ne pensait qu’à afficher l’image de sa réussite. Pour justifier auprès de sa femme l’impérieuse nécessité d’assouvir tous ses délires matérialistes, il avait fini de la convaincre qu’il était le phare de leur couple, qu’il détenait la « Vérité » ; Elle s’en remettait toute entière à lui.

Il était devenu psychorigide, égocentrique, autoritaire et totalement dénoué d’autocritique.

Elle ne pouvait plus prétendre à discuter le bien-fondé de ses choix et raisonnements. Il avait raison en toute chose. C’était devenu le dogme de leur foyer.

Leur désir commun d’un enfant fut un rare moment de concorde entre Mathias et Chloé.

Enceinte quelques semaines après leur mariage, la grossesse ne se passa malheureusement pas comme prévu : 4 mois d’hôpital pour elle, 4 mois ensuite pour son fils. Mathias était absent, odieux devant la détresse de Chloé. Malgré l’évidence, toujours sous son emprise, elle lui donnait encore raison en alimentant sa culpabilité de ne pas trouver les ressources pour mieux faire face à la situation.

6 mois plus tard, elle  découvrit, via un banal SMS, qu’il la trompait depuis bien longtemps. Il nia tout en bloc. Elle avait enfin ouvert les yeux et ce n’était que le début de sa prise de conscience.

Pour être très honnête, son adultère la soulagea.

Elle n’était en fait plus elle-même depuis leur mariage.

Elle ne savait plus qui il était et qui elle était vraiment non plus … Elle n’avait plus confiance en lui, encore moins en elle.

Elle mourrait à petit feu. Rester avec lui aurait été l’équivalent d’un lent suicide.

Son adultère lui permit de trouver la force de se rebeller et de lui demander de partir, et par la même occasion de se sauver elle-même.

Soulagée mais en ruine, Chloé n’avait plus d’identité. Elle n’existait plus. Elle n’était rien, plus rien.

Elle comprit qu’elle s’était mariée avec ce qu’on appelle un « paranoïaque » ou encore «pervers narcissique ».

Aujourd’hui Chloé s’est reconstruite.

Grâce à sa famille. Grâce à ses amis.

Et aussi grâce à Vous toutes.

Elle n’a qu’un mot à vous dire : MERCI.

Je reprends la main !

Donc voici mon histoire, mon passé, celui que j’ai finalement réussi à enterrer, sans l’oublier. Ils font partie de moi. Je les accueille, je ne leurs en veux pas, ils m’ont construite. Ils ont fait de moi celle que je suis, celle que mon fils aime, la femme assumée et indépendante que je suis. Avec ses failles et ses fragilités que je ne renie pas.

Si l’une d’entre vous se reconnaît, ne serait-ce qu’un tout petit peu, je vous en prie : partez. Ne culpabilisez pas. Ce n’est pas de votre faute.

Personne, même pas celui que vous pensez aimer, n’a le droit de vous voler votre estime de vous, votre liberté de penser et d’agir. Cette personne là ne vous aime pas, elle vous détruit. C’est l’antithèse de l’Amour.

Le plus important est de comprendre qu’il ne CHANGERA PAS, JAMAIS.Vous ne pourrez JAMAIS obtenir de lui une quelconque prise de conscience, des remords, des regrets, des excuses.

Si par hasard, son discours le laisse penser, c’est qu’il vous manipule. La seule chose que vous pouvez faire : VOUS PROTEGER. »

Je veux faire de cette expérience une force :

« On doit être blessé pour grandir,

on doit perdre pour gagner,

car les plus importantes leçons de la vie on les apprend à travers la douleur ».

J’attends vos témoignages !

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Sarah du Breuil

#DigitalMum & #Entrepreneuse | #Blogueuse le jour, #Maman & #Epicurienne la nuit, ou l'inverse | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

5 Comments
  1. Bonjour je tiens à vous féliciter pour ce témoignage, peu de personne en ont le courage malheureusement! Mais une question subsiste … Comment se passe le « après »? Une fois qu’on a relevé la tête, une fois que l’on s’est enfin sorti de cette situation, comment fait-on pour se reconstruire et retrouver un minimum de confiance en soi (et aux autres?)?

  2. Bonjour,j ai été victime d un pervers narcissique .mon célibat me paraît long et difficile parfois bardés de doutes .mon histoire est similaire .mais grace a cette expérience ,j ai réussir a partir très vite de ma dernière histoire .maintenant un doute ,pas de doute ,je pars .

  3. Bonjour,

    Je n’ai pas connu d’histoire de ce genre mais je connais des personnes dans ma famille qui je pense ont eu affaire où on encore affaire au pervers narcissique. J’ai remarqué quelques similitudes dans votre histoire avec une personne qui fait partie de ma famille depuis une dizaine d’années, je suis quelqu’un qui observe et analyse beaucoup et ce comportement là je l’ai remarqué depuis bien longtemps mais personne n’a jamais voulu le croire ni le voir jusqu’à il y a quelques semaines où il y a eu des prises de conscience. Bien sûr la personne elle-même concernée (conjointe) ne voit rien certainement aveuglée par « l’amour » qu’elle lui porte mais son comportement à lui est plus qu’à gerber. Il exerce une emprise sur elle incroyable a tel point que je ne la reconnaît pas, même sur nous il exerce son pouvoir destructeur mais on a cette chance de ne pas vivre H24 avec. Cette personne sur qui il exerce son emprise m’est très proche et si éloignée à la fois, ça me peine beaucoup car du coup on est en froid et je n’arrive plus à lui parler.

  4. Bonjour ….. J ai rencontre mon pn dans un moment de ma vie ou jetais mal….il m a seduit rassuree ilnetait toujours la pour moi…et au bout d un certain temps on habite ensemble et il est geniale avec mon fils….et puis je commence a comprendre que pendant que moi je travail monsieur reste cache chez moi a joue au jeu video….mais cetait pour me protege quil me mentais pour que je ne minquiete pas….en 3 mois il a eu 3 patrons et na pas travaille plus de 15 jours…et je paye tout.mais ce netait pas se sa faute il maimait jetais la femme se sa vie je lai fait rentree dans deux frosse agences immobilieres. Les deux patrons on reclame le materiels appareil photo tablettes et le dernier a meme appelle son oncle car il ne savait pas ou il ete mais ca cest normal et je suis folle de crier. Il ma menti il a deux enfants de meres differentes et ils ne lai aura jamais et cesy mormal. Il est violent et sexcuses et le lendemain il me fait un caxeau pour mieux me faire du mal il ma vole et a reussi a me convaincre que jetais folle. Il y en a eu avant moi et jai reussi a en sauve une apres moi toute la journee je me demande ce quil allait encore marrive.

  5. bonjour je souhaiterai vous faire part de mon temoignage de victime d un pervers .j ai besoin d ecrire ce recit pour tourner la page définitivement je l espere.un an apres la separation apres beaucoup de tristesse de pleurs d angoisses de douleur d insomnie et accompagnee par un psy j ai pu reconstruire ce personnage qui est entre dans ma vie il y a 15 ans .j accepte juste maintenant de ne pas avoir vu ce qu il était et d avoir été fragile et d etre une proie de plus .actuellement une autre m a remplacee des que j ai prise la decision de la separation.il a été vivre chez elle puis fait demenager pour se rapprocher de ma maison et de son fils qu il voit tous les jours chez moi en mon absence .il n a toujours rien propose comme mode de garde je pense que cela l arrange car il n apas a dire la verite a sa nouvelle proie et le mensonge est probablement plus facile pour lui.il m a fallu la confrontation au reel avec la separation physique le fait de savoir qu iletait chez une autre la decouverte sur son compte facebookpour que je mette fin a mes ruminations sur son eventuel amoiur a mon egard durant notre relation.il ne m a jamais de son grand interet pour les femmes et surtout pour la sexualite .

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !