Patron ou Amant ? Le choix cornélien d'une célibattante en entretien d'embauche..
Amour, aventure amoureuse au travail

Patron ou Amant ? Le choix cornélien d’une célibattante en entretien d’embauche..

Julie rencontre le PDG, Antoine, de la société dans laquelle elle postule. Elle a déjà maté le mec sur Google sous toutes les coutures. Elle s’attendait à un homme engourdi, gonflé, amaigri. Coup de bol, les apparences sont souvent trompeuses…

Contexte

Elle s’est arrêtée de travailler depuis plus d’un an, n’a pas encore ressenti le besoin impérieux de reprendre une activité professionnelle, bien contente de profiter de son nouveau précieux temps libre.
Sa vie s’organise plutôt autour de sa quête de l’amour ou plutôt du plaisir, du prochain qui l’emmènera au 7ème ciel… après 6 mois de jachère sexuelle !
Elle est détendue, décomplexée, à la limite de la nonchalance et sait déjà que son bagout et sa connaissance du métier vont lui permettre de l’emporter.



Elle a ressorti son vieux tailleur noir dont elle ne s’est pas servi depuis 10 ans ; ses chaussures noires à talons sont décrépies ; elle a quand même pris soin de mettre son nouveau soutien gorges noir à balconnets et un petit haut en dentelle transparent suffisamment décolleté pour en user nonchalamment (in case of…) sans pour autant en abuser…tout est dans la subtilité !

Julie monte enfin à l’étage, accueillie par une jeune femme blonde, Iris, assistante de son état, tout sourire.

Iris :
« Je vous laisse vous installer, Antoine a un peu de retard. »

Julie (petite voix intérieure) :
« Cà fait juste 45 mn que je me les gèle dans le hall de l’entrée… c’est bon moi j’vais pas poireauter là longtemps… j’ai une vie MOI !

Putain il est déjà 11h45, je dois retrouver Camille dans le 17, c’est pénible… c’est pas pour un job que j’vais louper ce dej ! Merde ça me stresse c’est con… »

Iris (5 mn plus tard, gênée) :
« Antoine ne va pas tarder, tout va bien ? Vous avez besoin de quelque chose, un café ? »

Julie (petite voix intérieure) :
« Ah ben la fameuse Iris, elle est mimi, un petit pot à tabac mais elle a l’air gentille… faut que je me la colle dans la poche celle-là… finger in the noze! Elle a l’air d’en baver … »

Julie (affichant le grand sourire qui copine) :
« Merci beaucoup, je veux bien un verre d’eau. »

Julie (petite voix intérieure) :
« Le café, ça me colle une haleine de chacal…on ne sait jamais.
Ohhh arrête tes délires ! Focus on the goal : un travail ! Pense à ton banquier…qu’est-ce qu’il me soule celui-là…quand je pense que je suis obligée de retrouver un job pour lui faire plaisir, c’est un monde ! »

Julie est enfin introduite dans le bureau d’Antoine.

Julie :
« Bonjour, Julie Demal. » (poignée de main commerciale décidée, motivée, ferme mais pas
trop)

Julie (petite voix intérieure) :
« Chéri, chéri…Tu l’sais pas encore mais je suis celle qu’il te faut ! »

Antoine et Julie s’installent autour d’un grand bureau transparent.

Julie (petite voix intérieure) :
Regard analytique, voix intérieure avec ton « j’en croque » :
« Pas mal… beau mec, bon il est feuj… ben Coralie elle est bien tombée amoureuse d’un feuj… Ouais.. Enfin, elle s’est pas mariée à cause de la famille de son mec, chui Goy çà craint… j’vais faire COMMMENT si j’tombe in love ???!!! J’me convertirais… Ouai, c’est bien comme plan çà !»

Bruit d’un vinyle qui déraille…
Julie se résonne et s’engueule :
« T’es grave ! Qu’est-ce-que t’es coincée… Lâche la bride catho Jul Merde !
Ton éducation judéo-chrétienne est totalement has been… merci papa merci maman !!
Faut qu’je pense à ne pas reproduire ce schéma avec mes enfants… ce soir, je leurs en parle ! »

Elle reprend sa rêverie :
« Grand, bien foutu, jean déchiré, je kiffe graaaave. Petit T-shirt manches longues juste assez près du corps pour souligner son torse de dieu Grec, chui sûre que c’est un Zadig et Voltaire.. Je surkiffe son styyyyyle…, petit pull, musclé humm, pas trop.. Juste ce qu’il faut…
Il a l’air gentil, ça c’est important la gentillesse…Bon point pour toi Antoine ! »

Dans le même temps elle scanne la pièce.

Julie (petite voix intérieure) :
« Pas mal les bureaux… Y’a du pognon… c’est bon pour ma négo ça… merde j’ai oublié de
calculer 12x…ou 13x… + les coms… merde chui trop conne j’aurais du calculer avant!
Quoique… s’il devient mon mec, j’me fous de ma négo, on ira habiter chez lui… il doit avoir
un pur loft dans le 2ème… j’le sens… je m’y vois déjà ! Mais comment j’vais faire avec les kids dans un loft ??? Va falloir faire des travaux… Bon…on y réfléchira plus tard.»

Antoine et Julie entament les étapes classiques d’un entretien d’embauche.

Antoine :
« Je vous laisse vous présenter… on va faire simple, je vous présenterai ensuite la société et nos attentes. »

Julie débite son discours bien rodé, les yeux dans ses yeux, commerciale. Pro.
Antoine commence sa présentation de la boîte qu’elle connait par cœur, des stratégies entendues mille fois… elle s’emmerde sec…
Antoine parle de son business, passionné et Julie commence à s’évader dans ses pensées… one more time ! Super concentrée la Julie… surtout sur le torse d’Antoine…

Julie (petite voix intérieure) :
Il est quand même vachement séduisant, quelle réussite le mec. Il a l’air jeune en plus… Il a quel âge à ton avis… et ses fesses, merde, j’aurais du les mater en entrant dans le bureau.

« La gentillesse c’est important mais le p’tit cul aussi faut pas s’mentir ! »

Son visage s’agite de mimiques qui trahissent ses interrogations intérieures. Le menton se fronce, les narines se gonflent, les sourcils sursautent… Un coup d’œil rapide à sa main droite : « Héhéhé, il n’a pas d’alliance ! Yeeeeees !!!!! Humm… t’emballe pas chérie, ça veut rien dire… En même temps, s’il n’est pas marié, je peux le démaquer »

Tout en feignant d’être passionnée, elle continue à hocher la tête faisant mine d’être super d’accord avec tout ce qu’il dit.

Julie (petite voix intérieure) :
Elle se tortille sur sa chaise, son corps adopte une posture inconsciente de drague, seins en avant, coudes serrés contre son buste pour mettre discrètement en avant ses atouts, bascule sur une fesse, croise et décroise les jambes :

« Merde, si j’avais su, il est trop pourri mon tailleur, et mes shoes, la honte… faut ABSOLUMENT que je trouve un cordonnier moins cher que ce voleur rue de Vaugirard… l’enfoiré ! Quand je pense qu’il m’a fait payer le prix auquel je les achetées pour que dalle… j’aurais du mettre ma jupe en cuir, chui canon dans celle-ci… quelle conne !

Y m’fait trop craquer… ça craint si je prends le job. J’vais quand même pas draguer mon patron… t’emballe pas, c’est pas encore ton patron… ouai mais quand même.. Bon si j’ai pas je job… faut que je réfléchisse… comment je pourrais reprendre contact ? Faut que je regarde si on a des potes en commun sur FB… il doit assurer grave au pieu… il a l’air cool, groovy comme j’aime… belles mains, pas trop poilu. » (expression intérieure de dégout) « Raah j’aime pas trop les poils.. Un peu c’est pas mal quand même… »

Antoine :
« Et quelle serait la stratégie que vous adopteriez pour notre marque ? »

Julie sort soudainement de sa rêverie, et sursaute :

Julie (petite voix intérieure) :
« Merde il parlait de quoi ?? Roohh là j’ai déconné… faut que j’raccroche…
Sors un truc vachement intelligent, acheve-le ! »

Julie :
« Il me semble qu’il faut être prudent et préserver l’univers de la marque ; apporter une vision claire, identifier l’ADN et lui laisser le temps pour construire et asseoir sa notoriété. »

Julie (petite voix intérieure) :
« Là je l’ai achevé ! Chui une killeuse »

Antoine (hoche la tête, acquiesce) :
« Tout à fait. C’est la stratégie que nous avons choisi, je suis ravi que vous la partagiez… »

Julie (petite voix intérieure) :
« OUFFF… Concentre-toi Jul !! C’est presque fini… »

Antoine :
« Ecoutez, merci ; Je pense qu’il y aura un dernier entretien, une formalité… j’aime bien votre profil, vous avez une belle ENERGIE. »

Julie (petite voix intérieure) :
« MOI ZAUSSI JE LA KIFFE TA BELLE NRJ !!!! »

Julie :
« A TRES bientôt. »

Poignée de main commerciale, clin d’œil inside…

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Pia S'

#DigitalMum & #WonderWoman, en Début de Semaine. Sur le Podium à partir du Jeudi. #Blogueuse du Dimanche | I'm not 35. I'm 18 with 17 Years Experience

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !