Je veux réapprendre à vivre seule - https://www.celibattantes.fr/
femme seule a la maison cafe

Je veux réapprendre à vivre seule

Je veux être à nouveau cette femme enjouée, curieuse, motivée, déterminée, sûre d’elle, forte, tenace et rayonnante.

Il est temps, il est grand temps, il est venu le temps pour moi d’assumer mon célibat !



Il faut désormais accepter de vivre seule. Je dois juste arriver à apprivoiser ma solitude.

Cette solitude si familière auparavant, si présente et si fidèle et que j’ai laissé tomber, trop longtemps, au profit d’un amour sans vague, d’une évidence, d’une certitude en oubliant jusqu’à l’existence même de cette solitude.

Elle est là, je l’ai rêvée, désirée au plus profond de mon être, mais, l’ayant enfouie tellement longtemps, je ne la reconnaissais pas. Je ne savais quel sentiment était là, persistant, voulant reprendre sa place.

Puis je l’ai reconnue, MA solitude.

C’était elle qui me soufflait ce désir de m’évader et de me libérer de la vie morne et terne dans laquelle je m’étais pourtant abandonnée sans complexe et sans regret. Heureuse d’être à côté de l’homme qui m’aimait et que j’aimais, épanouie.

J’ai pris la décision d’être à nouveau seule, de tout quitter, d’abandonner mon environnement si stable, si habituel, si routinier et tellement rassurant.

Réapprendre à vivre seule ? Malgré cette rupture assumée, je n’arrive pas à prendre mes marques dans cette nouvelle vie. Pourquoi ?

Que m’arrive t-il, moi, la femme si forte si fière et si sûre d’elle ?

Je ne suis aujourd’hui plus qu’une enfant abandonnée et j’ai tant besoin que quelqu’un me guide et m’aide.

Pourtant, je refuse la main tendue par ma mère, j’ai tant besoin de la force de mon père qui n’est plus.

Je fais semblant quand je sors, je fais semblant avec mes amis, ma famille, tous ces amants de passage qui me donnent l’impression de combler ce vide immense.

Je me cache pour pleurer et je ne veux pas montrer mes faiblesses mais face au miroir, elles sont là, s’imposent à moi et m’anéantissent en quelques secondes.

Je me sens lasse, sans énergie, sans envie, sans désir.

Incapable de prendre une décision.

Même les bonnes nouvelles me laissent sans réaction.

Je suis épuisée, vidée, incapable d’exprimer mes sentiments, incapable de faire des choix, incapable d’avancer … au pied du mur ? face au mur ? Non, seulement face à moi même…

Je n’assume pas ce que je vois, je n’arrive à me reconnaître dans ce nouveau moi, qui suis-je? Je ne sais plus.

Je ne sais plus ce que je fais, remets en cause mon métier, mes convictions, ai perdu confiance en moi, en mes compétences, en mes connaissances, je ne suis plus qu’une ombre, un fantôme.

J’aimerais retrouver ces traits qui me caractérisaient, familiers et évidents et pourtant si étrangers à moi aujourd’hui que je n’arrive même plus à les toucher du doigt.

Où est passée ma joie de vivre, où est passée mon énergie, vais-je retrouvée ce bonheur perdu ?

Et si j’arrêtais de me leurrer dans ces relations futiles qui m’apportent un plaisir sexuel mais sans épanouissement, sans jouissance la plupart du temps. Tous ces hommes égoïstes qui ne voient que par mon arrière train et qui n’imaginent pas que je puisse être autre chose qu’un objet…

Il faut que je passe à autre chose et que je dise non à mes désirs futiles. Que je reprenne ma vie en main.

Le point de départ est d’être honnête avec moi-même sur ce que m’apporte réellement ses relations, sexfriends et autres plans Q.

Ces hommes mariés, si généreux en sexe, si avares en tendresse et surtout si rassurants parce que totalement indisponibles.

Ces célibataires qui ne téléphone que pour obtenir de délicates faveurs de ma part.

Au stade où j’en suis et au vue des relations que je vis, à continuer ainsi, je devrais probablement me faire payer.

Soyons réaliste, elles ne m’apportent rien de constructif, rien d’essentiel et rien de vital. Elles compensent pour 10 min, 1⁄2 heure, 1h, voire même une nuit parfois, le fait que je n’assume plus ma solitude.

Je veux être seule, je veux être en manque, frustrée et assumer pleinement mon célibat.

Je dois donc arrêter ces plans faussement grisants et rassurants et assumer d’être totalement seule.

Où sont mes larmes, où sont mes rires, où sont mes émotions, que sont devenus mes sentiments, est ce que je les étouffe ou ont-ils disparu?

Quelles sont ces sensations qui me parcourent le corps et l’esprit et m’empêchent d’aller de l’avant?

Cette oppression permanente me donnant l’impression que mon cerveau va exploser.

Mon crâne est plein et je suis incapable d’en sortir quoi que ce soit.

Je veux retrouver sérénité, plénitude et joie de vivre. Faire que tout ce que j’entreprends fonctionne, que ce soit facile, parce je le ferais sans effort.

Je veux être à nouveau cette femme enjouée, curieuse, motivée, déterminée, sûre d’elle, forte, tenace et rayonnante.

--
PS : 5000 célibataires t'attendent pour boire un verre, échanger, papoter sur The Good Match..
--
PSS : 1000 célibattantes t'attendent sur notre Groupe Privé 100% Féminin pour partager conseils avisés & bons plans..

--
PSSS : Anne, notre astrologue et voyante anime des consultations gratuites par téléphone, inscription ici
Célibattante Anonyme

We are not 35. We are 18 with 17 Years Experience !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Le 1er Magazine Lifestyle dédié aux Femmes Célibataires & Battantes

Suivez-nous !